Huit trigrammes

八卦 bā guà

Syno­nymes : BaguaIl y a deux récits mytho­lo­giques sur l’o­ri­gine des huit tri­grammes (les deux se trouvent dans les Dix Ailes).

Une ver­sion « his­to­rique »  met en scène l’empereur Fu Xi : ayant suc­ces­si­ve­ment consi­dé­ré tout un ensemble de mani­fes­ta­tions externes et internes, il syn­thé­ti­sa sa médi­ta­tion par le tra­cé des huit tri­grammes.

Une ver­sion cos­mo­go­nique décrit tout d’a­bord l’o­ri­gine du yin et du yang (ou le Ciel et la Terre) depuis le Grand Ultime. Le couple yin-yang génère ensuite les quatre images ou quatre sai­sons. Leur dédou­ble­ment a don­né les huit tri­grammes. A l’or­don­nan­ce­ment des huit tri­grammes et la voie du Ciel et de la terre on a fait cor­res­pondre les images du ton­nerre, du vent, de l’eau, du feu, de la mon­tagne et du marais

Il a long­temps été admis que les huit tri­grammes avaient été conçus en pre­mier et que les 64 hexa­grammes avaient été dans un second temps éla­bo­rés par super­po­si­tion de paires de tri­grammes. Les recherches récentes démontrent que les hexa­grammes sont appa­rus en pre­mier.

Si les sources Han 漢 (-202 / +220) attestent que Fu Xi a décou­vert ou inven­té les tri­grammes, la pater­ni­té des 64 hexa­grammes est attri­buée sui­vant les périodes à :

   – Fu Xi

   – Shen Nong 神農 (Le Divin Labou­reur)

   – Da Yu 大高 (le Grand Yu)

   – Wen Wang 文王 (le roi Wen)