AAA

Défi­ni­tion de l’Hexagramme 17

Com­po­si­tion et Éty­mo­lo­gie

  • Formes Anciennes et Clas­sique :
    • Le carac­tère 隨 com­bine deux élé­ments prin­ci­paux : 阜 (fù), qui repré­sente des gra­dins super­po­sés, et 辵 (chuò), signi­fiant “mar­cher pas à pas”.
    • 阜 (fù) ren­force l’i­dée de pro­gres­sion par étapes, et durant la période Zhou, il signi­fiait “amas­ser des biens”.
    • 辵 (chuò) signi­fie lit­té­ra­le­ment “poser le pied sur des traces” et sym­bo­lise l’acte de suivre.
  • Variantes et Confu­sions :
    • Dans la ver­sion de Mawang­dui, 隨 (suí) est par­fois rem­pla­cé par 隋 (suí), mais les copistes confon­daient sou­vent 肉 (ròu) “viande” avec 月 (yuè) “lune, mois”, ren­for­çant l’i­dée de suc­ces­sion tem­po­relle.

Défi­ni­tions et Inter­pré­ta­tions

  • Sens Lit­té­ral et Figu­ré :
    • Lit­té­ra­le­ment, 隨 (suí) signi­fie mar­cher à la suite de quel­qu’un ou quelque chose, venir après, conti­nuer sa marche.
    • Figu­ré, il signi­fie se confor­mer à, imi­ter, obéir, ou encore s’abandonner à, lais­ser faire, per­mettre de, condes­cendre.
    • Appli­qué à la tem­po­ra­li­té, il exprime tout ce qui se passe immé­dia­te­ment après ou pro­gres­si­ve­ment.
    • Dans un rai­son­ne­ment, il éta­blit un lien cau­sal : sui­vant, selon, confor­mé­ment à, en fonc­tion de.
    • Ana­to­mi­que­ment, il cor­res­pond au pied et à la jambe.

Occur­rences dans le Yi Jing

  • Hexa­gramme 17 : (Suí) :
    • Titre de l’hexa­gramme, repré­sen­tant l’i­dée de suivre.
    • Hexa­gramme oppo­sé : H18 (gǔ) “Remédier” :
      • Évoque la répa­ra­tion des actions des pré­dé­ces­seurs et leur pro­lon­ge­ment.
    • Hexa­gramme nucléaire : H53 (jiàn) “Pro­gres­ser gra­duel­le­ment” :
      • Montre le pro­lon­ge­ment d’un mou­ve­ment, l’i­mage du règne végé­tal pre­nant appui sur le miné­ral.
    • Exemples dans le texte cano­nique :
      • H17‑J : La suc­ces­sion natu­relle des sai­sons (prin­temps, été, automne, hiver) est don­née en exemple.
      • H17‑3 隨有求 (suí yǒu qiú) “suivre a un but” :
        • Conseille de suivre un modèle plu­tôt que de vou­loir en être un.
      • H17‑4 隨有獲 (suí yǒu huò) “Suivre per­met datteindre” :
        • Illus­trant que ce qui était recher­ché est main­te­nant trou­vé.
      • H17‑I : Alter­nance de l’ef­fort et du récon­fort, illus­trant le concept de “suivre”.
      • H31‑3 : Trans­for­ma­tion en tri­gramme 巽 (xùn) “la cuisse”, conseillant la rete­nue et de suivre le mou­ve­ment.
      • H52‑2 : Évoque les liens du pas­sé et la néces­si­té de les résoudre avant de jouir de sa liber­té.
      • H57‑I : Illus­trant le ren­for­ce­ment par répé­ti­tion, garan­tis­sant une effi­ca­ci­té à long terme.

Prin­ci­pales Tra­duc­tions

  • Après, jambe, suivre.
Structure de l’Hexagramme 17

L’hexagramme 17 est consti­tué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H16 豫 yù “Enthou­siasme”, et sui­vi de H18 蠱 gǔ “Remé­dier” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H18 蠱 gǔ “Remé­dier”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H53 漸 jiàn “Pro­gres­ser gra­duel­le­ment”.
Les traits maîtres sont celui du bas et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 无咎 wú jiù.