Résumé des relations entre les émotions/sentiments, les capacités intellectuelles/mentales et les trigrammes

En Chine, tout apprentissage de l’acupuncture passe obligatoirement par une première phase d’étude, celle d’identifier l’énergie des trigrammes. La description la plus complète sur les 6 énergies, leur physiologie, leur pathologie et leur thérapeutique, se trouve dans le traité de Zhang Zhongjing (150-219), le Shanhan Lun. Un autre ouvrage de référence traitant des douze méridiens à citer est celui de Huang-Fu Mi (215-282), le Jiayi Jing.

 Les 6 énergies correspondent aux 6 trigrammes où les lignes Yin et Yang sont en alternance : Tai Yin, Tai Yang, Shao Yin, Shao Yang, Yang Ming et Jue Yin. (Le trigramme entièrement yin correspondra au Ren Mai, et celui entièrement yang au Du Mai). Cette référence se trouve parmi les grands Classiques, le Su Nu Jing.

Les six couches en MTC

Les six énergies dont nous venons de parler ont chacune un trajet énergétique qui est lui-même subdivisé en Yin et Yang (toujours cette même notion de dualité). Il en résulte douze méridiens distribués principalement sur les quatre membres d’une personne. Si nous prenons par exemple le Tai Yang, il se divisera en deux parties : Tai Yang intestin grêle et Tai Yang vessie.

Or, chaque organe / entraille possède une qualité « psychique » propre, un  aspect relationnel avec autrui et avec son moi. C’est ce que nous allons voir. À chacun de mettre cette recherche en relation avec ses propres connaissances des trigrammes du Yi Jing.

Nous sommes donc partis des « âmes végétatives » du Su Wen et leurs demeures (les douze Zang Fu ou organes/entrailles), et des six types d’énergies avec leurs axes de liaison des grands méridiens yin et yang : Tai Yang, Shao Yang, Yang Ming, Tai Yin, Jue Yin et Shao Yin. Nous n’avons pas pris en compte ni  , ces dernières étant « impalpables ».

–> En italique, ce que le déséquilibre provoque

Gen     La montagne

 

Grand Yin      Gen      Tae Yin / Synergie Rate- Poumon :

En M.T.C. (médecine traditionnelle chinoise) : Compréhension – Réflexion – Digestion des faits et douleurs du passé – Idéation (passer à autre chose).

Rate : Compréhension

Réflexion

Concentration intellectuelle

Idéation

Mémoire des faits passés

Compulsion de répétition

Poumon : (lié à l’âme corporelle)

Intelligence instinctive, cellulaire

Mémoire des douleurs physiques

Mémoire héréditaire

Tristesse ou chagrin qui répriment les sentiments et bloquent le mouvement

Kan     La Ravine, l’Eau

Moyen Yin      Kan       Shao Yin / Synergie Cœur- Rein :

En  M.T.C. : Hyper conscience agissant sur toutes les fonctions mentales, mais non agir direct (Feu Souverain ou Empereur). Force volontaire de la pulsion originelle de la vie.

Cœur : Hyper conscience (des problèmes profonds de la vie)

mais on ne sait pas comment faire.

C’est le « non agir » agissant sur toutes les fonctions mentales.

Frayeur, choc émotif

Rein : Lié à la pulsion originelle de la vie. Le « vouloir vivre ».

Potentiel de perpétuation.

Volonté.

Force qui permet l’action.

Mémoire immédiate

Angoisse profonde, viscérale.

Xun     Vent/Bois-Racine

Petit Yin      Xun      Jue Yin / Synergie Foie- Maître Cœur :

En M.T.C. : Élaboration de stratégie de survie afin de se protéger des désordres émotionnels dus à des problèmes relationnels.

Foie : (lié à Hun, l’âme éthérée)

Stratégie.

Élaboration de projets.

Tactique de l’action (mais qui reste virtuelle)

Donne un sens à la vie.

Le Foie est « la racine qui permet d’éviter les extrêmes ».

Esprit de décision affirmé. (Idée de « croissance »)

Mémoire des mots et des formules incompris mais bien ancrés.

Irritabilité. Colère.

Maître Cœur ou Péricarde :

Protège le cœur des désordres émotionnels

dus à des problèmes relationnels.

Dui     La Brume

Grand Yang      Dui      Tai Yang / Synergie Intestin grêle- Vessie :

En M.T.C. : Ex-prime (après avoir fait un tri subtil– Diffuse – Éclaircit la situation (dans le sens de séparer le « pur » de « l’impur »).

Intestin Grèle : A pour fonction symbolique de trier, de séparer le pur de l’impur.

Jugement, pouvoir de discernement avant de prendre une décision.

Clarté d’esprit.

Porte à ex-primer.

Communication.

Diffusion.

Vessie : Élimination

               Diffusion.

Jalousie, suspicion, rancune (donc rétention)

Li     Le Feu, La Lumière

 

Moyen Yang     Li    Yang Ming / Synergie Gros intestin- Estomac :

En M.T.C. : Analyse – Transformation –  Évacuation – Purification 

Estomac : Acceptation ou non : 1er tri, donc identification

Réception et broyage : mûrissement et transformation (mais pas    qualitative)

Analyse et action.

Gros IntestinI. : Évacuation de ce qui n’est pas nécessaire.

Discernement

Identification

Purification finale.

Confusion mentale, excitation maniaque, hyperactivité, crises.

Zhen     Le Tonnerre

 

Petit Yang     Zhen    Shao Yang / Synergie Vésicule biliaire-       Triple réchauffeur :

En M.T.C. : Prise de décision – Starter – Libération des stagnations

Vésicule Biliaire : Arbitrage.

Capacité et courage de prendre une décision. (Aide le Foie dans sa stratégie)

Starter.

Dynamise le courage d’opérer des changements.

Courage individuel et esprit d’initiative.

Triple Réchauffeur : Maître du « Feu », de l’énergie.

Mise en mouvement

Starter et distribution de l’énergie.

Fait circuler.

Assure le libre passage

Fonction de libération.


 

DOMINIQUE BONPAIX pratique le Yi Jing depuis plus de trente-cinq ans.
Après avoir intégré Sciences Po Paris, s’être dirigée vers une licence puis une maîtrise de lettres, elle s’est orientée vers l’étude de la pensée et de la culture chinoises. Elle obtient un Diplôme d’Études Approfondies en médecine traditionnelle chinoise, option diagnostic, certifié par l’université de Shanghai.
Depuis de nombreuses années, elle transmet ses connaissances du Yi Jing et de la pensée chinoise en enseignant au sein de l’association Djohi, présidée par Cyrille Javary

Elle a publié deux livres dédiés à l’étude et à l’utilisation du Livre des changements : « Le Yi Jing : Pratique et interprétation pour la vie quotidienne » chez Albin Michel et « Le Yi Jing pour les nuls » chez First, mais également un recueil de nouvelles illustrant comment le grand classique chinois peut servir à tout un chacun pour mieux penser et maîtriser son chemin personnel : « Le Yi Jing au cœur de seize récits » chez Librinova.