Résumé du chapitre 1 de “Les deux raisons de la pensée chinoise, Divination et idéographie” de Léon Vandermeersch. (éd. Gallimard)

Les chasseurs et éleveurs d’Eurasie prédisaient l’avenir par l’ostéomancie (ou pyro-scapulomancie) : décodage de craquelures provoquées par la chaleur sur des os plats animaux. Ils y décelaient vraisemblablement l’acceptation ou non par les esprits des sacrifices animaux. hamlet et crâne Henry Courtney SelousAujourd’hui encore dans le Yunnan des devins génèrent des fissures colorées sur des omoplates de mouton avec de l’amadou enflammé. La distinction par l’archéologie entre de simples traces de combustion et une véritable divination provient d’une pratique plus élaborée : application d’un tison de bois dur enflammé sur la face inverse d’apparition des craquelures.

Les vestiges les plus anciens sont de la fin du 5ème millénaire avant JC. Deux mille ans plus tard le creusement préalable de cavités avant application du poinçon facilitera et simplifiera les craquelures.

Mais la véritable révolution fut l’utilisation dans le sud du Shandong de carapaces de tortue d’eau douce au lieu d’os de mammifères : la scapulomancie devint chéloniomancie

La tortue était alors considérée comme un animal à la fois naturel et surnaturel, doté de pouvoirs magiques, certainement déduits de son apparence physique, sa vie amphibie et sa longévité. C’est donc pour son analogie avec le cosmos (éternité, parties haute et basse de sa carapace de même forme que la voûte céleste et la terre carrée) qu’elle fut considérée comme un lieu de projection plus représentatif.

La transformation de la pensée magique primitive en pensée rationnelle par analogie avec le cosmos constitue donc un virage majeur : il ne s’agit plus d’une question “religieuse” aux esprits, mais d’une approche cosmologique et rationnelle du monde.

S’ensuivit le perfectionnement méthodique, scientifique, par la systématisation de la projection des circonstances du monde sur le microcosme de la tortue.
Cela est contemporain des grands progrès de la fin du néolithique en Chine (dynastie Xia) : GU601749_6apparition des villes, division du travail, centralisation du po
uvoir et des conflits tribaux en pouvoir étatique et en guerres, domination par la maîtrise du bronze et la domestication du cheval. Il est important de remarquer que la maîtrise de la vision rationnelle de l’univers, la manticologie, permit alors la victoire sur ceux qui ne maîtrisaient que les avancées technologiques : c’est en effet avec la dynastie Shang (17ème siècle avant JC) que la divination par la tortue devint prépondérante dans les décisions étatiques, et atteint son plus haut niveau de perfectionnement.

Plusieurs acteurs intervenaient lors de la divination :
Des préparateurs (bu ren) garantissait l’obtention de craquelures correctes.
Puis les devins (shi) surlignaient à l’encre les craquelures avec un pinceau et déterminaient le sens technique du pronostic (la graphie primitive du mot shi (devin) est une main qui tient un pinceau).
Prince et grands officiers le resituaient alors respectivement dans les contexte général et immédiat de la question.

La préparation méticuleuse de la carapace par abrasion et lissage, puis creusement de deux cavités perpendiculaires à chaque lieu d’application du poinçon limitait les fissures à des formes de demi-H (que l’on retrouve dans le caractère卜 pǔ : divination par la tortue), réduisant ainsi les craquelures à quelques variantes standardisées.

L’interprétation technique reposait principalement sur l’inclinaison montante, descendante ou nulle de la branche latérale de la fissure et sur la rectitude ou non de son tracé (montante = favorable, descendante ou irrégulière = défavorable). Pour une même question 5 à 10 craquelures étaient produites et leur combinaison interprétée via une matrice (zhao) dont nous ne comprenons pas le fonctionnement.

Le grand apport de la chéloniomancie a été la réduction, par un processus technique, de l’ensemble des possibles du monde à une poignée de figures abstraites, …et ce, avant l’invention de l’écriture idéographique chinoise.

De l’idéographie oraculaire à la langue graphique (Pr Vandermeersch)

CRÉDITS IMAGES (dans l’ordre d’affichage): Gravure d’hamlet par F. Wentwort / King Jouet, figurine articulée Tortue Ninja.