Les hexagrammes « Miroir Yang » et « Miroir Yin »

dispute

Dans les annexes de son livre « Yi Jing, La Marche du Destin » Michel Vinogradoff considère au chapitre « Les relations entre les hexagrammes » trois types de relations « en miroir » :

– le retourné comme miroir 1

– l’opposé comme miroir 2

– les aspects Yin et Yang d’un hexagramme comme miroirs 3

 

Observons également que Michel Vinogradoff ne tient compte ni de la perspective ni du nucléaire dans ses recherches.

 

Considérons un peu plus attentivement la catégorie des hexagrammes Miroirs 3 :

 

 

Les hexagrammes « Miroirs 3 »

 

Nous avons le miroir Yin (aspect Yin de l’hexagramme).
Il révèle l’attitude intérieure : ce qui anime, fait vivre l’hexagramme de situation
Le regard sur soi-même jusqu’au niveau inconscient
Ce qui préside et nourrit la réalisation : son moteur profond

Nous avons le miroir Yang (aspect Yang de l’hexagramme).
Il révèle l’attitude vis à vis de l’extérieur, d’où le regard des autres sur la situation
L’idée, le concept qui préside à cet hexagramme
L’idée directrice, le sens, l’esprit dans lequel cet hexagramme existe et évolue.

 

Les deux miroirs Yin et Yang révèlent ce qui est implicite dans l’hexagramme de situation.

Calcul des deux aspects par l’exemple.

Aspect Yin : on considère les traits en position yin (c’est-à-dire les 2ème, 4ème et 6ème traits)
Et on les fait muter.

Aspect Yang : on considère les traits en position Yang (c’est-à-dire le 1er, 3ème et 5ème traits)
Et on les fait muter.

 

Exemple de l’hexagramme 11, « Prospérité »

 

Nous obtenons les conseils stratégiques suivants :

Miroir Yin

H30

Filet de l’oiseleur

 

 

H11

Prospérité

Miroir Yang

H29

S’entraîner au passage des ravins

H30 et H29 sont deux opposés. Pour gérer au mieux l’activité jubilatoire de H11 il faut :

– H30 : être très clair en soi-même, et très concret car à l’extérieur cela suscite le danger.

– H29 : s’entraîner, vis-à-vis des autres, à juguler ses peurs par une action répétée (onde porteuse)

Terrain commun aux deux opposés : Lutter contre les vertiges : à H30 on n’a plus les pieds sur terre : éblouissement et illusion ; à H29 on ne sent plus la terre sous ses pieds : peur et angoisse

* Rappel : les opposés sont comme la face nord et la face sud (l’adret et l’ubac) d’une même montagne. Tous les opposés ont un terrain commun.

Exemple de l’hexagramme 50, « Chaudron »

 

Miroir Yin

H15

Se tenir

 

 

H50

Chaudron

Miroir Yang

H10

Démarche

Lorsque l’on vit une situation de transformation profonde, il faut être plein de retenue et souple à l’intérieur tandis qu’à l’extérieur et par rapport aux autres, il faut respecter les rites, mettre les formes, avancer avec précaution, dompter les énergies (voir G.I. du 50 : modifier son comportement)

Terrain commun des deux opposés H15 et H10 : Confrontation à un flux violent.
Il faut tenir le passage (niveau 3 de passage important par sa qualité unique yang et yin)
– « Se tenir » : on bloque de façon yang, puissante (maîtrise de soi) le flux violent intérieur ressenti en réponse à une provocation
– « Démarche » : nécessité d’être extrêmement formel (yin). Le tigre = violence des sentiments soit internes soit externes.

Exemple de l’hexagramme 14, « Grand réalise »

 

Miroir Yin

H36

Obscurcir sa lumière

 

 

H14

Grand réalise

Miroir Yang

H6

Plaider sa cause

Lorsque le « Grand réalise » (grand pouvoir de réalisation), il doit protéger sa lumière interne, la cacher, ne pas la laisser s’extérioriser car à l’extérieur cela risque de susciter des conflits qu’il faudra régler (voir G.I. du 14 : pas facile)

Terrain commun des deux opposés H36 et H6 : Positionnement face à un conflit.
– « Obscurcir sa lumière » : on n’est pas responsable de la situation, on s’en dégage en protégeant son potentiel pour après.
– « Plaider sa cause » : on est partie prenante, on intervient dans le règlement du conflit.

Exemple de l’hexagramme 61, « Juste confiance »

 

Miroir Yin

H17

Suivre

 

 

H61

Juste Confiance

Miroir Yang

H18

Remédier au corrompu

Lorsque l’on bénéficie de la portance donnée par « Juste confiance », on peut être abandonné, tranquille, sans intention à l’intérieur, tandis qu’à l’extérieur il faut réparer les problèmes que cette situation très claire aurait mis à jour et ceux qu’elle aurait suscités par son côté ouvert et fort et vaste… (voir G.I. de H61 : procès, exécutions…)

Terrain commun des deux opposés H17 et H18 : Idée de soi seul et d’un courant. (Vide central (moyeux de la roue) de H61 : place de l’Homme)
– « Suivre » : agir minimal (yin) pour s’insérer dans le courant porteur. (On monte dans le train)
– « Remédier au corrompu » : agir maximal (yang) pour sortir du courant destructeur. Courant de pourrissement. On porte remède pour le rendre à nouveau fécond.

Réflexion : l’opposé de « Juste confiance » est Hexagramme 62 « Petit excès »

 

Miroir Yin

H18

Remédier au corrompu

 

 

H62

Petit excès

Miroir Yang

H17

Suivre

Dans la période difficile et transitoire du 62, c’est en soi-même qu’il y a à réparer tandis qu’à l’extérieur, il faut en faire le moins possible tout en suivant.

Exemple d’analyse de tirage par le biais des miroirs 3

 Un homme, appelons le Fabrice, en grande difficulté relationnelle (suivi en psychothérapie) décide de faire appel à un « guide » dont il a entendu parler et qui est, paraît-il « très fort ». Mais il hésite au dernier moment et fait appel au Yi Jing. Sa question est : « Que pourrait m’apporter x ? ». Réponse : H 59, « Dénouer »

Miroir Yin

H45

Réunion

Le moteur profond qui anime la situation est une accumulation de forces disparates qui peuvent basculer à tout moment

Un débordement dont il faut se garder prudemment.

Se recentrer autour de ce qui fonde la cohésion

 

 

H59

Dénouer

On regarde les deux opposés H45 et H26
pour comprendre comment gérer au mieux cette situation H59 où tout se débloque en partant à vau l’eau

Ils révèlent ce qui est implicite dans l’hexagramme 59, « Dénouer » de situation

Leur terrain commun est une accumulation productive de changement

Miroir Yang

H26

Grand apprivoise

L’esprit dans lequel la situation existe et évolue sont des erreurs répétitives accumulées vis à vis de l’extérieur dont il faut se défaire (on creuse les mêmes ornières) en apprivoisant fermement sa conduite.

Conclusion
X, le « guide » pourrait apporter une dissolution des structures établies par Fabrice (à savoir les répétitions compulsives de son comportement) mais à condition que Fabrice puisse se relier à quelque chose qui l’enracine : qu’il trouve en lui-même ou en X – : le Roi qui relie – présent dans le Jugement de l’hexagramme 59 « Dénouer ».
Alors, il y a une ouverture vers d’autres rives, « profitable de passer les grand fleuve » que l’on trouve dans les Jugements du 59 et du 26

PS : Lorsque nous avons dans un tirage il est « profitable d’avoir où aller », cela signifie que quelque chose nous masque le but.

Deuxième exemple

Une personne, appelons-la Élisabeth, souhaiterait recontacter une jeune chinoise rencontrée à la fac en seconde année de chinois pour lui donner des nouvelles et éventuellement l’informer d’un stage du Centre Djohi cet été autour du Yi Jing. Elle réalise un tirage double dont le premier ne lui pose pas de problème. Par contre, elle aimerait avoir un complément d’information grâce aux données des miroirs 3.
Sa question est : « ne pas lui écrire ? ». Réponse H 29, « S’entraîner au passage des ravins »

Miroir Yin

H12

Adversité

Agencement néfaste.
Le moteur profond de « ne pas lui écrire », qui permet à Élisabeth de garder son point d’équilibre, est de savoir dire « non ». Se désolidarisant pour ne pas perdre sa force et se redresser ensuite.

Ce n’est pas le moment de lui écrire

 

 

H29

S’entraîner au passage des ravins

Le 29, c’est l’inquiétude, l’angoisse mais c’est aussi pouvoir sortir du doute, de la « terre qui manque sous ses pieds ».

Le terrain commun de H12 et de H11 est un point d’équilibre dans une orientation défavorable (à gauche), favorable (à droite)

Ne pas lui écrire, c’est agir.
« Agir amène à se surpasser » : H 29. Resserrer ses actions vers l’extérieur.
Cela permet à Élisabeth de stabiliser sa disposition intérieure. De garder son point d’équilibre.

Miroir Yang

H11

Prospérité

Agencement fertile (mais on n’y est pour rien)
Vis à vis de l’extérieur, l’idée directrice de « ne pas lui écrire » est de garder cette fluidité féconde qui n’engage à rien.

Conclusion
« Ne pas lui écrire » permet à Élisabeth de se préserver actuellement tout en laissant une ouverture pour d’autres possibilités.

Troisième exemple

Une jeune femme, parisienne de souche, vient d’acheter une ancienne bâtisse (nommé le « Clos ») dont elle a eu le coup de foudre dans la Creuse. Elle s’interroge sur le fait de s’y rendre pour un troisième confinement spécial Covid en cet endroit fort peu confortable pour l’instant.

Miroir Yin

H46

Croissance

« Croissance », c’est construire pierre à pierre ce qui fleurira plus tard. Ce qui guide intérieurement cette jeune femme, c’est la capacité d’avancer sans résultats immédiats, la capacité de dépasser l’aridité présente pour voir le mouvement dans son ensemble.

(capacité d’adaptation, Yin du voyageur)

 

 

H56

Voyageur

Le terrain commun de H46 et de H25 est l’articulation entre stratégie et tactique : Elle est plus globale dans H46 (rythme d’anticipation)
Et ne dure pas longtemps dans H25.
Dans cette situation où la jeune femme est hors repères habituels, elle a avant tout le désir de trouver sa place. C’est en ce sens que le voyageur n’est pas un vagabond, un homme errant.

Miroir Yang

H25

Spontanément

« Spontanément », c’est réagir dans l’instant en fonction de l’opportunité. Vis à vis de la situation extérieure, la jeune femme progresse spontanément, c’est à dire sans s’enfermer dans un plan préconçu.

(capacité d’adaptation Yang du voyageur)

Conclusion
Bien que ce séjour soit favorable à la jeune femme, dans ce lieu qui lui est actuellement inconnu, ou si peu, elle doit à la fois rassembler ses forces intérieures pour aller de l’avant sans se décourager (pas de crainte à avoir) dit le texte, et à la fois saisir toutes les opportunités qui vont se présenter.

Un dernier exemple (pour la route ?)

Comme bien des fois, les personnes utilisent le Yi Ying afin de résoudre des problèmes relationnels affectifs ou amoureux.

C’est le cas ici : « Qu’en est-il de ma relation avec Mathieu ? »

Miroir Yin

H27

Nourrir

« Nourrir » c’est comment assouvir son manque sans fin (avec faim).
Ce qui fait vivre le « Mariage de la cadette », est ce désir de combler son manque dans la quotidienneté.

 

 

H54

Mariage de la cadette

H54 révèle un choix pour des raisons extérieures à ce qui est choisi. D’où une certaine agitation, une confusion.
Le terrain commun entre H27 et H28 est la modulation d’un rythme
– dans la durée et la quotidienneté pour H27
– dans l’excès et l’inhabituel pour H28

Miroir Yang

H28

Grand Excès

« Spontanément », c’est réagir dans l’instant en fonction de l’opportunité. Vis à vis de la situation extérieure, la jeune femme progresse spontanément, c’est à dire sans s’enfermer dans un plan préconçu.

(capacité d’adaptation Yang du voyageur)

Conclusion
Elle ne doit ne doit pas se faire d’illusion avec Mathieu. Cependant, il y a une possibilité de faire perdurer cette relation : quitter ses illusions tout en assouvissant sa faim.
Il s’agit de bon rythme entre le quotidien et l’excès.
La Grande Image de H54, « Mariage de la cadette », le dit bien : « L’Être accompli ainsi à la lumière de ce qui dure prend conscience de ce qui s’use ». Il s’agit donc de mesurer l’éphémère à l’aulne de ce qui perdure. Prendre de la hauteur et naviguer à vue mais sans soutien.
Il est à noter que dans H54 les traits sont favorables dans l’ensemble (sauf le sixième) et c’est bien la cadette qui va enfanter…

Pin It on Pinterest

Intéressant ? Partagez !