Rituels conscients ou inconscients

Lors d‘un tirage – pas forcément Yi Jing d’ailleurs – nous avons tous, que nous le voulions ou non, nos petits rituels, conscients ou inconscients. Tout procédé chamanique ou divinatoire est accompagné de son « matériel », indispensable au bon déroulement des augures. Certains chamans utilisent des matériaux naturels, d’autres non. Tel cet africain très doué que j’ai rencontré en 2007 et qui effectuait des augures en utilisant une calebasse, des coquillages (cauries), petites pierres, perles de couleurs et pièces de monnaie. La présence de la calebasse, coiffant les petits objets, était très importante pour le début de la petite cérémonie car elle permettait, d’une part, de mettre le chaman en condition, mais surtout, indispensable à ses yeux, de protéger les lieux et le « matériel » de toute « influence nocive » qui aurait pu perturber la cérémonie et de ce fait influer sur les réponses et interprétations.

bougie - supportLes premiers chamans proto-chinois pratiquaient-ils des rituels ? Bien sur que oui. C’est l’évidence même.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Conseille-t-on de pratiquer un rituel avant d’effectuer un tirage Yi Jing ? Je ne l’ai que très peu vu écrit. Dans ce domaine, le mieux est que chacun reste libre de sentir ce qu’il doit penser, dire et/ou faire, pour que, selon lui, tout se passe au mieux lorsqu’il manipule les tiges d’achillée, les pièces de monnaie ou tout autre médiateur.

Donc, à chacun ses ressentis et croyances en la matière, et donc à chacun son rituel, conscient ou non.

Support Shao Yong

Je ne viens pas ici donner tel ou tel conseil. Point du tout. Je viens exposer ce qui m’a un jour traversé le cerveau et que j’utilise de temps à autre lorsque j’ai un tirage « d’importance » à effectuer. Non pas qu’il y ait des tirages plus importants que d’autres, c’est tout à fait ridicule, mais qu’une certaine « intensité » se dégage de certains questionnements, plus qu’à l’accoutumée, là oui. Alors, je l’avoue, je me prête à un petit rituel qui m’est cher car je l’ai tendrement peaufiné. Je me suis dit qu’il vous serait peut-être intéressant d’en connaître le support. Mais uniquement le support ! Car pour tout le reste, cela relève bien sûr de l’intime et donc je me tairai.

En 2014 je me suis « fendu » d’une remise « au jour » du Diagramme « Ciel » de Shao Yong (numérologue chinois 1012-1077) en utilisant une interprétation qui m’est propre, dérivée de la « Structure Absolue » de Raymond Abellio1 et croisée avec le « Cycle Générique de Vie » de Dane Rudhyar2. Bref. Tout cela pour vous dire que je me sens en affinité avec les diagrammes de Shao Yong. Par ailleurs, ces fameux diagrammes Terre/Ciel étaient utilisé autrefois en Chine comme supports magiques de protection et affiché pour ce faire sur les façades et les portes des maisons3.

Diag SY - supportA mes yeux, ces dessins, assimilables à des Mandalas4, représentent une totalité sacrée, une enceinte fermée protectrice, à la fois masculine et féminine, parfaite dans ses graphismes structurés où Terre et Ciel sont intelligemment imbriqués. D’autre part, lorsque l’on s’y plonge pendant des mois, comme je l’ai fait, on s’aperçoit que nous avons affaire à de véritables œuvres d’art mathématiques et graphiques. Une beauté indéniable (sacrée ?) émane de ces dessins. Ne s’agirait-il pas là d’un Yi Jing sublimé ?

Impressions

Alors je me suis demandé si, tout bonnement, il ne « me » serait pas intéressant d’utiliser ces beaux diagrammes en tant que support de tirage… Sortes d’images sacrées où le graphisme, par sa perfection toute puissante, engendre un sentiment de sécurité et de protection. Je me voyais déjà lançant les pièces (car je pratique les pièces) sur ces images cosmiques parfaites et obtenir des réponses encore plus claires qu’avant…

Il ne me restait plus qu’à imprimer la chose sur un support suffisamment grand pour être utilisé. J’estimais ce format au A2 (environ 40 x 60 cm), soit 4 feuilles A4 juxtaposés en croix.4 planches A4 - support

Facile à concevoir, difficile à fabriquer. Mais j’y arrivais !

Si cela vous chante et afin que vous ayez la possibilité d’utiliser ce diagramme, il est téléchargeable en fin de page sous la forme de 4 feuilles A4 (1.2.3.4.jpg). Ensuite il ne vous reste plus qu’à les imprimer, découper les bordures jointives au cutter puis de les associer en les collant. Pour ma part j’ai ensuite collé le tout sur un carton adhésif et appliqué un rhodoïd transparent par dessus, faisant office de protection du dessin (surtout si vous utilisez les pièces).

Matos - support

  1. – La Structure Absolue – Raymond Abellio  – Ed. Gallimard – 1965
  2. – Le Rudhyar Essentiel – Leyla Rael – Ed. L’Or du Temps – 1985
  3. – Les diagrammes de Shao Yong. Qui les a vus ? – Alain Arrault – Études chinoises, Vol. XIX, n°1-2, printemps automne 2000.
  4. – Mandala : Du sanskrit signifiant « cercle ». Dessin centré représentant une totalité psychique et spirituelle parfaite, la plupart du temps structuré sur le chiffre 4.
CRÉDITS IMAGES (DANS L’ORDRE D’AFFICHAGE) : pierre lautier