Huit trigrammes

八卦 bā guà

Synonymes : Bagua

Il y a deux récits mythologiques sur l’origine des huit trigrammes (les deux se trouvent dans les Dix Ailes).

Une version «historique»  met en scène l’empereur Fu Xi : ayant successivement considéré tout un ensemble de manifestations externes et internes, il synthétisa sa méditation par le tracé des huit trigrammes.

Une version cosmogonique décrit tout d’abord l’origine du yin et du yang (ou le Ciel et la Terre) depuis le Grand Ultime. Le couple yin-yang génère ensuite les quatre images ou quatre saisons. Leur dédoublement a donné les huit trigrammes. A l’ordonnancement des huit trigrammes et la voie du Ciel et de la terre on a fait correspondre les images du tonnerre, du vent, de l’eau, du feu, de la montagne et du marais

Il a longtemps été admis que les huit trigrammes avaient été conçus en premier et que les 64 hexagrammes avaient été dans un second temps élaborés par superposition de paires de trigrammes. Les recherches récentes démontrent que les hexagrammes sont apparus en premier.

Si les sources Han 漢 (-202 / +220) attestent que Fu Xi a découvert ou inventé les trigrammes, la paternité des 64 hexagrammes est attribuée suivant les périodes à :

   – Fu Xi

   – Shen Nong 神農 (Le Divin Laboureur)

   – Da Yu 大高 (le Grand Yu)

   – Wen Wang 文王 (le roi Wen)