Le sens originel de guī  » mariage ; rentrer chez soi  » était retour triomphant. Plus que l’union entre deux époux ou le mariage d’une jeune fille, le sens principal de 歸 guī est  » rentrer chez soi, revenir, s’en retourner « . Le foyer, la  » nouvelle  »  demeure est en effet le lieu auquel l’épousée était prédestinée : il y a donc retour à, mise en adéquation avec la position juste. 

歸 guī  » rentrer chez soi «