Les Dix Ailes

Présentation générale

Les 十翼 shí yì ” Dix Ailes ” sont les com­men­taires offi­ciels du Yi Jing.

Le mot “Ailes” désigne ori­gi­nel­le­ment les ailes d’un oiseau, mais peut éga­le­ment repré­sen­ter les ailes d’un bâti­ment qui flanquent le corps prin­ci­pal, le sou­te­nant et le com­plé­tant. Ce terme pour­rait encore dési­gner les ailes d’une armée qui pro­posent des angles d’ac­tion dif­fé­rents et com­plé­men­taires.

Cette somme ini­tiale expose les pré­misses et l’u­sage du Livre des Chan­ge­ments. Sans elles le Yi jing ne serait pas un texte cano­nique : elles recèlent les toutes pre­mières expli­ca­tions pour l’in­ter­pré­ta­tion de la dyna­mique des traits, le modèle de repré­sen­ta­tion du monde sur lequel il prend appui, et les pre­mières jus­ti­fi­ca­tions du texte cano­nique.

C’est pen­dant la période Han, au tout début de notre ère, que les Dix Ailes ont été assem­blées en un seul cor­pus. Les auteurs et les dates de rédac­tion ini­tiales de ses dif­fé­rentes sec­tions ne sont pour le moment pas encore bien déter­mi­nés.

Des com­men­taires plus récents, n’ap­par­te­nant pas aux Dix Ailes, pro­posent d’autres éclai­rages pour l’u­ti­li­sa­tion divi­na­toire ou phi­lo­so­phique :

  • le plus répu­té, rédi­gé peu de temps après la com­pi­la­tion des Dix Ailes, est attri­bué à Wang Bi
  • les dynas­ties Tang, Song et Ming (entres autres) ont pro­duit d’autres com­men­taires nour­ris des orien­ta­tions de la pen­sée de chaque époque

En résu­mé, l’é­tude du Yi Jing peut prendre appui sur quatre types de textes :

  • Le Texte Cano­nique
  • Les Dix Ailes
  • Les com­men­taires Chi­nois “his­to­riques”
  • Les com­men­taires Occi­den­taux ou Chi­nois depuis la fin du 17ème siècle jus­qu’à nos jours

 

Le Grand Commentaire, au cœur des Dix Ailes

Alors qu’elles étaient ini­tia­le­ment consti­tuées de sept par­ties dis­tinctes, le nombre des Ailes a été arti­fi­ciel­le­ment por­té à dix par la sub­di­vi­sion en deux des 3 pre­mières sec­tions : 4 + (2 x 3) = 10. Le nombre 10 exprime mieux la notion de tota­li­té et de diver­si­té des aspects.

La taille et la struc­ture des dif­fé­rentes sec­tions sont très dis­pa­rates.

Sur le plan qua­li­ta­tif éga­le­ment la pro­duc­tion n’est pas égale : cer­taines par­ties sont plus impor­tantes ou plus répu­tées que d’autres :

  • Le Da Zhuan “Grand Com­men­taire”, éga­le­ment nom­mé Xi Ci Zhuan “Com­men­taire sur les paroles annexées”, est de l’avis géné­ral consi­dé­ré comme l’un des textes fon­da­teurs de la pen­sée chi­noise (c’est par exemple au Cin­quième cha­pitre de la Cin­quième Aile (!) que les termes Yin et Yang appa­raissent pour la pre­mière fois avec le sens sym­bo­lique que nous connais­sons : 一阴一阳之谓道 / « Un coup yin, un coup yang, c’est comme ça que tout fonc­tionne” (selon la tra­duc­tion désor­mais célèbre de Jean-Fran­çois Bille­ter). Consti­tué de deux par­ties il cor­res­pond aux Cin­quième et Sixième des Dix Ailes.

 

 

Grandes Images, Petites Images

  • Les 3ème et 4ème cha­pitres des 10 Ailes consti­tuent 象传, Xiang Zhuan, le Com­men­taire Tra­di­tion­nel sur les Images. Le 3ème cha­pitre traite des hexa­grammes 1 à 30, alors que la 4ème Aile concerne les hexa­grammes 31 à 64.Pour chaque hexa­gramme appa­raissent deux sortes de com­men­taires dif­fé­rents : 大象,da xiang, la Grande Image et 小象, xiao xiang, les Petites Images. Les Petites Images sont des com­men­taires sur le texte ini­tial asso­cié à chaque trait. Beau­coup de spé­cia­listes jugent ces textes mineurs, de piètre qua­li­té et peu cohé­rents ; nous fai­sons au contraire l’hy­po­thèse qu’ils sont extrê­me­ment pré­cieux pour d’une part jus­ti­fier les Juge­ments sur les traits et d’autre part déga­ger une cohé­rence dans l’ap­pa­rente dis­pa­ri­té des textes…

 

 

Contenu de chaque Aile

Première Aile : 彖傳 Tuan Zhuàn 1

Pre­mière par­tie des Com­men­taires sur les Juge­ments

Deuxième Aile : 彖傳 Tuan Zhuàn 2

Seconde par­tie des Com­men­taires sur les Juge­ments

Troisième Aile : 象傳 Xiang Zhuàn 1

Com­men­taires sur les Images (Grandes Images et Petites Images) : Hexa­grammes 01 à 30
(ces textes sont direc­te­ment inté­grés aux pages des hexa­grammes aux­quels ils se rap­portent)

Quatrième Aile : 象傳 Xiang Zhuàn 2

Com­men­taires sur les Images (Grandes Images et Petites Images) : Hexa­grammes 31 à 64
(ces textes sont direc­te­ment inté­grés aux pages des hexa­grammes aux­quels ils se rap­portent)

Cinquième Aile : Xi Ci Zhuàn 1

Pre­mière par­tie du Grand Com­men­taire

Sixième Aile : Xi Ci Zhuàn 2

Seconde par­tie du Grand Com­men­taire

Septième Aile : 文言傳 Wen Yan Zhuàn

Com­men­taire sur les deux pre­miers hexa­grammes

Huitième Aile : 說卦傳 Shuo Guà Zhuàn

Expli­ca­tion des tri­grammes

Neuvième Aile : 序卦傳 Xù Guà Zhuàn

Jus­ti­fi­ca­tion de l’ordre des hexa­grammes

Dixième Aile : 雜卦傳 Zá Guà Zhuàn

Hexa­grammes en désordre


Biblio­gra­phie

  • Chi­nese Text Pro­ject – La sixième Aile : https://ctext.org/book-of-changes/xi-ci-xia
  • Cou­vreur, S. (1900). Dic­tion­naire clas­sique de la langue Chi­noise. Adrien Mai­son­neuve.
  • Legge, J. (Trad.). (1963). The I Ching : The Book of Changes. Dover Publi­ca­tions.
  • Lynn, R. J. (Trad.). (2004). The Clas­sic of Changes : A New Trans­la­tion of the I Ching as Inter­pre­ted by Wang Bi. New York : Colum­bia Uni­ver­si­ty Press.
  • Ric­ci, I. (1999). Dic­tion­naire Ric­ci de carac­tères chi­nois, cof­fret 2 volumes et un index. Paris : Des­clée de Brou­wer.
  • Vino­gra­doff, M. (2000). Dans le Yi Jing à tire d’aile. Les com­men­taires du Yi Jing. Paris : Edi­teur Guy Tre­da­niel.
  • Wil­helm, R., & Per­rot, E. (1994). Yi king : Le Livre des trans­for­ma­tions. Paris : Médi­cis.
  • Wie­ger, L. (1963). Carac­tères chi­nois, éty­mo­lo­gies, gra­phies, lexiques : Par le Père Léon Wie­ger,… 7e édi­tion. Kuang-chi press.