shì   hé   hēng   lì   yòng   yù
…………………………..
  shì     hé   
mordre ; fermer
  hēng  
croissance
   lì     yòng     yù   
profitable ; employer ; procès

Analyse de la structure

L’hexagramme 21 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 20 觀 guān « Regarder », et suivi du 22 賁 bì « Grâce » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 48 le gua 井 jǐng « Puits ».
Son hexagramme Nucléaire est 39 l’hexag. 蹇 jiǎn « Obstruction ».
Le trait maître est le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨利用 hēng lì yòng

Trait du bas

jù   jiào   miè   zhǐ   wú   jiù
…………………………..
   jù     jiào  
chausser ; entrave
Chaussés d’entraves,
  miè    zhǐ  
anéantir ; orteil
les pieds sont anéantis.
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H35 l’hexagramme 晉 jìn « Progresser ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Second Trait

shì   fū   miè   bí   wú   jiù
…………………………..
  shì     fū   
mordre ; peau
Mordre la peau,
  miè     bí   
anéantir ; nez
le nez est anéanti.
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H38 l’hexagramme 睽 kuí « Divergence ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Troisième Trait

shì   xī   ròu   yù   dú   xiǎo   lìn   wú   jiù
…………………………..
  shì     xī     ròu  
mordre ; séchée ; viande séchée
   yù      dú   
tomber sur ; poison
tomber sur du poison.
  xiǎo    lìn  
petit ; gêne
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H30 l’hexagramme 離 lí « Rayonner ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吝 lìn ; 无咎 wú jiù

Quatrième Trait

shì   qián   zǐ   dé   jīn   shǐ   lì   jiān   zhēn   jí
…………………………..
  shì    qián     zǐ   
mordre ; sécher ; viande séchée non désossée
   dé     jīn    shǐ  
trouver ; métal jaune ; flèche
Trouver une flèche en bronze.
   lì     jiān    zhēn  
profitable ; difficultés ; présage
Présage de difficultés profitables.
   jí   
bon augure

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau », au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et à la base du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H27 l’hexagramme 頤 yí « Nourrir ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 利艱 lì jiān ; 貞吉 zhēn jí

Cinquième trait

shì   qián   ròu   dé   huáng   jīn   zhēn   lì   wú   jiù
…………………………..
  shì    qián    ròu  
mordre ; sécher ; viande séchée
   dé    huáng   jīn  
obtenir ; jaune ; métal jaune
  zhēn     lì   
présage ; danger
Présage de danger.
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H25 l’hexagramme 無妄 wú wàng « Sans désordre ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞厲 zhēn lì ; 无咎 wú jiù

Trait du haut

hé   jiào   miè   ěr   xiōng
…………………………..
   hé     jiào  
porter sur ses épaules ; entrave
Épaules entravées,
  miè     ěr   
anéantir ; oreille
les oreilles sont anéanties.
 xiōng 
fermeture

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H51 l’hexagramme 震 zhèn « Ebranlement ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Grande Image

léi   diàn   shì   hé   xiān   wáng   yǐ   míng   fá   chì   fǎ
…………………………..
  léi    diàn  
tonnerre ; éclair
Tonnerre/éclair.
  shì     hé   
mordre ; fermer
Mordre fermement.
  xiān    wáng     yǐ   
ancien ; roi ; ainsi
Ainsi les anciens rois,
  míng     fá   
discerner ; punir
en punissant avec discernement,
  chì     fǎ   
fixer par décret impérial ; loi
établissaient la loi.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 先王 xiān wáng, les anciens rois (cette appellation est mentionnée aux hexagrammes 08, 16, 20, 21, 24, 25 et 59).