bì   hēng   xiǎo   lì   yǒu   yōu   wàng
…………………………..
   bì   
grâce
  hēng    xiǎo  
croissance ; petit
   lì     yǒu    yōu    wàng  
profitable ; avoir ; où ; aller

Analyse de la structure

L’hexagramme 22 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 21 噬嗑 shì kè « Mordre fermement » (ils appartiennent à la même paire), et suivi du 23 剝 bō « Elaguer ».
Son Opposé est 47 le gua 困 kùn « Encercler ».
Son hexagramme Nucléaire est 40 l’hexag. 解 xiè « Libération ».
Les traits maîtres sont le second et celui du haut.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng

Trait du bas

bì   qí   zhǐ   shě   chē   ér   tú
…………………………..
   bì      qí     zhǐ  
grâce ; son ; orteil
  shě    chē     ér      tú   
renoncer ; char ; et ainsi ; marcher

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H52 l’hexagramme 艮 gèn « Stabiliser ».

Second Trait

   bì      qí      xū   
grâce ; son ; barbe

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
Il est, avec le trait du haut, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H26 l’hexagramme 大畜 dà chù « Grand apprivoisement ».

Troisième Trait

bì   rú   rú   rú   yǒng   zhēn   jí
…………………………..
   bì      rú      rú      rú   
grâce ; comme ; imprégner ; comme
  yǒng    zhēn     jí   
durablement ; présage ; bon augure

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau », au sommet du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H27 l’hexagramme 頤 yí « Nourrir ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞吉 zhēn jí

Quatrième Trait

bì   rú   pó   rú   bái   mǎ   hàn   rú   fěi   kòu   hūn   gòu
…………………………..
   bì      rú      pó      rú   
grâce ; comme ; blanc ; comme
  bái     mǎ     hàn     rú   
blanc ; cheval ; plume ; comme
  fěi    kòu    hūn    gòu  
bandit ; brigand ; mariage ; mariage

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H30 l’hexagramme 離 lí « Rayonner ».

Cinquième trait

bì   yú   qiū   yuán   shù   bó   jiān   jiān   lìn   zhōng   jí
…………………………..
   bì      yú     qiū    yuán  
grâce ; dans ; monticule ; jardin
  shù     bó     jiān    jiān  
rouleau ; soie ; petit ; petit
  lìn  
gêne
Gêne
 zhōng    jí   
à la fin ; bon augure

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H37 l’hexagramme 家人 jiā rén « Famille ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吝 lìn ; 終吉 zhōng jí

Trait du haut

bái   bì   wú   jiù
…………………………..
  bái     bì   
blanc ; grâce
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
Il est, avec le second trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H36 l’hexagramme 明夷 míng yí « Lumière obscurcie ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Grande Image

shān   xià   yǒu   huǒ   bì   jūn   zǐ   yǐ   míng   shù   zhèng   wú   gǎn   zhé   yù
…………………………..
  shān    xià    yǒu    huǒ  
montagne ; sous ; y avoir ; feu
Sous la montagne il y a le feu.
   bì   
grâce
Grâce.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  míng    shù   zhèng 
clarifier ; multiples ; affaires administratives
clarifiant toutes sortes d’affaires,
   wú     gǎn    zhé     yù   
pas ; oser ; trancher ; litige
n’ose pas trancher les litiges.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.