MTC et Yi Jing

Après les fameux Nei Jing (livre sur la Médecine Interne de l’Empereur Jaune Huang Di) et Shen-Nong (livre sur la pharmacopée chinoise), un autre maître nommé Shanglei, médecin chinois, a décortiqué entre 1650 et 1700 le Nei Jing et l’a classé en catégories. Cet auteur affirmait au début de son livre que pour comprendre la médecine traditionnelle chinoise (MTC), il fallait connaître le Yi Jing… Ce qui fut la première preuve du lien entre le Livre des Changements et cette médecine traditionnelle.

Ayant donc entamé une recherche au niveau des relations entre la médecine chinoise et le Yi Jing et en particulier entre les trois domaines : huit trigrammes, organes-entrailles et circuits de liaison énergétique, je vais vous transmettre quelques données que j’ai pu collecter.

Tout d’abord une étude d’ophtalmologie traduite du chinois ancien en français par un de mes amis. Il s’agit d’un extrait du Yi Zeng Jin Jian ou « Miroir d’or de la médecine chinoise », écrit aux environs de 1740 par Wu Qian à la demande de l’Empereur.

A chaque partie de l’œil correspond un trigrammeeye2

 Kan :  La pupille

Kan MTCElle renseigne sur l’état de l’humeur aqueuse et de l’humeur vitrée qui baigne la chambre intérieure de l’œil. Ce trigramme étant lié au Rein (Shen) en médecine traditionnelle chinoise, l’apparence de la pupille, nous donnera accès à l’état énergétique du Rein, et à celui des os avec lesquels ce dernier est en relation. (Il faut signaler qu’en MTC., lorsque l’on nomme un organe, cela ne concerne jamais l’organe lui-même, mais sa fonction, c’est pour cela que Rein est au singulier).

La Peur profonde (Kong), l’angoisse, est en correspondance avec le Rein. Elle fait descendre brutalement le Qi (incontinence). Nous avons ici plus une idée de descente, de mouvement de l’Eau, qu’une idée d’Humidité qui, elle, est en relation avec la Terre et le trigramme Kun. C’est le Froid qui est lié à l’Eau et au Rein.

Zhen : L’iris

Zhen MTCIl est en relation avec le Foie (Gan) et les tendons du corps, son état nous renseignant sur ces derniers. Souvent également associé au trigramme Xun (Vent /Bois/Racine) dans un deuxième temps.

La Colère (Nü) est l’émotion du Foie en MTC. Elle fait monter le Qi violemment, ébranle dans l’explosion des émotions. Ses effets sont rapides et brutaux mais ne durent en général pas longtemps.

Qien : Le « blanc de l’œil » ou sclérotique

Qian MTCLe blanc de l’œil est rond comme la voûte céleste, comme le Ciel. Il a la couleur du Métal en M.T.C. qui est en correspondance avec le Poumon (Fei). (Rouge : le Cœur,  jaune : la Terre,  noir : le Rein,  vert : le Foie).  Son étude nous informera donc sur l’état énergétique de celui-ci qui sera lié à celui de la peau. Si nous avons par exemple une sclérotique rouge, c’est une chaleur pulmonaire, si elle est jaune, c’est une « chaleur-humidité » des poumons avec des encombrements.

La Sécheresse (Zao), (manque de Yin) a tendance à attaquer le Poumon. Par nature, cet organe est particulièrement sensible à cette dernière. Lorsqu’elle l’atteint, elle perturbe ses fonctions. Or nous voyons dans le trigramme Qien (Ciel) un manque total de Yin. D’où le danger. Si le manque de Yin persiste, l’Accablement (You) et la Tristesse (Bei) qui ont tendance à entretenir des relations privilégiées avec le Poumon (les romantiques phtisiques) vont dominer la personne. Cette douleur est surtout celle de la perte et de l’abandon. Comme ce Yang pur qui, dans son excès, ne voit plus très bien ses limites, n’est plus à l’écoute, fixé sur sa créativité et son nombril. Il se fatigue… il est seul. (6ème trait du premier hexagramme).

Il est d’ailleurs intéressant de noter que si le Poumon, le blanc et la tristesse sont en relation en MTC, lorsqu’il y a un deuil en Chine, les personnes qui accompagnent portent du blanc. Ils ne sont pas encore dans le « Yin total », noir, là où se trouve déjà la personne décédée.

Correspondances entre trigrammes et corps humain (2/2)

…La suite très vite !

 CRÉDITS IMAGES : ALAIN LEROY et Pierre Lautier