La Xème Aile PARTIE 1

Xème « chapitre » du Yijing semble très ancien et concrêtement très court : à peu près 250
caractères alors que le Grand Commentaire compte lui plus de 4000 idéogrammes chinois.
Cette Aile offre un éclairage synthétique sur chacun des 64 hexagrammes sous la forme d’un
résumé essentiel, souvent couplé à deux hexagrammes. Pour chacun d’entre eux, le texte commence
par une reprise du nom de l’hexagramme suivi de très peu d’idéogrammes, excepté pour le dernier
hexagramme.​[…]