On dispose de 50 baguettes d’achillée, ou de bambou. On ôte une baguette de ce tas que l’on place à part, il reste donc un tas de 49 baguettes pour toute la suite de la procédure.

On partage ce tas en deux tas que l’on place devant soi. On prend une baguette du tas de droite que l’on place entre l’auriculaire et l’annulaire de la main gauche. On prend le tas de gauche, on décompte les baguettes par 4 jusqu’à obtenir un reste de 1, 2, 3 ou 4 baguettes que l’on place entre l’annulaire et le majeur de la main gauche, puis on rassemble les baguettes décomptées pour reformer le tas de gauche.

baguettes1aOn prend alors le tas de droite, on décompte les baguettes par 4, puis on place le reste : 1, 2, 3 ou 4 entre le majeur et l’index de la main gauche. On rassemble les baguettes décomptées pour reformer un nouveau tas de droite.

On compte les baguettes placées entre les doigts de la main gauche et on note ce nombre, qui ne peut être que 5 ou 9. On place ces baguettes de côté.

On rassemble toutes les baguettes en un tas ( 44 ou 40 baguettes). On effectue un nouveau partage en deux tas : celui de gauche et celui de droite. On prélève une baguette dans le tas de droite que l’on place entre l’auriculaire et l’annulaire de la main gauche. On prend le tas de gauche et on décompte les baguettes par 4 , en conservant un reste de 1, 2, 3 ou 4 baguettes que l’on place entre l’annulaire et le majeur de la main gauche. On rassemble les baguettes décomptées pour refaire le tas de gauche.

On prend le tas de droite, on effectue un décompte par 4, et on place le reste : 1, 2, 3, ou 4 entre le majeur et l’index de la main gauche. On rassemble les baguettes décomptées pour refaire le tas de droite.

On compte les baguettes placées entre les doigts de la main gauche et l’on note ce nombre, qui ne peut être que 4 ou 8. On place ces baguettes de coté  avec celles du résultat précédent : 5 ou 9.

On rassemble une dernière fois les baguettes décomptées et on effectue une troisième manipulation identique à la seconde. Le reste est à nouveau 4 ou 8, que l’on rajoute aux baguettes précédemment mises de coté.

On additionne les baguettes mises de coté, issues des trois restes successifs ( 5 ou 9, 4 ou 8, 4 ou 8 ) et on obtient un nombre qui déterminera la valeur du premier trait de l’Hexagramme, celui du bas. Les résultats obtenus sont : 13, 17, 21 ou 25.

On répétera 5 fois l’ensemble de la procédure pour obtenir la valeur des 5 traits restants, en remontant, et construire ainsi les 6 traits de l’Hexagramme de situation.

Le tableau suivant récapitule et explique comment on obtient : 6, 7, 8 ou 9 et la valeur du trait.

49 – 13  =  36  =  4 X 9  —–  9 : vieux Yang, Yang mutant
49 – 17  =  32  =  4 X 8  —–  8 : jeune  Yin ,  Yin
49 – 21  =  28  =  4 X 7  —–  7 : jeune Yang , Yang
49 – 25  =  24  =  4 X 6  —–  6 : vieux Yin,  Yin mutant

baguettes2a

 

La méthode des pièces

CRÉDITS IMAGES (dans l’ordre d’affichage) : Photos de Bernard HODEBERT retouchées par Pierre Lautier.