A la base de  duì, rén « humain » et  kǒu « bouche » forment  xiōng « frère, cousin », c’est-à-dire graphiquement deux branches d’une même famille. Les deux traits supérieurs renforcent l’idée d’expression vers le haut ou montrent l’élargissement des  commissures de  la bouche lors d’un sourire ou d’un repas partagé. 

Ce qui produit les sens de réjouissance, exaltation, contentement, communication et liberté des échanges.

Mais comment passe-t-on, dans la version de Mawangdui, de  duó prendre de force, usurper, à compagnie fraternelle ?

Pin It on Pinterest

Intéressant ? Partagez !