J’ai, depuis le 1er mars, amorcé dans l’ombre la refonte totale de l’Encyclopédie du Yi Jing. Ce processus laborieux livre enfin aujourd’hui ses premiers fruits, et vous êtes invités à y goûter sans modération.

La taille de l’Encyclopédie (à ce jour 2071 pages !) rend ce projet assez ambitieux.

Les changements se manifestent concrètement à 5 niveaux, depuis la surface jusqu’au plus profond.

1- ESTHÉTIQUE ET DESIGN

J’ai entièrement reconsidéré le look des pages principales. Aujourd’hui ce sont les pages Hexagrammes qui évoluent.

Très prochainement l’intégralité des 1 700 pages Caractères sera relookée dans un style équivalent.

Les menus et la structure du site vont également évoluer : ils mettront mieux en évidence ce qui fait l’originalité et la force de l’Encyclopédie du Yi Jing.

2 – PERFORMANCES

Une des raisons majeures pour lesquelles j’effectue cette refonte est la cinquième de cette liste : le Référencement, c’est-à-dire la position du site dans la liste des résultats que proposent Google ou d’autres moteurs de recherche à des questions concernant le Yi Jing.

Un des premiers critères pour qu’une page ou un site soit bien classés, est la vitesse de chargement des pages : plus c’est rapide, mieux c’est !

Ça a été très long pour faire vite, mais les résultats dépassent mes attentes. Voici les chiffres pour l’ancienne version d’une page :

Ceux de la nouvelle version pour le même hexagramme se passent de commentaires :

…Mais oublions les robots ! Les premiers bénéficiaires de ce gain de vitesse sont bien sûr les visiteurs du site : passer d’une page à l’autre sera désormais beaucoup plus fluide.

3 – CONTENUS

Les lecteurs réguliers savent que Georges Saby et moi-même sommes très attachés à la notion de traduction évolutive. C’est pourquoi la traduction « en phrases » du texte des hexagrammes était jusqu’ici incomplète : je préférais ne pas produire de version (même provisoire) tant que certains concepts restaient ambigus… Je suis toujours loin d’y voir clair, mais je comprends la frustration de beaucoup d’entre vous  : pour l’interprétation d’un tirage on a d’abord besoin d’une lecture rapide avant de chipoter sur les variantes d’un mot.

A la totalité du texte canonique correspond donc désormais une traduction en phrases.

Il s’agit, cependant et plus que jamais, d’une version provisoire (je lui reproche principalement d’être peu homogène…). Elle sera donc progressivement modifiée, et je vous tiendrai informés des grandes étapes. Puisqu’il s’agit d’un work-in-progress, le plus intéressant devrait probablement être que chaque publication d’une version « provisoire stable sera suivie, au sein de la page, de Notes de traduction, justifiant les choix opérés.

4 – FONCTIONNALITÉS

Environ la moitié des visites du site se font désormais depuis des téléphones ou des tablettes. C’est pourquoi j’ai développé une version Web Responsive des pages Hexagrammes : si vous consultez l’Encyclopédie du Yi Jing depuis un téléphone ou une tablette , le site les détecte et s’y adapte : affichage suivant la taille et l’orientation de l’écran, masquage des menus, saisie tactile.

La difficulté d’interprétation des textes chinois repose en partie sur la polysémie des termes : suivant le contexte un même mot peut prendre ou conjuguer des sens forts différents voire opposés. L’Encyclopédie du Yi Jing vous permet depuis longtemps de cliquer sur un caractère du texte canonique pour accéder à la page correspondante et en approfondir le sens. Mais lors de l’étude d’un chapitre ou l’interprétation d’un tirage on se retrouve rapidement avec des dizaines de pages ouvertes !

Très prochainement le simple survol du caractère avec la souris fera apparaître une bulle d’aide révélant instantanément la plupart des sens possibles pour ce mot.

5 – REFERENCEMENT

Au plus profond de ce projet se situe paradoxalement l’aspect que l’on pourrait juger le plus superficiel…

Comme déjà mentionné plus haut le référencement concerne l’ordre dans lequel Google et autres moteurs de recherche proposent les résultats à nos requêtes. Depuis la naissance de l’Encyclopédie du Yi Jing j’ai obstinément négligé l’aspect publicitaire, préférant travailler sur le fond plutôt que sur la performance et l’accessibilité au plus grand nombre. J’ai, depuis le 1er mars, changé d’optique et, sans renoncer au fond, vais orienter mes stratégies pour que le site soit beaucoup plus visible dans les moteurs de recherche.

La vitesse de chargement des pages participe favorablement à l’amélioration du classement, mais beaucoup d’autres critères interviennent (parmi les plus courants : mots-clés, structure des pages et des titres, fréquentation, etc.)

Mais en dehors de la cuisine informatique, la qualité et l’adéquation des contenus est la clé de ce qu’on appelle le Référencement Naturel. En complément des améliorations déjà évoquées au chapitre « Contenus », il est donc indispensable d’élargir le spectre par des présentations synthétiques et faciles des concepts et techniques de base à destination des débutants. Cette partie est loin d’être la plus aisée : exprimer ces éléments de façon simple sans trahir la finesse du Yi Jing nécessitera certainement de nombreuses étapes !

En résumé, retournant la notion de « Référencement », le pari à terme pour l’Encyclopédie du Yi Jing est « tout simplement » de devenir une RÉFÉRENCE aussi bien pour les spécialistes du texte que pour les débutants ou les utilisateurs ponctuels du Yi Jing, offrant à chacun, quel que soit son niveau, un accès simple aux ressources dont il a besoin.

…Perspective

⛵ Ce projet a été initié le 1er mars 2022. Si les vents nous sont favorables, un bon bout de chemin devrait être accompli au 1er mars 2023… ⛵

Je serais heureux de lire vos commentaires…

La page « Les Hexagrammes » conduit désormais aux nouvelles versions des pages :