Définition de l’Hexagramme 29

tuàn

xí kǎn

répé­ter • creux

Appro­fon­dir par répé­ti­tion.

yǒu fú

y avoir • confiance

Avoir confiance.

wéi xīn hēng

• cœur • crois­sance

Déve­lop­per les liens du cœur.

xìng yǒu shàng

agir • y avoir • esti­mable

Agir est esti­mable.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 29

Il y a dans l’hexa­gramme 29 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H28 大過 dà guò “Grand dépas­se­ment”, et sui­vi de H30 離 lí “Rayon­ner” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H30 離 lí “Rayon­ner”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H27 頤 yí “Nour­rir”.
Les traits maîtres sont le second et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 亨 hēng ; 行有 xìng yǒu.

Inter­pré­ta­tion

En agis­sant avec sin­cé­ri­té, le suc­cès fini­ra par suivre. Bien que vous puis­siez être confron­té à divers dan­gers et pièges, main­te­nir la confiance et culti­ver des rela­tions authen­tiques est essen­tiel pour atteindre le suc­cès. N’hé­si­tez pas à faire face direc­te­ment aux risques, en agis­sant avec cou­rage, pru­dence et patience.

Six au Début

初 六 chū liù

xí kǎn

répé­ter • abîme

Appro­fon­dir par répé­ti­tion.

rù yú kǎn dàn

entrer • dans • abîme • trou

Entrer au pro­fond du gouffre

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29.
Il est à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H60 l’hexa­gramme 節 jié “Tem­pé­rance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Au plus pro­fond d’une situa­tion d’ap­pro­fon­dis­se­ment il y a le risque de perdre sa direc­tion. En cher­chant à explo­rer en pro­fon­deur, il est essen­tiel de main­te­nir une vision claire et une orien­ta­tion pré­cise pour évi­ter de s’é­ga­rer.

Petite Image du Trait du Bas

xí kǎn rù kǎn

répé­ter • abîme • péné­trer • abîme

Appro­fon­dir par répé­ti­tion. Péné­trer dans le gouffre.

shī dào xiōng yǐ

perdre • voie • fer­me­ture • aus­si

Perdre la Voie est de mau­vais augure.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

kǎn yǒu xiǎn

abîme • y avoir • dif­fi­cul­té

L’a­bîme est dif­fi­cile.

qiú xiǎo dé

deman­der • petit • obte­nir

Deman­der peu pour obte­nir.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 29.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H8 l’hexa­gramme 比 bǐ “S’al­lier”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

N’é­tant pas encore par­ve­nu à s’é­chap­per com­plè­te­ment du péril de la situa­tion, il est judi­cieux de pri­vi­lé­gier des gains modestes. Cher­cher une solu­tion majeure pour­rait entraî­ner des risques sup­plé­men­taires et aggra­ver notre situa­tion actuelle. En concen­trant nos efforts sur des objec­tifs modestes et réa­li­sables, nous pou­vons pro­gres­si­ve­ment amé­lio­rer notre posi­tion sans prendre de risques inutiles.

Petite Image du Deuxième Trait

qiú xiǎo dé

recher­cher • petit • obte­nir

Deman­der peu pour obte­nir.

wèi chū zhōng yǐ

à venir • sor­tir • au centre • aus­si

Pas encore sor­ti du centre.

Six en Trois

六 三 liù sān

lái zhī kǎn kǎn

arri­ver • soi • abîme • abîme

Devant soi, abîme sur abîme.

xiǎn qiě zhèn

dif­fi­cul­té • pro­vi­soi­re­ment • se repo­ser

En dif­fi­cul­té, com­men­cer par une pause.

rù yú kǎn dàn

entrer • dans • abîme • trou

Entrer au pro­fond du gouffre.

wù yòng

ne pas • agir

Ne pas agir


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H48 l’hexa­gramme 井 jǐng “Puits”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 勿用 wù yòng.

Inter­pré­ta­tion

Quelle que soit la direc­tion prise, on se retrouve dans une situa­tion périlleuse et instable. Agir dans de telles cir­cons­tances serait inutile et pour­rait même aggra­ver la situa­tion. Il faut donc faire preuve de rete­nue, ne pas agir impul­si­ve­ment et attendre que des solu­tions se pré­sentent d’elles-mêmes.
Lors­qu’on est confron­té à des défis com­plexes et dan­ge­reux il est néces­saire de gar­der son calme et de ne pas se lais­ser sub­mer­ger par la panique.

Petite Image du Troi­sième Trait

lái zhī kǎn kǎn

venir • son • abîme • abîme

Devant soi, abîme sur abîme.

zhōng wú gōng yǐ

à la fin • pas • suc­cès • aus­si

A la fin, aucun mérite.

Six en Quatre

六 四 liù sì

zūn jiǔ

cruche de vin • vin

Du vin en cruche,

guǐ èr

réci­pient à nour­ri­ture rituel • secon­der

une paire de plats ;

yòng fǒu

employer • jarre

employer des réci­pients.

nà yuē zì yǒu

accueillir • lier • depuis • fenêtre

Rece­voir des gages par la fenêtre.

zhōng wú jiù

à la fin • pas • faute

Fina­le­ment pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 終无咎 zhōng wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Dans des situa­tions com­plexes ou poten­tiel­le­ment dan­ge­reuses, une approche sin­cère et humble peut s’a­vé­rer incroya­ble­ment effi­cace. Plu­tôt que de se perdre dans des com­pli­ca­tions inutiles, il est pré­fé­rable de se concen­trer sur l’es­sen­tiel. En adop­tant une com­mu­ni­ca­tion directe et hon­nête, nous pou­vons éta­blir des rela­tions de confiance et des col­la­bo­ra­tions construc­tives, qui se révè­le­ront essen­tielles pour sur­mon­ter les défis et évi­ter les erreurs coû­teuses.

Petite Image du Qua­trième Trait

zūn jiǔ guǐ èr

cruche de vin • vin • réci­pient à nour­ri­ture rituel • secon­der

Du vin en cruche, une paire de plats :

gāng róu jì yǐ

ferme • flexible • jonc­tion, ren­contre, pro­lon­ger • aus­si

le ferme et le souple côte à côte.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

kǎn bù yíng

abîme • pas • rem­plir

L’a­bîme ne se rem­plit pas,

zhī jì píng

seule­ment • déjà • apla­nir

il s’é­qui­libre seule­ment.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 29.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H7 l’hexa­gramme 師 shī “Troupe”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Bien que la menace n’ait pas encore atteint son apo­gée, la situa­tion est en train de s’a­mé­lio­rer pro­gres­si­ve­ment ; elle est sous contrôle et ne nous sub­merge pas. Il suf­fit donc de main­te­nir son calme, et, ne com­met­tant pas d’er­reur majeure, d’at­tendre que la situa­tion se sta­bi­lise d’elle-même.

Petite Image du Cin­quième Trait

kǎn bù yíng

abîme • pas • rem­plir

L’a­bîme ne se rem­plit pas,

zhōng wèi dà yǐ

au centre • à venir • grand • aus­si

le centre n’est pas encore grand.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

xì yòng méi mò

entra­ver • employer • bonne • corde

Lié par une bonne corde.

zhì yú cóng jí

mettre dans • dans • buis­son • plante épi­neuse

Cer­né de buis­sons épi­neux.

sān suì bù dé

trois • année • pas • obte­nir

Pen­dant trois ans ne pas par­ve­nir.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 29.
Il est au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H59 l’hexa­gramme 渙 huàn “Dis­per­sion”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Dans le piège de nos propres illu­sions, toute ten­ta­tive pré­ci­pi­tée pour s’é­chap­per ne ferait que com­pli­quer davan­tage la situa­tion. La sagesse réside dans la pru­dence. Plu­tôt que de nous enfon­cer plus pro­fon­dé­ment, il est pré­fé­rable d’at­tendre patiem­ment qu’une oppor­tu­ni­té de sor­tie se mani­feste. Cette période d’at­tente n’est pas de l’i­nac­tion, mais une période de réflexion et de pré­pa­ra­tion. En res­tant calmes et en main­te­nant notre luci­di­té, nous sommes mieux pré­pa­rés à sai­sir l’oc­ca­sion lorsque le moment oppor­tun se pré­sente.

Petite Image du Trait du Haut

shàng liù shī dào

au-des­sus • six • perdre • voie

6 au som­met perd la Voie :

xiōng sān suì yǐ

fer­me­ture • trois • année • aus­si

Inop­por­tun pen­dant trois ans.

Grande Image

大 象 dà xiàng

shuǐ jiàn zhì

eau • se répé­ter • par­ve­nir

L’eau par­vient par la répé­ti­tion.

xí kǎn

répé­ter • creux

Appro­fon­dir.

jūn zǐ yǐ cháng dé xìng

noble • héri­tier • ain­si • constant • conduite • agir

Ain­si le noble héri­tier, constant dans sa conduite morale,

xí jiào shì

répé­ter • ensei­gner • affaire

enseigne par répé­ti­tion de la pra­tique.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 29 est com­po­sé du tri­gramme ☵ 坎 kǎn en bas et de ☵ 坎 kǎn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☳ 震 zhèn, celui du haut est ☶ 艮 gèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 29 sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 29 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’eau coule inlas­sa­ble­ment, bra­vant les obs­tacles pour atteindre sa des­ti­na­tion tout en res­tant fidèle à sa nature essen­tielle. De la même manière, l’homme supé­rieur cultive conti­nuel­le­ment la ver­tu dans son cœur, pra­tique la sin­cé­ri­té dans son com­por­te­ment, et par­tage son savoir avec les autres.

Hexagramme 29
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 29 selon WENGU

L’Hexa­gramme 29 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 29 selon YI JING LISE