Autres Textes d’Alain

Le caractère du Jeudi [ libérer ]

Un des sens les plus anciens de 解 xiè est tomber, laisser tomber, se séparer de : cela décrivait la situation (annuelle) où 牛 niú le cerf se 刀 dāo sépare de ses 角 jiǎo ramures. Lorsque quelque chose n'est plus utile cela devient un fardeau dont il convient de se...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ se retirer ]

遯 dùn se retirer montre 辵 chuò la démarche de 肉 ròu sacrifice d'un 豕 shǐ porc ".  Sacrifier une richesse est une démarche paradoxale, contreproductive. Il s'agit ici d'une stratégie pour augmenter ses chances ou retrouver ses forces.

lire plus

Le caractère du Jeudi [ obstacle ]

Le composant du bas de 蹇 jiǎn est 足 zú "pied" qui se décompose lui-même en 止 zhèng "pied" et 口 kǒu "bouche" qui représente ici le mollet ou le genou. La partie haute du caractère est une composition 寒 hán signifiant "froid, hiver" montrant 廾 gǒng "deux mains"...

lire plus

L’intérêt des détails : Bélier ou chèvre

Sabine Dugarry débute aujourd'hui une longue série d'articles sur l'intérêt des détails dans le texte du Yi Jing. Ayant en effet constaté que les traductions actuelles ne répondent pas toujours à la situation du consultant, elle nous propose d'aller plus loin dans la...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ réduire ]

Le composant de gauche de 損 sǔn “réduire” est 手 shǒu une main et donc l'action de prendre ou de tenir. A sa droite se trouve 貝 bèi un cauris surmonté de 口 kǒu une bouche. La combinaison des trois composants signifie "prélever une quantité" et se traduit...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ troupe ]

Dans les documents oraculaires 師 shī troupe n’était souvent écrit qu’avec son composant de gauche qui désignait un monticule, un petit amas de terre. C'est peut-être par analogie avec l’amas de boue constitué par le mélange des deux éléments naturels terre et eau,...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ abondance ]

De l'avis général 豐 fēng représente un grand récipient bien rempli, et donc l'idée d'abondance. Léon Wieger considérait que la scène initiale montrait des gerbes de grain sur pied dressées sur une aire de battage. Dans les documents oraculaires 豐 fēng désigne...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ lumière ]

La première lecture de 明 míng “lumière” montre simplement le composant de gauche 日 rì "le soleil" qui se lève alors qu'à droite 月 yuè "la lune" n'est pas encore couchée : l'aube. Mais en remplaçant le composant 日 rì “soleil” par 囧 jiǒng "fenêtre" un retournement...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ augmenter ]

益 yì figure un 皿 mǐn "récipient" plein de 水 shuǐ d’"eau". Son sens originel de débordement devint ensuite celui du mouvement de remplissage : augmenter. Mais le secret de 益 yì réside dans son composant du bas 皿 mǐn "récipient". Grâce à lui, en deux temps, est...

lire plus

Les 4 piliers de la destinée

Les 4 Piliers de la Destinée Christine Law-Hang est bien connue des groupes d'étude Djohi. Elle vient de publier (février 2022) un ouvrage remarquable et accessible aux néophytes sur les ba zi "Les 4 piliers de la Destinée". Manuel pratique, pédagogique, vivant et...

lire plus

Mémoriser les idéogrammes

Afin de faciliter la mémorisation des caractères pour les acharnés du groupe "J'apprends le Vocabulaire Chinois du Yi Jing", j'ai progressivement créé une rubrique "Mnémotechnique" basée sur le rébus des composants de chacun des 903 mots du Texte Canonique. Pour une...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ regarder ]

La définition de 觀 guān dans le Shuowen est observer attentivement. Dans 見 jiàn, 儿 jén  montre un homme en marche. Il ne s'agit plus de voir à distance mais d’aller voir de plus près : inspecter, visiter ou parcourir un pays. Au sens figuré cela conduit...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ disperser ]

渙 huàn est composé de 水 shuǐ "eau"  et de 奐 huàn, qui représente une "porte de yourte grande ouverte par deux mains". La combinaison des deux notions produit donc l’idée de (se) répandre, (se) disperser largement. 渙 huàn n’apparaît qu’à l’hexagramme H59 dont il est le...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ marcher ]

Dans la version de Mawangdui 履 lǔ marcher est remplacé par 禮 lǐ rites. Le rite est lui-aussi une démarche dont chaque étape est définie à l’avance. […]  […] Le fondement du rite n'est pas la commémoration sclérosante d'un passé idéalisé, mais, de "de toute évidence",...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ enthousiasme ]

Selon le Shuo wen, 豫 yù désignait initialement un gros éléphant. Sur les ossements oraculaires 象 xiàng, le pictogramme de droite, représente effectivement un pachyderme : pattes et queue d'un corps massif 豕, surmontées de 刀 défenses (ou d'une trompe ?) et...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ constance ]

Le programme jusqu'à fin 2022 Les désormais trois rédacteurs principaux de l'Encyclopédie du Yi Jing se sont réunis les 27 et 28 août pour définir les projets à venir : ces rencontres ont été tellement stimulantes que nous avons été obligés de scinder les nombreuses...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ expédition ]

​Le sens original de 征 zhèng est "marcher vers un but". L’idée d’ajustement à un but précis a conduit à celle de “correction”. Dans les temps anciens, la plupart des voyages lointains étaient des expéditions militaires. 征 zhèng signifie également une preuve, la...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ puissance ]

壯 zhuàng “ puissance ”est composé à gauche de 爿 pán qui représente la moitié gauche d’une pièce de bois ou un support horizontal (lit, banc, estrade, etc.). L’idée est de supporter, de soutenir : d’où la notion de force que complète le composant de...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ et ainsi ]

Le Shuo Wen justifie la graphie de 而 ér “et ainsi” soit comme une moustache ou une barbe pendantes, soit comme les racines d’une plante. Le prolongement physique est invisible lorsqu'il exprime un commencement (les racines) ou visible s'il manifeste une extension, une...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ après ]

A l’origine 後 hòu “après” s’écrivait uniquement avec ses composants de droite. 夂 zhǐ montre le bas ou l’arrière d’un pied et implique donc l’idée de suivre. 幺 yāo représente une cordelette qui symbolise ce que l’on traine à sa suite. Le composant de gauche 彳chì a été...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ alliance ]

比 bí n’apparaît qu’à l’hexagramme H08 dont il est le titre. Le sens général est celui d’un rassemblement autour d’un centre d’intérêt commun, personne ou objectif, d’un point de convergence basé sur une identité. Il est important de noter que cette association...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ danger ]

Les graphies sur ossements qui sont à l’origine de 坎 kǎn montrent 凵 qiǎn une « ouverture dans la terre, une fosse » contenant des sortes de pieu au milieu de laquelle se trouve ce que certains interprètent comme une forme primaire de 牛 niú « bœuf » (mais qui pourrait...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ profitable ]

利 lì “ profitable ” est le quatrième mot le plus fréquent dans le Texte Canonique. Il exprime un sens général de profit et une dynamique de bien commun. Avant que quelque chose ne profite, il faut, pour le faire croître, commencer par le nourrir, l'entretenir....

lire plus

Le caractère du Jeudi [ avoir ]

有 yǒu “ avoir ” est le troisième mot le plus fréquent dans le Texte Canonique. Il apparaît dans le titre de l'hexagramme 14. Il signifie ce qui a du corps, ce qui est tangible. Point de jonction entre avoir et être, il exprime la réalité matérielle....

lire plus

Les Petites Images

Craignant de m'ennuyer lors de ce long weekend de l'Ascension, j'ai jugé prudent (?) d'ajouter un nouveau projet à ma déjà longue liste pour 2022...   "Texte et traduction des Petites Images"   386 nouveaux chapitres viennent ainsi compléter les pages "Hexagramme" de...

lire plus

LES caractères du Jeudi 😀

Pas de présentation détaillée d'un nouveau mot ce jeudi, mais :Les 1 700 pages "Caractère" de l’Encyclopédie du Yi Jing ont désormais un nouveau look, assorti à celui des pages "Hexagramme" 1 -ESTHÉTIQUE ET DESIGNomme pour les pages "Hexagramme", j'ai implémenté un...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ comme ]

L'analogie tient une grande place dans la pensée chinoise. De nombreux mots peuvent s'y traduire par " comme " (nous avons déjà étudié 若 ruò " comme "). Mais, y compris pour la notion de similitude, ce qui se ressemble ne s'assemble pas toujours : des voies bien...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ dépasser ]

Selon le Shuo Wen 過 guò a le sens de aller au-delà, traverser. 過 guò apparaît dans le titre de deux hexagrammes : H28 大過 dà guò et H62 小過 xiǎo guò. Compte tenu de l’orientation péjorative de "excès" il est a priori plus neutre de retenir la traduction "dépassement"...

lire plus

L’Encyclopédie du Yi Jing fait peau neuve

J'ai, depuis le 1er mars, amorcé dans l'ombre la refonte totale de l'Encyclopédie du Yi Jing. Ce processus laborieux livre enfin aujourd'hui ses premiers fruits, et vous êtes invités à y goûter sans modération. La taille de l'Encyclopédie (à ce jour 2071 pages !) rend...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ rentrer chez soi ]

Le sens originel de 歸 guī " mariage ; rentrer chez soi " était retour triomphant. Plus que l'union entre deux époux ou le mariage d'une jeune fille, le sens principal de 歸 guī est " rentrer chez soi, revenir, s’en retourner ". Le foyer, la " nouvelle "  demeure est en...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ s’immobiliser ]

艮 gèn " stabiliser " montre une personne qui regarde en arrière ou au loin.L'idée est donc de s'arrêter, marquer une pause pour faire le point. La fonction de ce temps d'arrêt est donc de consolider la démarche, le mouvement. 艮 gèn " stabiliser "

lire plus

Le caractère du Jeudi [ manger ]

食 shí " manger " est tout d'abord consommation de nourriture ou de boisson. Les sens dérivés évoquent une offrande rituelle, les moyens de subsistance, l'heure des repas, gober, ravaler ou s'imprégner. 食 shí " manger

lire plus

Le caractère du Jeudi [ mission ]

C'est une notion centrale de la pensée chinoise que nous abordons avec le caractère 命 mìng " mission, vie, destinée ".Désignant initialement un ordre donné d'en haut, il appartient à l'expression 天命 tiān mìng " Mandat du Ciel ". Chaque individu est ainsi porteur d'une...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ entraver, neutraliser ]

L'hexagramme 36 est par nature l'un des plus difficiles à bien comprendre... Le second des deux caractères de son titre est 夷 yí " entraver, neutraliser". Il est la combinaison des caractères 大 dà "grand" et 弓 gōng "corde", exprimant ainsi l'entrave à une expansion,...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ coeur ]

J'ai ce jeudi matin un rendez-vous de contrôle avec mon cardiologue. Autant en profiter pour étudier 心 xīn " cœur " 😀 Bien ...cordialement, Alain   心 xīn " cœur "

lire plus

Le caractère du Jeudi [ épuisement, se reposer ]

Epuisement, se reposer 困 kùn " épuisement, se reposer " représentait initialement un 止 zhǐ "arrêt" auprès d'un 木 mù "arbre" pour se ressourcer. Plus tard 止 zhǐ "arrêt" fut remplacé par 囗 wéi "entourer, campement, enceinte", privilégiant alors l'idée...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ carré ]

Carré Nous examinons cette semaine le caractère 方 fāng " carré, direction, région, maintenant ".   Il s'agit encore d'un exemple de mot aux multiples déclinaisons de sens, conduisant parfois jusqu'à des sens contraires (similitude <-> violer). Mais cela est...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ progresser graduellement ]

Progresser graduellement Caractère après caractère nous avançons lentement mais sûrement :漸 jiàn " progresser graduellement ". De petites répétitions cycliques produisent un effet durable.Mais précédant la répétition, cette croissance est tout d'abord, à l’image de la...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ tempérance ]

Tempérance Le caractère de ce jeudi, sur fond de guerre internationale et d'invasion, est 節 jié " tempérance ". Il indique en effet un temps à la fois d’union et de limitation des débordements. Il désigne toutes formes d’articulations, de charnières, mais également ce...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ boeuf ]

Bœuf 牛 niú " bœuf " était le plus grand des animaux offerts en sacrifice ; il peut indiquer toutes sortes de bovidés et plus rarement des cervidés. Au sens figuré, il indique quelqu’un d’entêté ou borné.   家 boeuf

lire plus

Le caractère du Jeudi [ voyager ]

Voyager 旅 lǔ " voyager " est le titre de l'hexagramme H56.Les expéditions militaires par une cohorte en territoires étrangers ont produit les notions de commun et de disposer en ordre.Mais l’idée la plus souvent retenue est celle de voyager et donc, en chemin, de...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ maisonnée ]

Maisonnée Le sens du caractère de cette semaine est relativement simple : 家 jiā " maisonnée ". Il représentait autrefois un temple aux ancêtres. Il désigna ensuite tout ce qui a trait au domestique ou au foyer.   家 maisonnée 

lire plus

Le caractère du Jeudi [ élaguer ]

Elaguer ou Détachement ? Le sens commun de 剝 bō " élaguer " est d’enlever l’enveloppe externe, d’éliminer le superflu pour conserver l’essentiel. Souhaitant encourager l’acceptation d'un phénomène naturel nous proposons de traduire 剝 bō par « détachement »....

lire plus

Le caractère du Jeudi [ comme ]

Analogie, Conformité et Conséquence De nombreux systèmes divinatoires fonctionnent sur le principe de la réduction par congruence d'une grande quantité de possibles en un ensemble réduit et prédéterminé de situations. Comme dans les rites sacrificiels ce sont bien...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ grâce ]

Grâce ou Allure ? C'est encore un titre d'hexagramme que nous étudions aujourd'hui : 賁 bì " grâce " (H22).Traduire 賁 bì par « Grâce » témoigne du lien entre apparence et valeur intérieure, mais « Allure » exprimerait mieux la dynamique naturelle et le maintien : -...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ approcher ]

Approcher Je vous souhaite une excellente année 2022 !Puissent ces articles hebdomadaires contribuer à forger nos caractères ! La campagne électorale nous invite à considérer les différents contexte dans lesquels apparaît 臨 lín " approcher ": il évoque en effet les...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ adversité ]

Adversité Le dernier caractère de cette année 2021 un peu contrariante est 否 pǐ " adversité "."Non-existence" ou "obstruction", il est important de ne pas rester "bloqué" dans une lecture trop restrictive et au contraire tourner le dos aux différents pour s'ouvrir à...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ apprivoiser ]

Protéger et nourrir Le caractère que nous étudions cette semaine est 畜 xù " apprivoiser ".La constitution et le maintien d’un contexte favorisant, lieu protecteur et nourriture, est la contrepartie de l’asservissement du bétail. Ce que souligne Saint-Exupéry : « Tu...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ humilité ]

Modérer l'humilité Le caractère de cette semaine est 謙 qiān "humilité". Il n’apparaît qu’à l’hexagramme 15, dont il est le nom.   S'il y a bien une volonté de ne pas outrepasser sa position, la mesure juste consiste à ne pas trop se rabaisser non plus.  ...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ nourrir ]

Mâcher les mots Le caractère en vedette cette semaine est  頤  yí  "nourrir".Il n'apparaît qu'à l'hexagramme 27, dont il est le nom. C'est un excellent exemple de la diversité des sens que peut prendre un même terme suivant le contexte : position du trait ou...

lire plus

Le caractère du Jeudi [ inexpérience ]

5 éléments, 4 sortes de documents Le Yi Jing s'appuie sur 5 éléments dont 4 sont des sources documentaires : les hexagrammes et trigrammes les diagrammes : He Tu, Luo Shu, etc. les textes : Texte Canonique, Dix ailes, Grand Commentaire, commentaires de Wang Bi, etc....

lire plus

Variations sur des mutations

Nous avons le plaisir de vous présenter aujourd’hui l’ouvrage de Samia Khallaf paru ce mois-ci aux éditions Enrick B : « Variations sur des mutations ». Etablir un pont entre deux écoles de pensée Ce livre nous propose une double approche par une exploration de  la...

lire plus

Qu’en est-il de cette nouvelle entreprise ? (2/2)

Retour (1) J’ai en 2014 publié la première partie d’un article intitulé ″Qu’en est-il de cette nouvelle entreprise ? (1/2)″. Rédigeant d’ordinaire très peu d’analyses de tirages, celui qui est décrypté ici m’avait alors semblé illustrer l’importance de ne pas se...

lire plus

Le Grand Commentaire 1.0 en pdf

Au Cœur du Yi Jing : Le Grand Commentaire   Voici enfin au format PDF notre première version intégrale du Grand Commentaire : elle est destinée à l'impression en recto-verso au format A4 et pèse tout de même une centaine de pages...  Expurgée du mot-à-mot tel...

lire plus

13 Inventions Civilisatrices

L'adresse de l'Encyclopédie du Yi Jing est "wen.fr"... 文 wén représente au départ des lignes entrecroisées, en particulier les dessins ou veines du bois ou de la pierre, et par extension toutes les traces naturelles. C'est également le signe qui représente un...

lire plus

Trois parmi douze de cinq parmi dix…

C’est avec une grande joie que je livre aujourd’hui le premier jet du tout début de la traduction « en phrases » de la Cinquième Aile ! Ne sont à cet instant en ligne que les trois premiers chapitres (les neuf autres sont presque prêts) mais je ne peux pas résister...

lire plus

Affolement autour d’une boussole

Avant-propos Je tente cette année, comme vous le savez, un débroussaillage des modèles analogiques ou métaphoriques proposés par la Grande Image... Le moteur de cette démarche est le contraste affligeant entre la forme, au premier abord assez démonstrative, de ces 64...

lire plus

Présentation structurée du Vocabulaire du Yi Jing

Je ne me concentre actuellement que sur un seul projet :  » Présentation structurée du Vocabulaire du Yi Jing  » : Partant du texte canonique classique tel qu’il est présenté dans notre section « Les Hexagrammes » sont ou seront proposés pour chaque mot chinois :...

lire plus

Analyse quantitative du texte des Traits

Constat
Il faut beaucoup de mots pour expliquer une situation difficile ou compliquée à bien comprendre . Il en faut au contraire très peu lorsque les choses sont plus évidentes.

Ainsi l’hexagramme 47 (« Epuisement ») exprime entre autres un  manque de communication avec les autres. Il n’est donc pas surprenant que la taille totale des textes s’y rapportant (Jugement + traits + grande Image) soient la plus longue du texte canonique.

 

A l’opposé l’hexagramme 58 (« Echanger ») exprime une joyeuse communication. […]

lire plus

Djofil : Le retour. Demandez le numéro 46 !

Renaissance du phénix
Le bulletin de liaison des adhérents du Centre Djohi vient de paraître et fait son retour après une longue absence. Le précédent numéro du Djofil datait en effet de novembre 2009…

C’est grâce au dynamisme de Dominique Bonpaix que le n°46 a vu le jour. Fidèle à sa vocation ce phénix rassemble des textes rédigés par ses membres sur un total de 60 pages au format A4.

Le Djofil se veut le reflet de la vie de l’association. […]

lire plus

Le Yi Jing pour les Nuls – Dominique Bonpaix

Pour les Nuls ?
La collection « Pour les Nuls » (Editions First) vient enfin d’ajouter à son catalogue un ouvrage sur le Yi Jing. C’est à Dominique Bonpaix qu’a été confiée l’importante responsabilité de rendre accessible le classique chinois au plus grand nombre.

Contrairement à ce que laisserait supposer la mention « Pour les Nuls », bien plus qu’un banal ouvrage de vulgarisation ce nouveau « Livre Jaune » ne s’adresse pas seulement aux débutants. […]

lire plus

Yin-Yang, momentums et modèles (3/3)


Proposition
Serait-il possible (sans la renier pour autant) d’abandonner ponctuellement la vision saisonnière du système cyclique ?  Serait-il possible de procéder au même élargissement qui fait s’émanciper la notion de momentum du strict cadre temporel ? […]

lire plus

Yin-Yang, momentums et modèles (2/3)


Chaotique ≠ complexe
Comprenons bien la différence entre « Chaotique » et « Complexe » : dans le premier cas il est structurellement certain que le résultat ne correspondra …à aucune structure ; dans le second la modélisation n’est pas adaptée aux résultats que l’on attend : il y a soit trop de données, soit pas assez, soit la question est mal posée…
De nouvelles certitudes…
Ainsi au sein de chacune de ces 4 grandes catégories nous pouvons trouver une certaine forme de stabilité, …à défaut d’une stabilité de forme ! […]

lire plus

Yin-Yang, momentums et modèles (1/3)


Yin Yang
Si l’on adjoint aux deux possibilités (états ?) que peut prendre un trait soit plein soit brisé, les deux phases où il passe d’un « état » à l’autre, on obtient 4 possibles :

Trait continu
Trait discontinu
Mutation du trait continu au trait discontinu
Mutation du trait discontinu au trait continu

Après plusieurs phases de raffinement de leur pratique, les devins de l’antiquité associèrent ces formes graphiques ou plutôt la représentation graphique de ces situations énergétiques, de ces moments, à 4 valeurs numériques : 6, 7, 8 et 9.

Le total des combinaisons […]

lire plus

Le livre des Mutations : Charles de Harlez (3/6)


Pas d’expérience in vivo
Avant de se pencher sur la traduction de Charles de Harlez, répétons tout d’abord qu’elle n’est et ne se veut en aucun cas le témoignage de l’expérience d’une pratique divinatoire personnelle ou reçue : bien au contraire elle cherche à retrouver l’authenticité d’un recueil de conseils de bon sens enfouis plus tardivement dans un salmigondis d’approximations horoscopiques. […]

lire plus

Qu’en est-il de cette nouvelle entreprise ? (1/2)


(Tirages ordinaires et extraordinaires…)
Contexte
Le 1er octobre 1993 j’avais décidé d’aller pousser les portes de la Chambre de Commerce de Nîmes afin d’y déposer les statuts de ma toute nouvelle entreprise. Cela faisait en effet une petite dizaine d’années que j’étais salarié puis chômeur dans le domaine de la programmation de logiciels à façon, orientés gestion TPE et PME. Mon ancienne employeuse, changeant d’orientation, m’offrait ainsi son petit parc de clients, ainsi que les codes sources de tous les programmes développés pour eux. […]

lire plus

Le livre des Mutations : Charles de Harlez (2/6)


Intermède : Histoire belge
Le Chevalier de Harlez ne commence à publier sur la Chine qu’à partir de 1881. Mais en dehors d’un engouement personnel il est important de considérer les contextes économiques et politiques dans lesquels se sont exprimés ses travaux :

Depuis 1831 la Belgique, seconde puissance industrielle mondiale au XIXe siècle grâce à l’exploitation du charbon et du fer en Wallonie, est un royaume indépendant. […]

lire plus

Le livre des Mutations : Charles de Harlez (1/6)


Le Yih-king : texte primitif rétabli, traduit et commenté
Cette version (de ce que l’on n’écrivait pas encore Yi Jing, ni même Yi King mais « Yih-king ») est l’une des toutes premières parues en français. Je voulais en effet traiter ce projet de bibliographie commentée par ordre de publication. Mais en ce petit matin de 1er janvier je renonce résolument à mes bonnes résolutions et débute par une exception : chronologiquement le premier des deux volumes de la traduction de Philastre lui est légèrement antérieur. […]

lire plus

Pub ! : La vision du Yi Jing à l’ère de Google


Que se trame-t’il dans les réseaux ?
Djohi Bruxelles a le plaisir d’accueillir Alain Leroy
Google et le Yi Jing ont ceci de commun qu’ils semblent tous deux répondre à nos questions…  €
Face à l’apparent chaos du monde les sociétés humaines élaborent des systèmes de modélisation « naturels » ou techniques. Le Yi Jing, catalogue de modèles décrétés « naturels », témoigne d’une patiente intention de progresser du superstitieux au rationnel. Le surgissement des technologies numériques remet en question notre rapport au savoir et notre représentation du monde et de l’autre. L’héritage du Livre des Transformations peut-il nous […]

lire plus

De l’idéographie oraculaire à la langue graphique (Pr Vandermeersch)

Résumé du chapitre 3 de « Les deux raisons de la pensée chinoise, Divination et idéographie » de Léon Vandermeersch. (éd. Gallimard). Jusqu’au 5ème siècle av JC, l’écriture, tout en restant aux mains des fonctionnaires-devins, s’est progressivement émancipée de son statut d’équation divinatoire pour devenir mode d’expression de toutes les formes de discours : Peu de temps après les premières écritures sur os, sont apparues les inscriptions sur bronze. Il y avait depuis longtemps des illustrations sur terre cuite mais l’absence de syntaxe leur enlève le statut d’écriture. […]

lire plus

L’invention de l’idéographie (Pr Vandermeersch)

Résumé du chapitre 2 de « Les deux raisons de la pensée chinoise, Divination et idéographie » de Léon Vandermeersch. (éd. Gallimard). Environ 150 000 vestiges de carapaces de tortues de la période Shang ont été exhumés du site de Xiaotun (Henan) entre 1928 et 1991. Regroupés par grandes quantités dans des « puits de stockage » ils témoignent d’une part de la multiplication des opérations de divination durant cette période et d’autre part de leur conservation, vraisemblablement pour vérification ou comparaison. […]

lire plus

Le tirage « baromètre » (JP Schlumberger)

« Le tirage « baromètre » – les effets calmants » Extrait de « Propos sur le Yi Jing » – Jean-Philippe Schlumberger (Ed. R2N Impression)  » Le tirage «baromètre », sans question, est connu de la plupart des utilisateurs. Certains le pratiquent de façon régulière, le matin, par exemple, pour la journée à venir. Je crois qu’ils se leurrent un peu s’ils le font dans l’idée qu’une journée d’activités est pré-déterminée par une sorte de destin, mais ce n’est pas mon point de vue. Si l’on tient au destin, il se manifeste, alors que le principal intérêt de l’inattendu est d’être imprévisible …. […]

lire plus

Projet Mot-à-mot : intérêt et limites

Le texte du Yi Jing a beau être un sacré texte, il n’en est pas pour autant un texte sacré : ses différents chapitres ne sont depuis le départ qu’illustrations, commentaires de circonstances numériques singulières organisées en hexagrammes. N’en reste pas moins que le sens général et particulier des sentences qui le composent conserve un caractère mystérieux voire occulte pour ses utilisateurs et ses exégètes, même natifs chinois. […]

lire plus

De l’ostéomancie à la chéloniomancie (Pr Vandermeersch)

Résumé du chapitre 1 de « Les deux raisons de la pensée chinoise, Divination et idéographie » de Léon Vandermeersch. (éd. Gallimard) Les chasseurs et éleveurs d’Eurasie prédisaient l’avenir par l’ostéomancie (ou pyro-scapulomancie) : décodage de craquelures provoquées par la chaleur sur des os plats animaux. Ils y décelaient vraisemblablement l’acceptation ou non par les esprits des sacrifices animaux. Aujourd’hui encore dans le Yunnan des devins génèrent des fissures colorées sur des omoplates de mouton avec de l’amadou enflammé. […]

lire plus

Le Yi Jing : générateur aléatoire de réponses ? (4/6)

Etape 3 : Le calcul L’expression chinoise traditionnelle correspondant à ce que nous appelons « tirage » est 算卦 suàn guà : « calcul des hexagrammes ». 卦 guà, le second mot désigne en fait tout aussi bien les trigrammes que les hexagrammes. Etymologiquement il signifie : pratiquer la divination (à l’aide de baguettes d’achillée). On retrouve en sa partie droite la graphie 卜 pǔ qui représente une craquelure sur os. Le composant de gauche 圭 guī symbolise un objet cérémoniel de jade ou d’ivoire à base carrée avec une pointe au sommet. Il pourrait s’agir d’une tablette d’accréditation donnée par l’empereur aux nouveaux princes ou à ses émissaires. […]

lire plus

Le Yi Jing : générateur aléatoire de réponses ? (3/6)

Etape 2 : Le hasard (2/2) Les baguettes étaient un des systèmes utilisés à l’époque de la naissance de l’achilléomancie pour les calculs de quantités (en plus de nombreuses méthodes utilisant les doigts et peut-être encore les cordelettes nouées de l’antiquité et tout ceci bien avant l’invention des règles à calcul et du boulier chinois). Nous aborderons cela plus en détail dans la partie « calcul » mais ce qu’il convient de retenir à ce stade c’est que les manipulations des baguettes divinatoires ont par réductions successives pour but de faire émerger des qualités, des essences numériques. […]

lire plus

Colloque Djohi «Pr Shaughnessy»

La conférence du professeur Shaughnessy devait initialement souligner le rôle de l’archéologie pour notre compréhension du Yi Jing. Privilégiant l’actualité, il a finalement décidé de nous présenter un manuscrit publié en janvier 2014 décrivant une technique de divination par l’achillée différente du Yi Jing. Découvert par des pilleurs de tombes dans la province du Hubei, ce document date d’environ 300 av JC : il est donc antérieur au grand brulement des livres. Composé de 63 lattes de bambou numérotées, il comporte 30 sections dont une table des matières. […]

lire plus

Le Yi Jing : générateur aléatoire de réponses ? (2/6)

Etape 2 : Le hasard (1/2) Face à une situation problématique toute forme vivante collecte ou plutôt détermine les données semblant en relation avec la question, afin d’en déduire (à l’étape suivante) par un « calcul » le positionnement ou l’action juste. Cela s’applique au scientifique bien sûr, mais va (pour reprendre un exemple cher à Deleuze) jusqu’à la tique qui sélectionne une succession de signes (1-lumière, 2-odeur, 3-tactile) semblant progressivement (1-contexte favorisant, 2-identification, puis 3-détermination du geste juste au milieu juste) indiquer l’opportunité d’une proie. […]

lire plus

Colloque Djohi « Léon Vandermeersch »

Les deux Raisons chinoises, divination et idéographie (14 juin 2014) Comment trouver le gibier ? C’est la préoccupation  qui selon le professeur Léon Vandermeersch est à l’origine de ce qui deviendra, à la suite d’un long processus de « transformation » et de multiples « changements », le Yi Jing. La mythologie chinoise affirme depuis l’époque des Royaumes Combattants que les trigrammes furent tracés par Fu Xi après qu’il eut contemplé le Ciel, la Terre, puis examiné sa conscience personnelle… […]

lire plus

1er Colloque International Djohi

Yi Jing : Modernité d’un ancien classique chinois Avec ce 1er colloque international le Centre Djohi et son président Cyrille Javary avaient mis la barre très haut : plus d’une quinzaine d’intervenants de pointe et de domaines de recherche très complémentaires étaient venus, de France bien sûr, mais aussi des Etats-Unis et pour plusieurs d’entre eux de Chine, partager les fruits de leurs tous derniers travaux au cours de deux journées débordant au total de 14 heures d’interventions. Toutes les conférences en anglais ou bien sûr en chinois étaient traduites. […]

lire plus

Le « Livre des Transformations » est un livre… (2/2)

Phase 3 : De l’analogie aux textes – Ces « documents » osseux sont archivés à des fins de vérification, puis de comparaison. Mais à des questions et des contextes différents correspondent parfois des traces de brûlages identiques… Ainsi de mêmes signes répondent à des interrogations apparemment différentes. Ces situations sont donc « analogues »; autrement dit, elles correspondent au même « schéma ». […]

lire plus

Le « Livre des Transformations » est un livre… (1/2)

Je voudrais introduire par ces deux articles les principes d’un ensemble de recherches que je mènerai durant plusieurs mois. Elles s’appuieront sur une série d’extractions informatiques à partir des graphismes et des textes du Classique des Changements. Ces extractions seront présentées en fin du second article. Le « Livre des Transformations » est un livre… Un livre organisé en un foisonnement structuré de textes. Mais cette quantité de textes n’est depuis l’origine produite que pour éclairer l’expression graphique de 64 qualités énergétiques. Ce sont en effet les hexagrammes qui expriment l’essence du Yi Jing. […]

lire plus

Le Yi Jing : générateur aléatoire de réponses ? (1/6)

« Au temps du repos, l’homme de valeur considère les signes et apprécie les textes ; au temps de l’action, il considère les changements et apprécie la consultation. » (Formules annexées du Yi Jing) Nous limitant au processus de la consultation, je propose de considérer ici l’acte divinatoire comme la succession de 8 temps distincts faisant chacun appel à des compétences ou des conceptions bien différentes. […]

lire plus

Ce que n’est pas le Yi Jing (3/3)

– Comment le Yi Jing est-il considéré aujourd’hui en Chine ? Le Yi Jing est d’une part considéré comme une superstition de l’ancienne société : celui dont nous parlons habituellement est le Yi Jing des lettrés, le Yi Jing confucéen, mais il en existe une dérive vulgaire « le Yi Jing du marché », avec lequel des devins prédisaient le futur aux paysans illettrés contre rétribution, un peu comme nos cartomanciennes et autres diseurs d’horoscope. […]

lire plus

Ce que n’est pas le Yi Jing (2/3)

– Le Yi Jing ne décrit pas l’état actuel des choses Il en décrit le mouvement. Un peu à la façon d’une photographie capable de figer l’apparence de l’instant, mais incapable d’arrêter les objets qu’elle représente. Une partie du Yijing gravé dans la pierre (fin de Wu Wang et début de Da Xu). Beilin (la forêt de stèles), Xi’an, province du Shaanxi – Le Yi Jing n’est pas un miroir Souvent assimilé à une sorte de « tarot chinois », le Yi Jing ne nous présente pas un reflet de la réalité sur un mode projectif. […]

lire plus

Ce que n’est pas le Yi Jing

– Le Yi Jing n’est pas un livre Un livre possède un début, un développement et une fin. Le Yi jing se présente sous la forme d’un répertoire, d’un catalogue de 64 situations-types. Tout le texte canonique (un peu plus de 4000 mots) tient sur une double feuille recto-verso. La taille habituellement imposante des ouvrages consacrés au Yi Jing est due aux commentaires sur le texte initial, voire aux commentaires sur les commentaires, ou encore à des digressions cherchant à plaquer le modèle des 64 hexagrammes sur des systèmes philosophiques, énergétiques, ésotériques, etc. […]

lire plus

Unearthing the Changes

C’est avec une très grand impatience que j’attendais la parution de « Unearthing the Changes ». Le dernier ouvrage d’Edward L. Shaugnessy vient d’être enfin édité par Columbia University Press. L’objet-livre lui-même est à la hauteur de son contenu : couverture rigide, 400 pages cousues d’un papier magnifique, sans parler de la finesse de la police et la qualité de l’impression. E.L. Shaughnessy est un spécialiste de renommée mondiale des textes de la Chine ancienne issus de l’archéologie, et des traditions littéraires dans lesquelles ils sont nés. […]

lire plus

Le Yi Jing dans L’Encyclopédie de Diderot et D’Alembert

Dans son article consacré à la Philosophie des Chinois Le Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers (environ 1750) décrit le Yi Jing en ces termes : « Cet ye – kim est le troisieme de l’u – kim ou du recueil des livres les plus anciens de la Chine. C’est un composé de lignes entieres & de lignes ponctuées, dont la combinaison donne soixante – quatre figures différentes. […]

lire plus

A l’ombre du Yi Jing (Alejandro Jodorowsky)

Les éditions du Relié ont fait paraître en février 2014 le dernier livre d’Alejandro Jodorowsky : Au cours de ces 160 pages, ou plus exactement de ces 64 chapitres, l’auteur s’inspire des hexagrammes du Livre des Changements et en exprime une « Poésophie »: Marc de Smedt, dans son introduction de deux pages nous explique que la poésophie « …mêle donc l’expérience poétique à la philosophie… ». A. Jodorowsy considère en effet que le Yi Jing relève d’avantage de la poésie pure que des « embrouillaminis égotiques » et nous propose en langage contemporain, chapitre après chapitre, ce qu’évoque selon lui le Livre des Transformations. […]

lire plus

Pin It on Pinterest

Intéressant ? Partagez !