Gua

卦 gua

Synonymes : trigramme ; hexagramme

 

Figures de divination. 

 

Le terme gua n’a pas été trouvé dans les inscriptions sur bronze ou oraculaires.

 

Alors qu’en français 

il y a un mot spécifique pour les figures à trois traits (trigrammes) et un autre pour celles à six traits (hexagrammes) c’est en chinois le même caractère qui est utilisé pour les deux types de figures.

Avant les traits ce sont des groupes de chiffres que les devins gravaient sur les ossements oraculaires. Ces chiffres étaient plupart du temps regroupés par trois ou six. Ces chiffres étaient parfois brièvement commentés par des formules que l’on retrouve dans le texte classique du Yi Jing (par exemple貞吉 divination de bon augure). Les chiffres impairs ont vraisemblablement été remplacés par des traits continus, et les chiffres pairs par des traits discontinus. On a cependant trouvé des exemplaires du Yi Jing où les traits discontinus sont remplacés par des angles ou des paires d’angles. Graphiquement cela ressemble au tracé des caractères 1et 6.