signi­fiait à l’o­ri­gine qu’une offrande rituelle de nour­ri­ture avait été accom­plie. Il mani­feste l’é­loi­gne­ment de ce dont on est ras­sa­sié : com­plé­tion, être accom­pli, ache­ver, ces­ser.

Evo­quant à la fois la tota­li­té et l’é­pui­se­ment des pos­si­bi­li­tés déjà réa­li­sées il ferait réfé­rence au pas­sé.

Mais il est aus­si la char­nière ouvrant à ce qui vient ensuite.