Autres Auteurs

Application Tirage Yi Jing gratuit

Une application gratuite pour Smartphone   Parmi de nombreuses autres « applis » pour consulter le Yi Jing avec un smartphone, il en existe une qui n’est plus maintenue (et n’est plus dans le Play Store) mais on peut encore la télécharger sur le lien suivant :...

lire plus

Qualités psychiques et Trigrammes

Résumé des relations entre les émotions/sentiments, les capacités intellectuelles/mentales et les trigrammesEn Chine, tout apprentissage de l’acupuncture passe obligatoirement par une première phase d’étude, celle d’identifier l’énergie des trigrammes. La description...

lire plus

Lettre de la Saison Hiver 2019-2020

Les Lettres du Mois deviennent à présent “Les Lettres de la Saison” aux toutes nouvelles orientations. Moins de lettres, mais plus de sensibilité, plus de chaleur, plus de profondeur, en un mot, plus de Vie.Elles restent toujours ouvertes à celles et ceux...

lire plus

Du Signe Gravé au Signe Interprété

Une des pistes que je souhaite explorer avec vous, vise à tisser des liens entre la gravure de sceaux chinois et mon étude débutante du Yijing. Il s’agit en premier lieu d’une intuition, d’une impression de familiarité qui se manifeste entre ces deux domaines. [...]...

lire plus

Jeu de dés et divination dans la Chine ancienne

Source du texte original: http://www.sino-platonic.org/complete/spp121_dicing_divination_china.pdf Les liens entre le jeu et la divination existent dans de nombreuses cultures. Comme les deux activités impliquent une tentative de prédire l'avenir et un choix d'actions...

lire plus

Autres méthodes de calcul du Yi Jing

« Jetez une pièce en l’air, elle retombera dans un réseau ». John Cage.  Tout consultant du Yi Jing connait, bien entendu, les deux manières traditionnelles et recommandées, permettant de calculer l’hexagramme de situation, une méthode plus lente et plus longue,...

lire plus

Hypothèse sur l’établissement de l’Ordre des Hexagrammes du Yi Jing (2/2)

L’Ordre des Hexagrammes : Analyse simultanée (suite…)
Afin donc d’approfondir notre analyse de l’ordre des hexagrammes, nous étiquetterons les premiers types de kuas par « S » (pour Symétrique), et les seconds types de kuas par « A » (pour Asymétrique).

Nous pouvons dans les deux cas (ordre « canonique » et ordre « en folie »), constater une certaine intention de rythme :

ces ordonnancements définitifs ont probablement été conçus au départ, dans les deux cas, en fonction d’un certain rythme.
mais il et possible qu’ensuite, afin d’éviter la rigidité présente du classement des versions antérieures type « Yi Jing sur soie », furent ajoutées quelques permutations . […]

lire plus

Hypothèse sur l’établissement de l’Ordre des Hexagrammes du Yi Jing (1/2)

L’Ordre des Hexagrammes
Cet article présente la tentative de découverte d’une règle logique dans l’ordre des hexagrammes dans le texte canonique du Yi Jing. Quelques conventions graphiques ont été déterminées afin de faciliter la recherche et compréhension. On a pour commencer choisi de représenter chaque hexagramme par une combinaison de couleurs en fonction des trigrammes qui le composent. […]

lire plus

Correspondances entre trigrammes et corps humain (2/2)

Li : Les coins internes et externes de la sclérotique.
Ils sont en relation avec le Cœur (Xin), les vaisseaux sanguins et le sang. Si le rouge gagne dans les coins, nous avons ce que nous appelons un « Feu du Cœur », si les coins sont d’une couleur trop blanche et pâle, cela signifie un « Vide de Sang »…

La Joie (Xi) est l’émotion du Cœur. On dit en M.T.C. que « l’excès de Joie nuit au Cœur ». En effet, la Joie relâche le Qi. […]

lire plus

Oreilles et Tambours


Situation
5 Décembre 2013. Voila que depuis quelques jours j’ai un problème d’audition à l’oreille droite. Je ne perçois plus les fréquences dans les hauts aigus. Ce n’est pas la première fois que j’ai affaire avec ce genre de handicap auditif. Aucun trauma auditif puisque je n’ai pas été agressé par trop de bruit ou de musique (comme c’est trop souvent le cas chez les jeunes casqués…). […]

lire plus

Moi, Confucius – José Frèches (2/2)


Roman ou pas roman ?
Au cours de la correspondance qui a précédé la rédaction de la présentation de « Moi, Confucius », Alain a été intrigué par l’étiquette « Roman » accolée par l’éditeur à cet ouvrage.

Jean Levi, grand spécialiste de Tchouang Tseu et de Confucius, a lui aussi dédié un premier livre à Maître Kong sous forme de roman « Le Rêve de Confucius », et publié plus récemment un essai fort brillant mais sobrement intitulé « Confucius ». Ces deux titres sont bien sûr tous deux référencés dans notre Bibliographie.

A propos du dernier livre de José Frèches,  voici reproduit le contenu de notre échange :
Alain […]

lire plus

Moi, Confucius – José Frèches (1/2)

« Moi, Confucius » de José Frèches
Ecrit à la première personne, ce livre se lit très facilement et nous plonge dans la Chine de cette époque avec ses divisions et ses problèmes politiques.

Confucius raconte très simplement sa vie de lettré non fortuné, ses aspirations, ses joies, ses déceptions, ses frustrations, ses disciples qu’il appelle ses élèves et son désir de conseiller les gouvernants. […]

lire plus

L’hexagramme Fétiche (2/2)

J’ai passé plus de 40 ans de ma vie à faire de la photographie, de la prise de vues et du laboratoire. Avant cela j’ai été un astronome amateur passionné. Encore et toujours une question de vision, d’œil, de regard, d’observation. Puis tout cela m’a doucement quitté pour la recherche intérieure, la psyché, la spiritualité, les trésors cachés aux fins fonds de la conscience. La lumière physique, concrète, extérieure, a donc cédé sa place à la lumière intérieure. Parallèlement, ma dernière activité sportive fut le tir à l’arc. […]

lire plus

L’Hexagramme Fétiche (1/2)

Vous qui manipulez ce bon vieux Yi Jing depuis pas mal d’années, ne me dites pas que vous n’avez pas un ou plusieurs hexagrammes que vous aimez bien. Contemplez donc ces derniers et méditez sur eux, l’un après l’autre, en prenant tout votre temps. […]

lire plus

La méthode des baguettes

On dispose de 50 baguettes d’achillée, ou de bambou. On ôte une baguette de ce tas que l’on place à part, il reste donc un tas de 49 baguettes pour toute la suite de la procédure. On partage ce tas en deux tas que l’on place devant soi. On prend une baguette du tas de droite que l’on place entre l’auriculaire et l’annulaire de la main gauche. […]

lire plus

Les Hexagrammes Nucléaires dans le Diagramme de Shao Yong

Le Diagramme de Shao Yong Rappelons que ce Diagramme est l’œuvre de Shao Yong, numérologue et poète chinois qui vécu au XIIème siècle. Il est constitué d’une structure « céleste » circulaire entourant une structure « terrestre » carrée. Ce diagramme, de par sa construction, est multidimensionnel. Nous pouvons le considérer tout à la fois comme un Mandala « Palais » avec ses portes et niveaux ou comme une structure cyclique avec ses phases où circulent des « énergies ». D’autres structures internes, encore méconnues, feront, à n’en point douter, leur apparition dans l’avenir car ce diagramme est loin de nous avoir livré tous ses secrets. […]

lire plus

La méthode des pièces

La construction d’un Hexagramme de situation à l’aide de la méthode des pièces de monnaie est le procédé le plus simple et le plus rapide. Ce procédé date du début de la période Tang, vers le 10ème siècle. Il aurait été initié par les marchands, pressé par le temps lors de leurs transactions commerciales. C’est une méthode que certains qualifient « d’expéditive ». – On utilise trois pièces de monnaies identiques et l’on attribue par convention, par exemple le nombre 2 à pile et le nombre 3 à face (la pièce de 2 euros est bien pratique pour cela). […]

lire plus

Le diagramme de Shao Yong (2/2)

Le diagramme se décompose en un cercle (symbolique céleste) dont la structure est calquée sur celle du Ciel Antérieur et un carré (symbolique terrestre) dont la structure est apparemment calquée sur celle du Ciel postérieur. Je me suis donc attaché à méditer uniquement sur la structure céleste circulaire, celle- ci répondant parfaitement à la structure du Cycle de l’Être. Pour ce faire je suis parti des trigrammes ordonnancés suivant la structure du Ciel Antérieur en opérant un nécessaire démontage du Tai Ji et de ce fameux Ciel afin que mes explications soient les plus claires possibles. […]

lire plus

La structure inconsciente et le Yi King (Ju Fei)

Chronique de lecture : Depuis une dizaine d’années, la psychanalyse a fait une percée en Chine. Quel écho peut susciter la découverte freudienne de l’inconscient prônant une théorie du sujet divisé entre savoir et vérité, dans cette culture millénaire, où l’homme situé entre Ciel et Terre tend à l’unité cosmologique ? Dans son livre, Ju Fei tente de mettre en rapport ces deux modes de conception de l’humain. Il débute par une étude approfondie du fonctionnement de l’inconscient tel que Lacan, à la suite de Freud, l’a conceptualisé. […]

lire plus

Le Diagramme de Shao Yong (1/2)

Très tôt, bien avant les processus de civilisation, les hommes ont structuré leur vie sur les cycles cosmiques. Les plus évidents étant la relation de la Terre au Soleil, qu’elle soit journalière ou annuelle (saisonnière), et la relation de la Lune au soleil avec ses aspects si caractéristiques. Dans toutes les traditions nous retrouvons ces relations, concrétisées sous la forme aboutie de dessins, caractérisés par des structures redondantes, circulaires ou carrées, à quatre sections typées. […]

lire plus

Le Festival de K’an

 Le Festival de k’an est le Festival des salles obscures où la lumière nous raconte des histoires. Alors, est-ce bien le Festival de K’an ou le Festival de Li ? Tout commença en 1895 grâce aux Frères Lumière1, avec la mise au point du cinématographe. Oserai-je les appeler les Frères Li ? L’aventure avait commencé pour eux avec la photographie et, comme si cela ne suffisait pas aux yeux de ces ingénieux messieurs, ils voulurent y inclure le mouvement par la succession d’images. […]

lire plus

Deux artistes inspirés par le Yin Yang ? (3/3)

M.C. Escher – Troisième volet de « Deux artistes inspirés par le Yin Yang ? » Haut & Bas – 1947 Conciliation de points de vues opposés ou réconciliation des complémentaires ?             A nous de choisir l’un ou l’autre ou les deux à la fois. Notre cerveau gauche abdique devant ce spectacle qu’il ne saurait concevoir. Pour lui c’est sol OU plafond. Seul son confrère droit est apte à saisir de quoi il pourrait s’agir. Être tout à la fois sol ET plafond. Certains l’ont vécu dans leur chair lors d’une expérience de mort imminente ou dans l’instant sublime de l’Éveil. […]

lire plus

Deux artistes inspirés par le Yin Yang ? (2/3)

Deuxième volet de « Deux artistes inspirés par le Yin Yang ? » Maurits Cornelis ESCHER M.C. ESCHER (1898-1972) est sans conteste possible l’artiste le plus inspiré au niveau de la transcription graphique des paradoxes en tous genres. Ses dessins et gravures, toujours structurés dans une précision mathématique étonnante, et d’une remarquable esthétique, nous plongent dans des univers impossibles qui stimulent notre mental sans qu’il soit possible à ce dernier d’y trouver une quelconque logique. Visuellement, les dessins de Escher se comportent, vis à vis de nous, à la manière des Koans du Zen. […]

lire plus

Deux artistes inspirés par le Yin Yang ? (1/3)

Il m’a semblé intéressant de présenter succinctement certaines œuvres inspirées de deux créateurs occidentaux ; Rembrandt et MC Escher, œuvres dans lesquelles semblent transpirer le Yin Yang. Ces deux créateurs avaient-ils connaissance de ces deux faces du monde, ces manifestations de l’univers, ciselées par les orientaux ? Peut-être, pour ce qui est de MC Escher, surement pas pour Rembrandt. Quoi qu’il en soit, l’un comme l’autre, réceptifs aux « choses sensibles de ce monde », ont su traduire en graphie ce qu’il est si difficile de faire avec des mots et des phrases. […]

lire plus

Faut-il tuer le Yi Jing ?

A mon avis, seuls les Hexagrammes sont importants car ils « répondent » dans et par leurs dessins, si ce n’est là leur dessein que de « répondre » car les Hexagrammes ne répondent pas, seul le Yi Jing répond dans les textes. Mais de quelle façon ? Les commentaires et autres écrits, étant d’inspiration chinoise, sont bien évidemment nécessaires mais point suffisants, il s’en faut. Il « serait bon » qu’ils soient alimentés et amplifiés au fil des époques et des âges par la dé-coloration que peuvent et doivent amener les nouvelles orientations, vues et découvertes de ces derniers. […]

lire plus