Les Dix Ailes

Présentation générale

Les 十翼 shí yì Dix Ailes sont les commentaires officiels du Yi Jing.

Le mot « Ailes » désigne originellement les ailes d’un oiseau, mais peut également représenter les ailes d’un bâtiment qui flanquent le corps principal, le soutenant et le complétant. Il peut encore s’agir des ailes d’une armée qui proposent des angles d’action différents et complémentaires.

Cette somme initiale expose les prémisses et l’usage du Livre des Changements. Sans elles le Yi jing ne serait pas un texte canonique : elles recèlent les toutes premières explications pour l’interprétation de la dynamique des traits, le modèle de représentation du monde sur lequel il prend appui, et les premières justifications du texte canonique.

C’est pendant la période Han, au tout début de notre ère, que les Dix Ailes ont été assemblées en un seul corpus. Les auteurs et les dates de rédaction initiales de ses différentes sections ne sont pour le moment pas encore bien déterminés.

Des commentaires plus récents, n’appartenant pas aux Dix Ailes, proposent d’autres éclairages pour l’utilisation divinatoire ou philosophique :

  • le plus réputé, rédigé peu de temps après la compilation des Dix Ailes, est attribué à Wang Bi
  • les dynasties Tang, Song et Ming (entres autres) ont produit d’autres commentaires nourris des orientations de la pensée de chaque époque

En résumé l’étude du Yi Jing se base sur quatre « matériaux » :

  • Le Texte Canonique
  • Les Dix Ailes
  • Les commentaires Chinois historiques ultérieurs
  • Les commentaires Occidentaux ou Chinois depuis la fin du 17ème siècle jusqu’à nos jours

 

Description générale

Réellement constituées de sept parties distinctes le nombre des Ailes a été artificiellement porté à dix unités par la subdivision en deux de 3 de ses sections initiales : 4 + (2 x 3) = 10. Le nombre 10 exprime mieux la notion de totalité et de diversité des aspects.

La taille et la structure des différentes sections sont très disparates.

Sur le plan qualitatif également la production n’est pas égale : certaines parties sont plus importantes ou plus réputées que d’autres :

  • Le Da Zhuan “Grand Commentaire”, également nommé Xi Ci Zhuan “Commentaire sur les paroles annexées”, est de l’avis général considéré comme l’un des textes fondateurs de la pensée chinoise (c’est par exemple au Cinquième chapitre de la Cinquième Aile (!) que les termes Yin et Yang apparaissent pour la première fois avec le sens symbolique que nous connaissons : 一阴一阳之谓道 / « Un coup yin, un coup yang, c’est comme ça que tout fonctionne” (selon la traduction désormais célèbre de Jean-François Billeter). Constitué de deux parties il correspond aux Cinquième et Sixième des Dix Ailes.

Les Dix Ailes

  • Les 3ème et 4ème chapitres des 10 Ailes constituent 象传, Xiang Zhuan, le Commentaire Traditionnel sur les Images. Le 3ème chapitre traite des hexagrammes 1 à 30, alors que la 4ème Aile concerne les hexagrammes 31 à 64.Pour chaque hexagramme apparaissent deux sortes de commentaires différents : 大象,da xiang, la Grande Image et 小象, xiao xiang, les Petites Images. Les Petites Images sont des commentaires sur le texte initial associé à chaque trait. Beaucoup de spécialistes jugent ces textes mineurs, de piètre qualité et peu cohérents ; nous y reviendrons (beaucoup) plus tard…

Les Dix Ailes

Contenu de chaque Aile (Contenu en cours de rédaction !)

A – Commentaires sur les Jugements : 彖傳 Tuan Zhuan

Première Aile : Tuan Zhuàn 1

 

Deuxième Aile : Tuan Zhuàn 2

B – Commentaires sur les Images : 象傳 Xiang Zhuan

Toisième Aile : 象傳 Xiang Zhuàn 1

Quatrième Aile : 象傳 Xiang Zhuàn 2

 

C – Le Grand Commentaire : Xi Ci Zhuan

Cinquième Aile : Xi Ci Zhuàn 1

Sixième Aile : Xi Ci Zhuàn 2

 

Septième Aile : 文言傳 Wen Yan Zhuàn

Huitième Aile : 說卦傳 Shuo Guà Zhuàn

Neuvième Aile : 序卦傳 Xù Guà Zhuàn

Dixième Aile : 雜卦傳 Zá Guà Zhuàn

Bibliographie

  • Chinese Text Project – La sixième Aile : https://ctext.org/book-of-changes/xi-ci-xia
  • Couvreur, S. (1900). Dictionnaire classique de la langue Chinoise. Adrien Maisonneuve.
  • Legge, J. (Trad.). (1963). The I Ching: The Book of Changes. Dover Publications.
  • Lynn, R. J. (Trad.). (2004). The Classic of Changes: A New Translation of the I Ching as Interpreted by Wang Bi. New York: Columbia University Press.
  • Ricci, I. (1999). Dictionnaire Ricci de caractères chinois, coffret 2 volumes et un index. Paris: Desclée de Brouwer.
  • Vinogradoff, M. (2000). Dans le Yi Jing à tire d’aile. Les commentaires du Yi Jing. Paris: Editeur Guy Tredaniel.
  • Wilhelm, R., & Perrot, E. (1994). Yi king : Le Livre des transformations. Paris: Médicis.
  • Wieger, L. (1963). Caractères chinois, étymologies, graphies, lexiques : Par le Père Léon Wieger,… 7e édition. Kuang-chi press.