Définition de l’Hexagramme 28

tuàn

dà guò

grand • dépas­ser

Dépas­se­ment du grand.

dòng náo

poutre faî­tière • ployer

La poutre faî­tière ploie.

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.

hēng

crois­sance

Crois­sance.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 28

Il y a dans l’hexa­gramme 28 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H27 頤 yí “Nour­rir” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H29 坎 kǎn “Appro­fon­dir”.
Son Oppo­sé est H27 頤 yí “Nour­rir”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H1 乾 qián “Elan créa­tif”.
Il est lui-même au cœur de la Famille Nucléaire consti­tuée de H62 小過 xiǎo guò “Petit dépas­se­ment”, H62 旅 lǔ “Voya­ger”, H62 豐 fēng “Abon­dance“et H62 離 lí “Rayon­ner”.
Les traits maîtres sont le second et le qua­trième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利有攸往 lì yǒu yōu wàng ; 亨 hēng.

Inter­pré­ta­tion

La flexi­bi­li­té per­met d’é­vo­luer avec suc­cès dans n’im­porte quelle direc­tion. Pour réus­sir, il est essen­tiel de com­men­cer par éta­blir avec pré­ci­sion un objec­tif réa­liste, en accord avec nos capa­ci­tés et celles de notre entou­rage immé­diat, afin de ne pas ris­quer d’être débor­dé ou de s’ef­fon­drer sous le poids des res­pon­sa­bi­li­tés. Ensuite, res­ter vigi­lant pour ajus­ter serei­ne­ment son équi­libre lors des phases cri­tiques de son déve­lop­pe­ment devient cru­cial afin d’é­vi­ter d’être empor­té vers l’é­chec par des varia­tions exté­rieures.

Six au Début

初 六 chū liù

jiè yòng bái máo

natte • agir • blanc • jonc

Uti­li­ser des roseaux comme natte.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28.
Il est à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H43 l’hexa­gramme 夬 guài “Réso­lu­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Au tout début d’une entre­prise impor­tante, il est fon­da­men­tal d’en­ta­mer avec pru­dence et d’ac­cor­der une atten­tion par­ti­cu­lière aux détails. Une pré­pa­ra­tion soi­gnée, sans défaut, éta­blit ain­si une base solide qui per­met d’é­vi­ter les insta­bi­li­tés futures. En cas de cir­cons­tances excep­tion­nelles, une pru­dence extrême est néces­saire : l’hu­mi­li­té et la sou­plesse de l’ap­proche pré­viennent les erreurs.

Petite Image du Trait du Bas

jiè yòng bái máo

natte • agir • blanc • jonc

Uti­li­ser des roseaux comme natte.

róu zài xià yǐ

flexible • se trou­ver à • sous • aus­si

Le souple est en-des­sous.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

kū yáng shēng tí

arbre des­sé­ché • pro­mou­voir • naître • reje­ton

D’un peu­plier dés­sé­ché naissent des rejets.

lǎo fū dé qí nǔ qī

vieux • mari • obte­nir • son • femme • épouse

Un vieux mari épouse une jeune femme.

wú bù lì

pas • pas • pro­fi­table

Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le qua­trième trait, maître de l’Hexa­gramme 28.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H31 l’hexa­gramme 咸 xián “Influen­cer”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

Il y a une régé­né­ra­tion inat­ten­due, sym­bo­li­sant un renou­veau béné­fique. En des cir­cons­tances excep­tion­nelles, des alliances peu com­munes peuvent favo­ri­ser un renou­veau après une période de stag­na­tion. S’ou­vrir à de nou­velles pers­pec­tives et exploi­ter les res­sources inat­ten­dues pour obte­nir des résul­tats posi­tifs per­met une com­bi­nai­son har­mo­nieuse entre la sagesse et la vita­li­té.

Petite Image du Deuxième Trait

lǎo fū nǔ qī

vieux • mari • femme • épouse

Un vieil homme épouse une jeune femme.

guò yǐ xiāng yú yǐ

dépas­ser • ain­si • mutuel­le­ment • et • aus­si

Ils sont capables de par­ta­ger l’un avec l’autre.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

dòng náo

poutre faî­tière • flé­chir

La poutre faî­tière ploie.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”, au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La fra­gi­li­té d’une confiance exces­sive en ses propres capa­ci­tés sans dis­po­ser du sou­tien appro­prié fait cou­rir un grand risque d’é­chec. Dyna­misme et confiance en soi ne suf­fisent pas pour faire face à une charge extra­or­di­naire ; ils peuvent se trans­for­mer en fai­blesse en l’ab­sence d’ap­puis adé­quats. Ceux qui prennent des risques sans avoir les res­sources néces­saires doivent se pré­pa­rer à faire face aux consé­quences. Il est impor­tant d’an­ti­ci­per ces pro­blèmes poten­tiels et, s’il en est encore temps, de prendre des déci­sions pru­dentes et s’a­dap­ter avec sou­plesse pour évi­ter les consé­quences néga­tives.

Petite Image du Troi­sième Trait

dòng náo zhī xiōng

poutre faî­tière • flé­chir • son • fer­me­ture

La poutre faî­tière ploie. Inop­por­tun.

bù kě yǐ yǒu fǔ yǐ

pas • pou­voir • ain­si • y avoir • aider • aus­si

Il n’y a rien pour la sou­te­nir.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

dòng lóng

poutre faî­tière • se rehaus­ser

La poutre faî­tière se redresse.

bon augure

Pro­pice.

yǒu tā lìn

y avoir • autre chose • gêne

Il n’y a aucun remords.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 28.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H48 l’hexa­gramme 井 jǐng “Puits”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 有吝 yǒu lìn.

Inter­pré­ta­tion

Des ren­forts sont appor­tés par des proches pour réduire les risques de péril. Recher­cher de l’aide ailleurs pour­rait avoir des consé­quences regret­tables. La clé de la réus­site consiste à avoir foi en la tra­jec­toire choi­sie et en ses propres res­sources ou celles de ses proches. Afin d’é­vi­ter toute humi­lia­tion ou regret, il ne faut donc pas dévier de ses prin­cipes ou dépendre exces­si­ve­ment d’au­trui.

Petite Image du Qua­trième Trait

dòng lóng zhī jí

poutre faî­tière • se rehaus­ser • son • bon augure

La poutre faî­tière se redresse. Pro­pice.

bù náo hū xià yǐ

pas • flé­chir • faire appel à • sous • aus­si

Elle ne s’af­faisse pas.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

kū yáng shēng huà

arbre des­sé­ché • pro­mou­voir • naître • fleur

D’un peu­plier dés­sé­ché naissent des fleurs.

lǎo fù dé qí shì fū

vieux • épouse • obte­nir • son • jeune homme • mari

Une vieille femme épouse un jeune homme.

wú jiù wú yù

pas • faute • pas • éloge

Pas de faute, pas d’é­loge.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H32 l’hexa­gramme 恆 héng “Constance”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 无咎 wú jiù ; 无譽 wú yù.

Inter­pré­ta­tion

Des résul­tats super­fi­ciels et tem­po­raires peuvent être obte­nus, mais ils sont peu sus­cep­tibles de per­du­rer. Des actions ou des alliances inadé­quates, ne res­pec­tant pas les prin­cipes, peuvent sem­bler pro­met­teuses à court terme. Cepen­dant, se lais­ser séduire par ces oppor­tu­ni­tés super­fi­cielles ne pro­dui­ra pas d’is­sue durable. Il est donc essen­tiel de prê­ter atten­tion à la dura­bi­li­té et à la valeur à long terme de nos choix. Dans cette situa­tion, il n’y a ni blâme ni éloge, car les issues ne sont ni fran­che­ment posi­tives ni fran­che­ment néga­tives.

Petite Image du Cin­quième Trait

kū yáng shēng huà

arbre des­sé­ché • pro­mou­voir • vie • fleur

D’un peu­plier dés­sé­ché naissent des fleurs.

hé kě jiǔ yǐ

com­ment ? • pou­voir • long­temps • aus­si

Com­ment pur­raient-elles durer long­temps ?

lǎo fù shì fū

vieux • épouse • sage • mari

Une vieille femme épouse un jeune homme.

yì kě chǒu yǐ

si • pou­voir • vil • aus­si

Cela peut être fâcheux.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

guò shè miè dǐng

dépas­ser • tra­ver­ser • sub­mer­ger • som­met de la tête

Tra­ver­sée débor­dante : la tête est sub­mer­gée.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 28.
Il est au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H44 l’hexa­gramme 姤 gòu “Ren­con­trer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 凶 xiōng ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

On est prêt à aller au-delà de ses limites et à prendre des risques auda­cieux pour atteindre ses objec­tifs. Cepen­dant, cette audace exces­sive peut conduire à des consé­quences fâcheuses. L’ex­cès de confiance peut abou­tir à des échecs ou à des dif­fi­cul­tés. Cepen­dant, cette erreur n’est pas blâ­mable lors­qu’elle est moti­vée par l’in­ten­tion d’ai­der et de répondre à l’exi­gence extra­or­di­naire de la situa­tion. Il faut alors être cou­ra­geux mais réa­liste, peser soi­gneu­se­ment les risques et les avan­tages, et ne pas s’en­ga­ger dans des ini­tia­tives cou­ra­geuses sans com­prendre plei­ne­ment les consé­quences pos­sibles.

Petite Image du Trait du Haut

guò shè zhī xiōng

dépas­ser • tra­ver­ser • son • fer­me­ture

Tra­ver­sée débor­dante : inop­por­tun.

bù kě jiù yǐ

pas • pou­voir • faute • aus­si

Mais pas répré­hen­sible.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé miè mù

brume • sub­mer­ger • arbre

La brume sub­merge l’arbre.

dà guò

grand • dépas­ser

Grand dépas­se­ment.

jūn zǐ yǐ dú lì bù jù

noble • héri­tier • ain­si • seul • s’é­ta­blir • pas • craindre

Ain­si le noble héri­tier, ne crai­gnant pas de s’établir dans la soli­tude,

dùn shì wú mèn

se reti­rer • monde • pas • être oppres­sé par la tris­tesse

se reti­rant du monde n’est pas oppres­sé par la tris­tesse.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 28 est com­po­sé du tri­gramme ☴ 巽 xùn en bas et de ☱ 兌 duì en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☰ 乾 qián, celui du haut est ☰ 乾 qián.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 28 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn, ☲ 離 lí.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 28 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

La méta­phore de l’eau qui sub­merge les arbres indique que bien que les rela­tions sociales et la com­mu­ni­ca­tion avec les autres soient impor­tantes, un excès d’in­te­rac­tions peut être nui­sible et mena­cer notre inté­gri­té. Il est donc conseillé de savoir quand se reti­rer de la socié­té pour ne pas se lais­ser per­tur­ber, créant ain­si un équi­libre entre l’i­so­le­ment et l’in­te­rac­tion sociale.

Hexagramme 28
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 28 selon WENGU

L’Hexa­gramme 28 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 28 selon YI JING LISE