5 éléments, 4 sortes de documents

Le Yi Jing s’appuie sur 5 éléments dont 4 sont des sources documentaires :

  1. les hexagrammes et trigrammes
  2. les diagrammes : He Tu, Luo Shu, etc.
  3. les textes : Texte Canonique, Dix ailes, Grand Commentaire, commentaires de Wang Bi, etc.
  4. les rituels : pratiques de « tirage », méthodes de questionnement et d’interprétation, etc.
  5. le consultant : expérience personnelle, ouverture, ressentis, compréhension.

La traduction des textes

La grande majorité des publications de l’Encyclopédie du Yi Jing est consacrée aux textes.
Initialement écrits ou transcrits en chinois classique, voire archaïque, ils nous parviennent via des traductions et nous devons remercier les passeurs qui se sont appliqués à nous donner accès à ces trésors éloignés. 

Mais il est malheureusement impossible de rendre complètement, par de simples équivalences (mot-à-mot), le sens initial. Un mot chinois est en effet la plupart du temps inséré dans un réseau de significations liées à l’évolution propre de sa graphie, de ses usages, des expressions ou de la construction des phrases auxquelles il appartient.

L’aventure « J’apprends le Vocabulaire du Yi Jing »

C’est pourquoi j’avais lancé, au tout début de l’année 2021, le projet « J’apprends le Vocabulaire du Yi Jing ».
Son objectif est d’offrir rapidement aux néophytes un accès plus direct au texte (graphie, son, sens), une immédiateté pour faire mieux coïncider le troisième élément (les textes), au cinquième, central : la réalité actuelle et concrète du consultant.

Depuis début février, ce sont, à ce jour, 300 caractères qui ont été proposés. La poignée restante d’apprenants chevronnés saura ainsi, fin 2021, lire « dans le texte » 80% du Texte Canonique et les textes complets des Jugement, Traits et Grandes Images de 16 Hexagrammes, soit un quart du Livre des Changements !
Imaginez notre plaisir, lors d’un tirage, de l’accès direct à la compréhension du texte…

L’objectif est d’avoir, à fin 2022, traité la totalité des caractères, et donc le texte complet.

Le « Dictionnaire des mots du Yi Jing »

Parmi la palette d’outils que je mets hebdomadairement à disposition de ces courageux apprenants, il y a le « Dictionnaire des mots du Yi Jing » :
Il propose pour chaque caractère une double page, incluant :

– l’historique et les composantes graphiques

– leur lien avec l’ensemble des significations du caractère

– les propositions de sens des principaux traducteurs français

– pour chaque occurrence une proposition de traduction en rapport avec le contexte

Cela reprend en partie la présentation déjà existante dans l’Encyclopédie du Yi Jing, à laquelle vous pouvez accéder en cliquant sur les mots du texte, dans la section « Hexagrammes ». Mais j’y développe également deux nouveaux éléments :
– une synthèse de l’évolution des sens, issue des principaux dictionnaires français, anglais et chinois
– des propositions de traductions en fonction du contexte (appartenance à des expressions usuelles, lien avec d’autres éléments, etc.)

Il me semble que ce « Dictionnaire des mots du Yi Jing » pourrait être utile à toute personne quelque peu intéressée par l’étude du Livre des Changements…

Sa fonction est double :

– relativiser les choix nécessaires, mais parfois datés ou orientés, des traducteurs

– permettre à chacun d’approfondir et diversifier la compréhension d’un terme ou d’une expression utilisés dans le Yi Jing et ainsi mieux l’adapter à la question du consultant

Ne souhaitant toutefois pas vous infliger le rythme stakhanoviste que je fais subir aux apprenants de « J’apprends le Vocabulaire du Yi Jing » (10 nouveaux caractères par semaine), je crois que la production hebdomadaire d’un seul mot sera suffisamment roborative mais restera digeste.

Nous commençons cette semaine l’expérience par…
蒙 méng « inexpérience » !
https://www.wen.fr/dictionnaire/07750.pdf