zhèn   hēng   zhèn   lái   xì   xì   xiào   yán   yǎ   yǎ   zhèn   jīng   bǎi   lǐ   bù   sàng   bǐ   chang
…………………………..
  zhèn  
ébranlement
  hēng  
croissance
  zhèn    lái     xì      xì   
ébranlement ; survenir ; avoir peur ; avoir peur
  xiào    yán     yǎ      yǎ   
rire ; parler ; rire ; rire
  zhèn    jīng    bǎi     lǐ   
ébranlement ; effrayer ; cent ; cent lieues
   bù     sàng     bǐ    chang 
pas ; laisser tomber ; cuiller ; vin sacrificiel

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 51 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est précédé du 50 鼎 dǐng « Chaudron », et suivi du 52 艮 gèn « Stabiliser » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 57 le gua 巽 xùn « Se conformer ».
Son hexagramme Nucléaire est 39 l’hexag. 蹇 jiǎn « Obstruction ».
Le trait maître est celui du bas.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨 hēng

Trait du bas

zhèn   lái   xì   xì   hòu   xiào   yán   yǎ   yǎ   jí
…………………………..
  zhèn    lái     xì      xì   
ébranlement ; survenir ; avoir peur ; avoir peur
  hòu    xiào    yán     yǎ      yǎ   
suivre ; rire ; parler ; rire ; rire
   jí   
bon augure

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H16 l’hexagramme 豫 yù « Enthousiasme ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí

Second Trait

zhèn   lái   lì   yì   sàng   bèi   jī   yú   jiǔ   líng   wù   zhú   qī   rì   dé
…………………………..
  zhèn    lái  
ébranlement ; survenir
   lì   
danger
Danger
   yì     sàng    bèi  
cent millions ; perdre ; cauris
   jī      yú     jiǔ    líng  
gravir ; sur ; neuf ; colline
   wù     zhú  
ne pas ; poursuivre
   qī      rì      dé   
sept ; jour ; obtenir

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H54 l’hexagramme 歸妹 guī mèi « Mariage de la soeur cadette ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 厲 lì

Troisième Trait

zhèn   sū   sū   zhèn   xìng   wú   shèng
…………………………..
  zhèn     sū      sū   
ébranlement ; reprendre force ; reprendre force
  zhèn    xìng  
ébranlement ; agir
   wú    shèng 
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H55 l’hexagramme 豐 fēng « Abondance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无眚 wú shèng

Quatrième Trait

  zhèn    suì     nì   
ébranlement ; avancer ; boue

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau », au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H24 l’hexagramme 復 fù « Revenir ».

Cinquième trait

zhèn   wàng   lái   lì   yì   wú   sàng   yǒu   shì
…………………………..
  zhèn    wàng    lái  
ébranlement ; aller ; venir
   lì   
danger
Danger
   yì      wú     sàng  
prévoir ; pas ; perdre
  yǒu    shì  
y avoir ; faire

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H17 l’hexagramme 隨 suí « Suivre ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 厲 lì

Trait du haut

zhèn   suǒ   suǒ   shì   jué   jué   zhēng   xiōng   zhèn   bù   yú   qí   gōng   yú   qí   lín   wú   jiù   hūn   gòu   yǒu   yán
…………………………..
  zhèn    suǒ    suǒ  
ébranlement ; épuiser ; épuiser
  shì    jué    jué  
regarder ; effrayé ; effrayé
 zhēng  xiōng 
expédition ; fermeture
  zhèn     bù      yú      qí     gōng  
ébranlement ; pas ; se trouver à ; son ; en personne
   yú      qí     lín  
se trouver à ; son ; voisin
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.
  hūn    gòu    yǒu    yán  
mariage ; mariage ; y avoir ; parler

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H21 l’hexagramme 噬嗑 shì kè « Mordre fermement ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 征凶 zhēng xiōng ; 无咎 wú jiù

Grande Image

jiàn   léi   zhèn   jūn   zǐ   yǐ   kǒng   jù   xiū   xǐng
…………………………..
  jiàn    léi  
coup sur coup ; tonnerre
Tonnerres coup sur coup.
  zhèn  
ébranlement
Ebranlement.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  kǒng     jù   
crainte ; craindre
par la crainte,
  xiū    xǐng  
améliorer ; comprendre
améliore sa compréhension.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.