M.C. Escher – Troi­sième volet de “Deux artistes ins­pi­rés par le Yin Yang ?”

Haut & Bas – 1947

Haut & Bas - 1947

Conci­lia­tion de points de vues oppo­sés ou récon­ci­lia­tion des com­plé­men­taires ?             A nous de choi­sir l’un ou l’autre ou les deux à la fois. Notre cer­veau gauche abdique devant ce spec­tacle qu’il ne sau­rait conce­voir. Pour lui c’est sol OU pla­fond. Seul son confrère droit est apte à sai­sir de quoi il pour­rait s’agir. Être tout à la fois sol ET pla­fond. Cer­tains l’ont vécu dans leur chair lors d’une expé­rience de mort immi­nente ou dans l’instant sublime de l’Éveil. Le Yin/Yang s’éprouve dans leurs épou­sailles. « Hié­ro­ga­mie » serait un titre adé­quat, pour cette créa­tion célé­brant un mariage sacré. Le Tai Ji noir & blanc s’est effa­cé, cédant sa place à une nou­velle figure où ne sub­siste que la mémoire des deux faces, une trace sub­tile, un loin­tain écho de ce qu’il fut. Retour aux ori­gines, Grande Réin­té­gra­tion, recons­ti­tu­tion de l’Androgyne. Encore une fois notre artiste nor­dique a réus­si ce tour de force de récon­ci­lier ce qui pour nous est de l’ordre de l’inconcevable, de l’irréconciliable.

 

Rep­tiles – 1943

Escher Reptiles - 1943

Lorsque j’ai croi­sé cette litho­gra­phie d’Escher quelque chose a réson­né dans mon for inté­rieur sans que je puisse en iden­ti­fier la teneur. Cela s’est tout sim­ple­ment opé­ré plus tard lorsque j’ai décou­vert le sens pro­fond du Ciel Anté­rieur et du Ciel Pos­té­rieur. Cet artiste en avait-il connais­sance ? Je me pose la ques­tion. Car a bien y regar­der, notre petit ani­mal sort du plan sta­tique de la feuille et se met à vivre dans le monde en y opé­rant une petite ronde pour le réin­té­grer plus tard. Dans ce des­sin nous sommes dans la coexis­tence par­faite de ces deux mondes, l’un abs­trait, par­fait, hors de toute mani­fes­ta­tion (Ciel Anté­rieur), l’autre concret et mani­fes­té (Ciel Pos­té­rieur), avec toute les sub­ti­li­tés du pas­sage de l’un à l’autre, sans fin.

* * *

Ce troi­sième volet ne clô­ture pas la pré­sente recherche qui ne sau­rait être exhaus­tive.

Deux artistes ins­pi­rés par le Yin Yang ? (2/3)

Télé­char­ger les 3 articles  au for­mat .pdf !

CRÉDITS IMAGES (dans l’ordre d’affichage) : M.C Escher et Pierre Lautier/ M.C Escher.