[…] Qian et Kun traitent plutôt de deux dimensions parallèles et invisibles dans lesquelles l’esprit humain pénètre naturellement parce qu’ils sont des pièces de sa résidence principale, qui ne sont pas seulement le corps comme le pensent les occidentaux. ​[…]