Divination et Vision juste (13/12)


Par-delà : 5 étapes du naturel au surnaturel
La vision agit donc suivant cinq modes, suivant cinq cercles concentriques s’étendant du naturel au surnaturel : investigation du monde extérieur « naturel », reconnaissance sociale, puissance du levier social, compréhension intellectuelle et communication avec le surnaturel. […]

Divination et Vision juste (12/12)


Fin de la saison 1 !
Afin d’en faciliter la digestion je limite la saison 1 de la saga « Divination et Vision Juste » à 12 épisodes… J’avais, dès le lancement de l’Encyclopédie du Yi Jing, voulu privilégier un format court pour les articles, plus séduisant et pratique lors des sessions de zapping Internet. […]

Divination et Vision juste (11/12)

Le dragon n’est pas (que) chinois
En français le mot dragon vient du latin draco, issu lui-même du grec drákôn, dérivé du verbe dérkomai : « voir clair, regarder, fixer ». Son sens initial était « brillant ».

Il n’est donc, de ce point de vue, pas surprenant qu’il apparaisse au second trait de l’hexagramme 01.

龍lóng le mot chinois pour dragon est utilisé 6 fois dans le Yi Jing et uniquement dans les textes des traits des hexagrammes 01 et 02. […]

Divination et Vision juste (10/12)


4 – Classification
以類萬物之情。  yǐ lèi wàn wù zhī qíng.

afin de classifier les dix mille êtres par leurs propres natures.

Nous avons déjà vu « 以yǐ » à la phrase précédente : il indique une conséquence, une secondarité. « 類lèi » désigne une classification par analogie. « 萬物wàn wù » correspond aux « dix mille êtres » et exprime l’idée de multitude, de grouillement et de diversité. Nous traduirons « 之情 » par « leur propre nature » : le dernier mot est composé à gauche de la clé du cœur et à droite d’un caractère qui indique la couleur, l’apparence. […]

Divination et Vision juste (9/12)

2 – Distinctions
近取諸身,jìn qǔ zhū shēn

Il contempla et discerna en lui-même pour ce qui était à proximité,

遠取諸物, yuǎn qǔ zhū wù

et parmi les dix mille êtres pour ce qui était distant.

Les deux lignes suivantes ont-elles aussi une structure identique : leurs seconds et troisièmes mots « 取諸qǔ zhū »sont les mêmes : « 取qǔ » a le sens de « prendre, saisir, choisir, adopter (un point de vue) » mais également celui de  » Être distant de; être séparé de; être éloigné de ». « 諸zhū » signifie à la fois « tous », mais aussi « poser une distinction; distinguer; séparer ». […]

Divination et Vision juste (8/12)

La création des trigrammes par Fu Xi
« Jadis, Bao Xi, roi du monde, leva les yeux et observa les phénomènes dans le Ciel, baissa les yeux et observa les manifestations sur la Terre. […]