xiǎo   guò   hēng   lì   zhēn   kě   xiǎo   shì   bù   kě   dà   shì   fēi   niǎo   yí   zhī   yīn   bù   yí   shàng   yí   xià   dà   jí
…………………………..
  xiǎo    guò  
petit ; dépasser
  hēng  
croissance
   lì     zhēn  
profitable ; constance
Constance profitable.
   kě     xiǎo    shì  
pouvoir ; petit ; affaire
   bù      kě      dà     shì  
pas ; pouvoir ; grand ; affaire
  fēi    niǎo     yí     zhī    yīn  
voler ; oiseau ; laisser ; qui ; son
   bù      yí    shàng 
pas ; convenir ; monter
   yí     xià  
convenir ; sous
   dà      jí   
grand ; bon augure

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 62 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est précédé du 61 中孚 zhōng fú « Juste confiance » (ils appartiennent à la même paire), et suivi du 63 既濟 jì jì « Déjà passé ».
Son Opposé est 61 le gua 中孚 zhōng fú « Juste confiance ».
Son hexagramme Nucléaire est 28 l’hexag. 大過 dà guò « Grand dépassement ».
Les traits maîtres sont le second et le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨利貞 hēng lì zhēn ; 吉 jí

Trait du bas

fēi   niǎo   yǐ   xiōng
…………………………..
  fēi    niǎo  
voler ; oiseau
   yǐ    xiōng 
ainsi ; fermeture

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H55 l’hexagramme 豐 fēng « Abondance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Second Trait

guò   qí   zǔ   yù   qí   bǐ   bù   jí   qí   jūn   yù   qí   chén   wú   jiù
…………………………..
  guò     qí      zǔ   
dépasser ; son ; ancêtre masculin
   yù      qí      bǐ   
rencontrer ; son ; aïeule
   bù      jí      qí     jūn  
pas ; parvenir jusqu’à ; son ; noble
   yù      qí     chén  
rencontrer ; son ; ministre
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
Il est, avec le cinquième trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H32 l’hexagramme 恆 héng « Constance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Troisième Trait

fú   guò   fáng   zhī   zòng   huò   qiāng   zhī   xiōng
…………………………..
   fú     guò    fáng    zhī  
ne pas ; dépasser ; se prémunir ; en
  zòng    huò   qiāng   zhī  
se conformer ; possible ; nuire à ; en
 xiōng 
fermeture

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent », au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et à la base du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H16 l’hexagramme 豫 yù « Enthousiasme ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Quatrième Trait

wú   jiù   fú   guò   yù   zhī   wàng   lì   bì   jiè   wù   yòng   yǒng   zhēn
…………………………..
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.
   fú     guò     yù     zhī  
ne pas ; dépasser ; rencontrer ; le
  wàng     lì   
aller ; danger
   bì     jiè  
il faut ; mettre en garde
   wù     yòng  
ne pas ; agir
Ne pas agir
  yǒng    zhēn  
durablement ; constance

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme », au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H15 l’hexagramme 謙 qiān « Humilité ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù ; 往厲 wàng lì ; 勿用 wù yòng ; 永貞 yǒng zhēn

Cinquième trait

西
mì   yún   bù   yǔ   zì   wǒ   xī   jiāo   gōng   yì   qǔ   bǐ   zài   xuè
…………………………..
   mì     yún     bù      yǔ   
épais ; nuage ; pas ; pluie
Nuages épais, pas de pluie
西
   zì      wǒ      xī     jiāo  
son propre ; mon ; ouest ; faubourg
  gōng     yì   
duc ; lancer une flèche
   qǔ      bǐ     zài    xuè  
prendre ; celui-là ; dans ; caverne

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est, avec le second trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et au sommet du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H31 l’hexagramme 咸 xián « Influencer ».

Trait du haut

fú   yù   guò   zhī   fēi   niǎo   lí   zhī   xiōng   shì   wèi   zāi   shèng
…………………………..
   fú      yù     guò    zhī  
ne pas ; rencontrer ; dépasser ; le
  fēi    niǎo     lí     zhī  
voler ; oiseau ; filet d’oiseleur ; le
 xiōng 
fermeture
  shì    wèi    zāi   shèng 
en vérité ; c’est-à-dire ; désastre ; faute

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H56 l’hexagramme 旅 lǔ « Voyager ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng ; 眚 shèng

Grande Image

shān   shàng   yǒu   léi   xiǎo   guò   jūn   zǐ   yǐ   xìng   guò   hū   gōng   sàng   guò   hū   āi   yòng   guò   hū   jiǎn
…………………………..
  shān   shàng   yǒu    léi  
montagne ; sur ; y avoir ; tonnerre
Au-dessus de la montagne il y a le tonnerre.
  xiǎo    guò  
petit ; dépasser
Petit dépassement.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  xìng    guò     hū     gōng  
marcher ; dépasser ; faire appel à ; circonspection
lorsque la démarche est excessive invoque la circonspection ;
  sàng    guò     hū      āi   
perdre ; dépasser ; faire appel à ; compassion
lorsque les pertes sont excessives invoque la compassion ;
  yòng    guò     hū     jiǎn  
dépenses ; dépasser ; faire appel à ; modération
lorsque les dépenses sont excessives invoque la modération.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.