La mort de mon père

 
dispute

La mort rapi­de et inat­ten­due de son père cham­boule pro­fondé­ment Alice. Elle se trou­ve totale­ment dému­nie face à cette sit­u­a­tion. Afin d’y voir plus clair, elle inter­roge le Yi Jing.
Sa ques­tion : « Quelle est la chose la plus impor­tante pour moi à faire dans ma vie après la mort de mon père en août dernier ? »

Réponse : hexa­gramme 7, « Armée » dont les traits 2 et 5 sont mutants. Ce qui amène l’hexagramme 8, « Alliance » en hexa­gramme de per­spec­tive.

dispute

H. 7, « Armée »
Hexa­gramme de sit­u­a­tion

dispute

H. 8, « Alliance »
Hexa­gramme de per­spec­tive

Avant de nous jeter sur les textes du Juge­ment, de la Grande Image et des traits mutants,

 

1- L’analyse de la figure de l’hexagramme de situation

Une grande majorité de traits yin se des­sine. Un seul trait yang ! Nous remar­quons que l’hexagramme de per­spec­tive est dans la même sit­u­a­tion. Seule la place des traits yang change. Elle passe de la sit­u­a­tion de « Préfet » à celle du « Sou­verain ».
À regarder le déséquili­bre énergé­tique de la fig­ure, nous com­prenons que face à la mort de son père, Alice pos­sède une force yin qui la pousse à l’acceptation, à la matéri­al­i­sa­tion, la con­ser­va­tion mais qu’elle manque cru­elle­ment de force yang pour affron­ter cette nou­velle con­jonc­ture. De plus, la fig­ure de la réponse ayant une majorité de traits en sit­u­a­tion incor­recte (4 sur 6 par rap­port à H63 où tout est en place), la sit­u­a­tion s’avère assez insta­ble.
Quant à l’enveloppe hiv­er (1er et dernier traits) 
elle lui indique qu’il fau­dra tenir…

Et les tri­grammes ? Et que nous dis­ent les deux tri­grammes de H7 ?
Prenons le pre­mier énon­cé dans la Grande Image car c’est celui qui aura le plus de portée dans la réponse :

  À l’externe, nous avons Kun, la Terre : Alice est disponible, à l’écoute vis à vis de l’extérieur. Elle est égale­ment capa­ble de men­er les choses à terme

Mais intérieure­ment, elle a peur, elle est dans le trou­ble, a le cœur en miettes : Kan. Cepen­dant, ce tri­gramme a une autre qual­ité : il est un principe de la vie, un réser­voir des con­nais­sances intu­itives. Ce tri­gramme per­met de se sur­pass­er pour « grandir » en dépas­sant sa peur par une action inlass­able­ment répétée et courageuse.

2- L’hexagramme opposé

Le 13, « S’entendre avec tous ». Alice com­prend que la mort de son père va engen­dr­er une sit­u­a­tion où il fau­dra qu’elle se garde de se tourn­er vers les autres afin de les com­pren­dre et de s’enrichir de leurs dif­férences. Il y aurait donc un dan­ger à être trop cool… En effet, la dynamique de Kun, la Terre, portée à son excès, dotée d’un manque total de yang, provo­querait une inca­pac­ité de pren­dre des déci­sions et devenir éponge.
Cette nou­velle infor­ma­tion indique à con­trario un resser­re­ment des forces internes et une affir­ma­tion de soi néces­saires dans ce con­texte.

3- L’hexagramme nucléaire

Le 24, « Retour ». Une promesse de renou­veau jus­ti­fi­ant cette vig­i­lance se trou­ve au cœur de la sit­u­a­tion.

Ces pre­mières grilles de lec­ture nous don­nent déjà des indi­ca­tions pré­cieuses dont on pour­rait faire un résumé : con­fron­tée à cette dis­pari­tion, Alice s’insère dans une nou­velle sit­u­a­tion qui va lui deman­der de se res­saisir tout en gar­dant ses qual­ités yin : com­préhen­sion, vig­i­lance et pos­si­bil­ité de pou­voir tenir dans la durée. Un poten­tiel s’éveillant au cœur de la sit­u­a­tion demande à être accom­pa­g­né.

4- L’hexagramme de situation Hexagramme

L’hexagramme 7, « Armée » obtenu en réponse sig­nale un dan­ger qui men­ace, une con­jonc­ture qui exige de mobilis­er, de rassem­bler ses forces autour d’un seul objec­tif. Une dis­ci­pline interne sévère doit être mise au ser­vice de ce qui est pri­or­i­taire. C’est un état d’exception qui con­naît un ren­verse­ment des rap­ports hiérar­chiques nor­maux : le Préfet prend la sit­u­a­tion en main. Sa tâche est de don­ner forme, de matéri­alis­er les choses au niveau du quo­ti­di­en. Son action con­cerne l’intérieur de la sit­u­a­tion.
Nous savons que dans un hexa­gramme qui pos­sède un seul trait yin ou yang, c’est ce trait qui devient « maître » de l’hexagramme. Et cela tombe bien pour Alice, ce trait étant juste­ment mutant va définir une stratégie adéquate et per­son­nelle à suiv­re.
Pour en revenir au rôle du Préfet dans l’hexagramme 7, « Armée », il doit rester d’ordre défen­sif. Pourquoi ? Parce qu’aux places impaires (c’est à dire aux traits 1, 3, 5), qui sont struc­turelle­ment yang, nous avons à chaque fois « fer­me­ture » dans le texte des lignes. Il doit donc s’effacer lorsque le but sera atteint. Nous avons là un réel oubli de soi, une qual­ité yin que nous avons déjà perçue chez Alice par l’intermédiaire du tri­gramme , la Terre.
Le terme « ouver­ture » se trou­ve par con­tre dans le Juge­ment et au sec­ond trait.

Regar­dons main­tenant sur quoi les traits mutants vont spé­ci­fique­ment attir­er l’attention :

5- Les traits mutants

2ème trait

C’est le piv­ot de l’hexagramme. Nous y trou­vons la seule appré­ci­a­tion man­tique favor­able du 7, « Armée ». Nous avons vu que c’est le trait Préfet et Maître de l’hexagramme. Son rôle est défen­sif mais ici sa qual­ité yang va per­me­t­tre une atti­tude courageuse et déci­sive de riposte, une cohé­sion vers un objec­tif clair.
La place « au milieu juste » du trait sig­ni­fie une posi­tion con­crète au cen­tre des dif­fi­cultés , une adéqua­tion par­faite quant‑à la mobil­i­sa­tion et en même temps une posi­tion juste par rap­port à l’extérieur.
Ce trait est en cor­re­spon­dance har­monieuse avec le 5ème trait Sou­verain (yin sur yang) qui est d’ailleurs lui-même mutant. D’où l’importance de cette rela­tion. Étant don­né la sit­u­a­tion d’urgence, le sou­verain délègue par trois fois son pou­voir au Préfet représen­té par le seul trait ferme. Une légitim­ité est alors con­férée à l’action. Cela sig­ni­fie qu’Alice doit agir sans hési­ta­tion au niveau quo­ti­di­en et matériel. Et savoir tenir…

Le dérivé du trait, le 2, « Élan récep­tif » éclaire bien cette idée : il s’agit de join­dre l’écoute, l’ouverture à la fer­meté. Et n’oublions pas que le yin a la fac­ulté de men­er à terme. C’est égale­ment dans cette sit­u­a­tion le signe de la capac­ité d’effacement lorsque le but sera atteint.

Afin de mieux com­pren­dre ce sec­ond trait, nous pou­vons regarder les dif­férents tri­grammes qui y sont con­nec­tés :
Au cen­tre de Kan, la Ravine, le trou­ble, la peur, ce n’est pas le moment d’agir incon­sid­éré­ment et avec force. Il est d’abord néces­saire pour Alice de se rassem­bler intérieure­ment et de ne pas par­tir en miettes, de savoir se canalis­er…
Cepen­dant, étant le trait ini­tial de Zhen, le Ton­nerre, (un tri­gramme nucléaire), c’est de lui que va par­tir le mou­ve­ment qui va déclencher cette mobil­i­sa­tion pour com­bat­tre le dan­ger.

5ème trait

sa posi­tion n’est pas aisée. Le péril est là… Nous sommes à l’apogée de la con­fronta­tion. Les oiseaux, dont la présence dans le Yi Jing est rarement de bon augure, sont des envahisseurs nom­breux dont il faut se défendre. Ici, ils men­a­cent l’extérieur mais égale­ment l’intérieur où le pou­voir n’est pas bien établi, révélant le dan­ger d’une « sec­onde tête » pour l’armée. La matu­rité (le fils aîné) est con­fron­tée à l’inexpérience dan­gereuse (le fils cadet) qui promet des revers désas­treux (il char­roie des cadavres). Présage de fer­me­ture. Cepen­dant, la forte cor­re­spon­dance entre le trait Sou­verain et le trait Préfet que nous avons pu con­stater précédem­ment, incite à com­pren­dre que le pou­voir est ici entre les mains de la per­son­ne la plus com­pé­tente. Cela ren­voie à la dis­ci­pline sévère néces­saire du seul trait yang de l’hexagramme.
Cela sig­ni­fie pour Alice qu’au moment où le péril est au max­i­mum, elle risque un cli­vage. Heureuse­ment, la cor­re­spon­dance établie des deux traits mutants indique que seule, la par­tie d’elle-même qui sera capa­ble de pris­es de déci­sions effec­tives sans se laiss­er désta­bilis­er engen­dr­era un retour à la paix.
Il est égale­ment indiqué dans ce trait que ce n’est pas le moment de dis­cuter mais de pass­er à l’action !

Le dérivé du trait, le 29, « S’entraîner au pas­sage des ravins » mon­tre bien l’anxiété, le trou­ble présents à cette ligne où il s’agit alors d’unifier son cœur, de main­tenir la cohé­sion de ses forces afin de dépass­er le dan­ger. D’évacuer ce qui divise…

Main­tenant, si nous regar­dons le tri­gramme cor­re­spon­dant à ce 5ème trait, nous com­pren­drons mieux ce qui s’y passe :
Le trait est au cen­tre de Kun, la Terre. Un excès de mal­léa­bil­ité alors que le dan­ger est à son max­i­mum. Il est entouré d’autres traits yin de même nature et pour­rait se per­dre en eux alors que ce n’est véri­ta­ble­ment pas le moment. Une seule direc­tion s’impose.

La par­tic­u­lar­ité des qual­ités à la fois yin et yang, présentes dans un con­texte de mobil­i­sa­tion défen­sive aboutis­sent dans le cas d’Alice à un hexa­gramme de per­spec­tive par­ti­c­ulière­ment favor­able qui con­naît la répéti­tion à cinq repris­es de l’appréciation man­tique ouver­ture.

6- L’hexagramme de perspective

C’est le 8, « Alliance ». Nous retrou­vons dans cette sit­u­a­tion l’idée de recen­trage, de ral­liement de forces dis­parates autour d’un pôle fédéra­teur. Ici, c’est pour sor­tir de l’inquiétude. La majorité de traits yin de la fig­ure sous-tend un proces­sus d’organisation, de réal­i­sa­tion. L’unique trait yang en cinquième posi­tion indique que dans ce con­texte, le Sou­verain va se mon­tr­er afin de recen­tr­er libre­ment les forces dis­parates dans une direc­tion unique.

(pour info, dans le 14, « Grand réalise », à gauche, où sa posi­tion est yin, il va dis­paraître pour faire advenir la créa­tiv­ité de cha­cun).

L’hexagramme 8 racon­te la joie de partager selon un axe com­mun : le Xème Aile => Alliance joies alors que nous avions Armée cha­grins.
Cette joie de partager se trou­ve naturelle­ment dans les traits Préfet, Min­istre
et Sou­verain qui sont en posi­tions cor­rectes énergique­ment et à leur place stratégique­ment. Voir à droite l’hexagramme 63 de référence où tout est en ordre :

Les Anciens Rois, présents en tant que per­son­nages mod­èles dans la Grande Image de la per­spec­tive ont un rôle fon­da­teur. Rap­pelons pour info que ce rôle con­cerne dans :

- H 16, « S’enthousiasmer », l’art
- H 20, « Regarder », l’instruction
- H 21, « Mor­dre et unir », la jus­tice
- H 24, « Retour », les lim­ites à ne pas dépass­er
- H 25, « Spon­tané­ment », l’accord avec la nature et l’ordre du monde
- H 59, « Dénouer », la reli­gion

Dans H 8, il con­cerne la trans­for­ma­tion de ce qui n’était qu’agrégat de forces dis­parates en un sys­tème cohérent et unifié.

Dans l’idéogramme sig­nifi­ant « roi », à gauche, nous recon­nais­sons les trois traits de la tri­ade Ciel/Homme/Terre. Un trait ver­ti­cal les relie. Le roi assure ain­si naturelle­ment la liai­son entre l’être humain et ces deux forces.
L’apparition du Sou­verain à la lumière, à la vue de tous, fera que les dif­férences internes seront accep­tées, que les luttes intestines n’auront plus cours afin d’accéder et de se fonder sur l’instance iden­ti­taire.

Nous con­sta­tons ain­si qu’Alice, en recen­trant tou­jours les éner­gies autour d’un objec­tif défi­ni, (cette idée étant com­mune aux deux hexa­grammes 7 et 8), va pass­er du « con­tre un péril extérieur » à « pour un pro­jet autour d’un pôle com­mun ». La ten­sion interne va donc se relâch­er…

Autre infor­ma­tion pour mieux com­pren­dre les sit­u­a­tions : nous remar­quons que dans les hexa­grammes 7 et 8 les Sou­verains sont fer­mes dans leur démarche (traits yang) dans une sit­u­a­tion à majorité yin qui con­naît donc un principe d’organisation.
À con­trario, dans les hexa­grammes 13 (hexa­gramme opposé) et 14, les Sou­verains sont sou­ples (traits yin) dans une majorité de traits yang, ce qui indique une sit­u­a­tion vigoureuse et dynamique.

Retour d’expérience

Lors de l’analyse de la réponse, Alice se posait véri­ta­ble­ment la ques­tion : quel était donc ce péril dont il fal­lait qu’elle se pro­tège ? Quelles forces rassem­bler con­tre cette men­ace ? En effet, lors du tirage elle pen­sait plutôt à pren­dre un con­gé sab­ba­tique pour faire un voy­age et repren­dre pied, ou tout autre chose du même ordre. Aucun dan­ger en vue…

Env­i­ron un mois plus tard, elle m’appelait pour me dire que les choses avaient changé. Son frère aîné et la fille de ce dernier se mon­traient par­ti­c­ulière­ment intéressés par la suc­ces­sion du père. Elle s’y attendait d’autant moins qu’elle ne con­nais­sait pas son frère sous cet aspect, d’où l’éparpillement de ses forces internes qui la bal­adaient de droite à gauche. Ses sen­ti­ments furent mis à rude épreuve.

Le sou­venir de son tirage lui a per­mis de très rapi­de­ment de se res­saisir et de régler au mieux et sans agres­siv­ité cette sit­u­a­tion douloureuse qu’elle n’avait pas imag­iné une sec­onde : avoir à préserv­er ses intérêts.

PS : L’Être Aguer­ri, Zhang ren, dont il est ques­tion dans le Juge­ment de l’hexagramme 7, « Armée » (Présage d’ouverture pour un Être Aguer­ri », est représen­té par un idéo­gramme mon­trant un per­son­nage ten­ant à la main un bâton de com­man­de­ment ou d’art mar­tial. (Voir l’ange de la pho­to…)

Pour ceux et celles que ça intéresse, voici une propo­si­tion afin de mieux com­pren­dre les liens et les jeux com­bi­na­toires entre les dif­férents hexa­grammes cités un peu plus haut.