dispute

L’Encyclopédie du Yi Jing a investi il y a environ deux ans dans un outil informatique dédié et j’ai consacré pas mal de temps à la formation et la mise en œuvre de cette technique encore plus ésotérique et changeante que le Yi Jing : l’optimisation du référencement. Comme dans la vraie vie, les progrès durables prennent du temps, mais depuis quelques mois les résultats sont progressivement devenus tout d’abord prometteurs, puis plus sérieux :

Après l’intériorisation suggérée par le Yi Jing Noir, quelques lignes pour partager avec vous un succès extérieur :

L’Encyclopédie du Yi Jing a été créée en 2012. J’ai volontairement travaillé dans l’ombre pendant de nombreuses années, en refusant tout type de promotion, les contenus ne me semblant pas à la hauteur de la prétentieuse vocation « encyclopédique ». Depuis environ cinq ans, et en particulier depuis la collaboration avec Georges Saby, l’intention de l’Encyclopédie est de s’ouvrir à un plus large public. Cela passe par une présentation et des contenus plus accessibles aux débutants (comme les interprétations dans les pages Hexagramme), mais aussi par une meilleure visibilité depuis les moteurs de recherche (Google, etc.).

L’indexation Google (l’ordre dans lequel sont présentés les résultats après une recherche du type « Yi Jing », « hexagrammes », « comment interpréter un tirage Yi Jing ? ») est le saint Graal après lequel courent tous les administrateurs de sites web. On considère généralement qu’une page qui n’apparaît pas dans les dix premiers résultats d’une requête, ne sera pas cliquée, et encore moins lue.

L’algorithme de Google, les critères qui font qu’une page ou un site sont positionnés devant les autres, est un secret en constante évolution (il change parfois plusieurs fois en une seule journée !). Les critères principaux du référencement sont bien sûr la qualité, l’exhaustivité du contenu et l’adéquation avec l’ »intention de recherche » de l’internaute. Mais une foule d’autres considérations beaucoup plus techniques entrent en compte : elles sont l’objet d’une spécialité dans la conception et la maintenance de sites web baptisée SEO (Search Engine Optimisation).

L’objectif à terme (mais qui doit être maintenu en permanence) est d’être positionné dans les trois premières positions pour le plus de requêtes possibles en rapport avec le Yi Jing. Beaucoup d’utilisateurs se limitent en général à cliquer sur les trois premiers liens de Google. L’idéal étant bien entendu d’apparaître en premier, en position 1, devant les mastodontes Wikipedia, Amazon et autres Fnac ou grands libraires.

Mais une nouveauté a surgi il y a une petite dizaine d’années : la position 0…

Lorsque Google considère qu’une page ou une portion d’un site répond parfaitement à une requête, il le considère comme une référence, se l’approprie et en recopie un extrait tout au-dessus des résultats de recherche, accompagné d’une image du site et du lien vers la page en question. Voici ce qui apparaît aujourd’hui dans les résultats de recherche pour la requête « les 64 hexagrammes du yi king » :

Forts de ce succès, nous allons redoubler d’efforts en 2024 pour augmenter la qualité et la réputation de L’Encyclopédie du Yi Jing :

  • La page Hexagrammes est déjà très bien classée
  • Plus de la moitié des pages Hexagramme apparaissent actuellement dans les dix premiers résultats de recherche du type « Hexagramme 57 ». L’objectif 2024 est d’amener et maintenir les 64 pages dans les positions 0 à 3. J’ai déjà, pour ce faire, des projets d’amélioration de la présentation et des contenus, ainsi que quelques recettes SEO supplémentaires à implémenter.
  • Le mot-clé Yi Jing et les requêtes dérivées sont les plus convoités… Fuyant la concurrence, j’ai jusque-là volontairement négligé cet axe, préférant une approche indirecte et plus pérenne (pour les spécialistes : « la longue traîne ») : j’y travaillerai plus sérieusement dès le milieu de l’année.

Ah oui ! : un des critères qu’utilise Google est bien entendu la fréquentation du site, le nombre de clics sur les liens, la durée des visites et les interactions (défilement, clics dans les pages, etc.). Vous êtes donc en grande partie responsables de ce succès : Merci pour votre fidélité !

… Et si vous voulez dès aujourd’hui contribuer à améliorer le référencement de l’Encyclopédie du Yi Jing sur la requête « hexagrammes » il suffit de

1- cliquer sur le bouton ci-dessous,

2 – puis sur le lien vers l’Encyclopédie proposé par l’algorithme.

Pin It on Pinterest

Intéressant ? Partagez !