La gra­phie ancienne de était wú. Elle dési­gnait un sacri­fice aux esprits des rivières et des mon­tagnes pour implo­rer la pluie. Au cours de cette céré­mo­nie des dan­seurs arbo­raient de longues manches ou tenaient des queues de bœuf ou des bran­chages à la main.

est mot le plus fré­quent dans le Texte Cano­nique. Il est remar­quable que le terme le plus pré­sent signi­fie l’absence, que ce qui exprime le vide prenne autant de place…