Définition de l’Hexagramme 22

tuàn

grâce

Grâce.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

xiǎo lì yǒu yōu wàng

petit • pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table pour le petit d’a­voir où aller.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 22

L’hexa­gramme 22 est consti­tué d’au­tant de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H21 噬嗑 shì kè “Mordre fer­me­ment” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H23 剝 bō “Ela­guer”.
Son Oppo­sé est H47 困 kùn “Encer­cler”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H40 解 xiè “Libé­ra­tion”.
Les traits maîtres sont le second et celui du haut.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

L’ap­pa­rence et l’é­lé­gance ont leur impor­tance, mais elles ne devraient pas pré­va­loir sur le conte­nu réel et les actions concrètes. Uti­li­ser ces qua­li­tés pour esquis­ser des pro­jets ou peau­fi­ner les détails per­met d’a­mé­lio­rer leur rayon­ne­ment et leur por­tée. Pour évi­ter de tom­ber dans la super­fi­cia­li­té, il est essen­tiel de culti­ver des valeurs intrin­sèques solides. Dans la pré­sen­ta­tion, pri­vi­lé­giez la sim­pli­ci­té du raf­fi­ne­ment, de manière à ce que l’or­ne­ment ne l’emporte pas sur l’es­sen­tiel.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

bì qí zhǐ

grâce • son • orteil

Embel­lir ses pieds.

shě chē

renon­cer • char

Renon­cer au véhi­cule

ér tú

et ain­si • mar­cher

et ain­si mar­cher.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22.
Il est à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H52 l’hexa­gramme 艮 gèn “Sta­bi­li­ser”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Plu­tôt que de dépendre d’ar­ti­fices exté­rieurs ou d’ap­pa­rences trom­peuses, il est pré­fé­rable de se fier à nos res­sources internes et à notre véri­table valeur. Opter pour la sim­pli­ci­té et l’au­then­ti­ci­té, suivre notre propre voie, mettre en avant nos com­pé­tences sans être mas­qué par des orne­ments super­flus.

Petite Image du Trait du Bas

shě chē ér tú

renon­cer • char • et ain­si • mar­cher

Renon­cer au véhi­cule et mar­cher :

yì fú chéng yǐ

jus­tice • ne pas • atte­lage • aus­si

il est juste de ne pas mon­ter.

Six en Deux

六 二 liù èr

bì qí xū

grâce • son • barbe

Embel­lir sa barbe.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le trait du haut, maître de l’Hexa­gramme 22.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H26 l’hexa­gramme 大畜 dà chù “Grand appri­voi­se­ment”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Trou­ver l’é­qui­libre entre les appa­rences et la pro­fon­deur du sens. Mettre l’ac­cent sur ce qui revêt une véri­table impor­tance plu­tôt que de s’en­com­brer des consé­quences ou des pro­lon­ge­ments exté­rieurs.

Petite Image du Deuxième Trait

bì qí xū

grâce • son • barbe

Embel­lir sa barbe :

yú shàng xìng yǐ

et • au-des­sus • (se) lever • aus­si

mon­ter avec celui du des­sus.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

bì rú

grâce • comme

Comme embel­lir ;

rú rú

impré­gner • comme

comme impré­gner.

yǒng zhēn jí

dura­ble­ment • pré­sage • bon augure

Rendre durable, pré­sage pro­pice.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H27 l’hexa­gramme 頤 yí “Nour­rir”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Ne pas se lais­ser dis­traire par les appa­rences et per­sé­vé­rer avec une déter­mi­na­tion juste, même lorsque les cir­cons­tances semblent favo­rables. Alors même que la pro­gres­sion semble évi­dente, la véri­table clé du suc­cès réside dans la constance et la fer­me­té de l’at­ti­tude.

Petite Image du Troi­sième Trait

yǒng zhēn zhī jí

dura­ble­ment • pré­sage • son • bon augure

Rendre durable, pré­sage pro­pice.

zhōng mò zhī líng yǐ

à la fin • ne pas • son • col­line • aus­si

A la fin, rien n’empiètera.

Six en Quatre

六 四 liù sì

bì rú

grâce • comme

Comme embel­lir ;

pó rú

blanc • comme

comme éclair­cir.

bái mǎ hàn rú

blanc • che­val • plume • comme

Comme un che­val aux ailes blanches

fěi kòu

ban­dit • bri­gand

Ce n’est pas un bri­gand ;

hūn gòu

mariage • mariage

union par mariage.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H30 l’hexa­gramme 離 lí “Rayon­ner”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

L’im­por­tance de la sim­pli­ci­té et du mini­ma­lisme réside dans leur capa­ci­té, même en pré­sence de doutes, à dépas­ser les appa­rences trom­peuses et à éta­blir ou retrou­ver des connexions plus pro­fondes.

Petite Image du Qua­trième Trait

liù sì

six • quatre

Six en qua­trième posi­tion :

dāng wèi yí yǐ

avoir la charge de • posi­tion • dou­ter • aus­si

La posi­tion appro­priée est dou­teuse.

fěi kòu hūn gòu

ban­dit • bri­gand • mariage • mariage

Ce n’est pas un bri­gand ; union par mariage :

zhōng wú yóu yǐ

à la fin • pas • extra­or­di­naire • aus­si

ain­si à la fin pas de reproche.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

bì yú qiū yuán

grâce • dans • mon­ti­cule • jar­din

Embel­lir au jar­din sur la col­line.

shù bó jiān jiān

rou­leau • soie • petit • petit

Un minus­cule rou­leau de soie.

lìn

gêne

Regrets.

zhōng jí

à la fin • bon augure

Cela sera en défi­ni­tive pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H37 l’hexa­gramme 家人 jiā rén “Famille”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吝 lìn ; 終吉 zhōng jí.

Inter­pré­ta­tion

Pri­vi­lé­gier la sim­pli­ci­té et la sin­cé­ri­té plu­tôt que de s’ef­for­cer d’im­pres­sion­ner par des démons­tra­tions exces­sives. Ne pas hési­ter à reve­nir aux causes ini­tiales. Mal­gré les appa­rences, l’is­sue sera fina­le­ment favo­rable.

Petite Image du Cin­quième Trait

liù wǔ zhī jí

six • cinq • son • bon augure

Le bon pré­sage du six à la cin­quième place

yǒu xǐ yǐ

y avoir • joie • aus­si

est une joie.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

bái bì

blanc • grâce

Pur embel­lis­se­ment.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 22.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 22.
Il est au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H36 l’hexa­gramme 明夷 míng yí “Lumière obs­cur­cie”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Lors­qu’on atteint enfin un objec­tif, il est essen­tiel de ne plus recou­rir à aucun arti­fice. La sim­pli­ci­té, l’au­then­ti­ci­té et la sin­cé­ri­té sont les seules voies à suivre. L’in­té­gri­té conduit à un suc­cès irré­pro­chable.

Petite Image du Trait du Haut

bái bì wú jiù

blanc • grâce • pas • faute

Pur embel­lis­se­ment. Pas de faute.

shàng dé zhì yǐ

au-des­sus • obte­nir • volon­té • aus­si

Le supé­rieur réa­lise ses objec­tifs.

Grande Image

大 象 dà xiàng

shān xià yǒu huǒ

mon­tagne • sous • y avoir • feu

Sous la mon­tagne il y a le feu.

grâce

Grâce.

jūn zǐ yǐ míng shù zhèng

noble • héri­tier • ain­si • lumière • mul­tiples • affaires admi­nis­tra­tives

Ain­si le noble héri­tier, cla­ri­fiant toutes sortes d’af­faires,

wú gǎn zhé yù

pas • oser • tran­cher • pro­cès

n’ose pas tran­cher les litiges.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 22 est com­po­sé du tri­gramme ☲ 離 lí en bas et de ☶ 艮 gèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☵ 坎 kǎn, celui du haut est ☳ 震 zhèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 22 sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 22 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Le feu au pied de la mon­tagne nous rap­pelle l’im­por­tance de gui­der notre conduite en accord avec des prin­cipes supé­rieurs. Cette approche, qui peut être appli­quée de manière géné­rale, nous per­met d’é­vi­ter de cher­cher à nous mettre en avant ou de devoir constam­ment jus­ti­fier nos actions.

Hexagramme 22
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 22 selon WENGU

L’Hexa­gramme 22 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 22 selon YI JING LISE