Le diagramme se décompose en un cercle (symbolique céleste) dont la structure est calquée sur celle du Ciel Antérieur et un carré (symbolique terrestre) dont la structure est apparemment calquée sur celle du Ciel postérieur.

Je me suis donc attaché à méditer uniquement sur la structure céleste circulaire, celle- ci répondant parfaitement à la structure du Cycle de l’Être. Pour ce faire je suis parti des trigrammes ordonnancés suivant la structure du Ciel Antérieur en opérant un nécessaire démontage du Tai Ji et de ce fameux Ciel afin que mes explications soient les plus claires possibles. Pourquoi ?

Une vision structurale du Tai Ji puis du Ciel Antérieur est nécessaire en amont afin de bien comprendre qu’avec le  diagramme de Shao Yong nous avons affaire à un système multi couches évolutif se décomposant en quatre hémicycles imbriqués, interconnectés et indissociables l’un de l’autre, chacun de ces derniers ayant leur symbolique et énergies précises(dessin 3). Pour cela l’emploi de couleurs spécifiques et précises, sans aucune teneur symbolique, était nécessaire. Néanmoins j’ai utilisé un système chromatique basé sur le système de fonctionnement naturel (Rouge Vert Bleu) de la rétine et du cerveau humains.

Tai ji

Toujours grâce à ce système chromatique il m’a été possible de déterminer les couleurs spécifiques aux traits Yin et aux traits Yang. Le Ciel Antérieur apparut alors, pour la première fois de sa vie, en couleurs bichromes précises (dessin 4). De fait, il m’était à présent possible de colorer entièrement tous les hexagrammes du diagramme, faisant apparaître ainsi le jeu intimes des énergies Yin/Yang qui le parcourent (dessin 5).

Ciel Ant + Diag couleur

Ensuite, grâce à un dessin en « parts d’énergies », j’ai pu mettre au jour une structure sous-jacente, quasiment invisible au premier abord, faisant apparaître ce que nous appellerions en occident une « Rose des Vents ». Grâce à cela j’en vins à la conclusion que le Diagramme de Shao Yong pouvait être (entre autres, je précise) une sorte de boussole nous permettant de ne pas « perdre le Nord », le Nord de l’Être, cela va sans dire, tout en dévoilant son « Sud » (dessin 6).

Parts d'énergies

La mise en application pratique du Diagramme de Shao Yong a toujours été mon fil conducteur dans cette étude/méditation car, à mon avis, trop d’études sur le Yi Jing et ses corollaires restent et demeurent des spéculations purement théoriques. Il n’était donc pas question pour moi d’en rajouter dans ce domaine. La mise en place d’une croix de lecture mobile (fonctionnant avec la même structure que celle du Ciel Antérieur), assimilable à une aiguille de boussole, permettant de lire et de comprendre les tenants et les aboutissants de tout événement induisant une question à laquelle va répondre le Yi Jing, m’est apparue alors avec une évidence frappante.

Deux hexagrammes supplémentaires seraient ainsi mis au jour, ces derniers indiquant respectivement les « Racines » et la « Fleur » de toute manifestation problématique induisant une question, insérée dans un temps et un espace donné. Ainsi, l’inné du Ciel Antérieur, se concrétiserait en se manifestant, nous incitant par là à acquérir des dons (potentiels) qui seraient capitalisés sous la forme d’un futur inné disponible, proche ou lointain, pour peu que nous réussissions dans notre entreprise. Le Yi Jing et le Diagramme de Shao Yong seraient là, depuis des siècles, pour nous y aider.

Boussole

Deux Univers imbriques dans deux Souffles : Le Diagramme de Shao Yong (1/2)

Les Hexagrammes Nucléaires dans le Diagramme de Shao Yong

Diagramme de Shao Yong (Ressources graphiques)

Copyright texte et dessins © Pierre Lautier – Mai 2014