xí   kǎn   yǒu   fú   wéi   xīn   hēng   xìng   yǒu   shàng
…………………………..
   xí     kǎn  
répéter ; creux
  yǒu     fú   
avoir ; confiance
Avoir confiance.
  wéi    xīn  
lier ; cœur
  hēng  
croissance
  xìng    yǒu   shàng 
agir ; avoir ; estimable

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 29 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est précédé du 28 大過 dà guò « Grand dépassement », et suivi du 30 離 lí « Rayonner » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 30 le gua 離 lí « Rayonner ».
Son hexagramme Nucléaire est 27 l’hexag. 頤 yí « Nourrir ».
Les traits maîtres sont le second et le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 孚 fú ; 亨 hēng ; 行有 xìng yǒu

Trait du bas

xí   kǎn   rù   yú   kǎn   dàn   xiōng
…………………………..
   xí     kǎn  
répéter ; abîme
   rù      yú     kǎn    dàn  
entrer ; dans ; abîme ; trou
 xiōng 
fermeture

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H60 l’hexagramme 節 jié « Tempérance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Second Trait

kǎn   yǒu   xiǎn   qiú   xiǎo   dé
…………………………..
  kǎn  
abîme
  yǒu    xiǎn  
y avoir ; difficulté
Il y a des difficultés.
  qiú    xiǎo     dé   
demander ; petit ; obtenir

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
Il est, avec le cinquième trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H08 l’hexagramme 比 bǐ « S’allier ».

Troisième Trait

lái   zhī   kǎn   kǎn   xiǎn   qiě   zhèn   rù   yú   kǎn   dàn   wù   yòng
…………………………..
  lái    zhī    kǎn    kǎn  
arriver ; soi ; abîme ; abîme
  xiǎn    qiě    zhèn  
difficulté ; provisoirement ; se reposer
   rù      yú     kǎn    dàn  
entrer ; dans ; abîme ; trou
   wù     yòng  
ne pas ; agir
Ne pas agir

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H48 l’hexagramme 井 jǐng « Puits ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 勿用 wù yòng

Quatrième Trait

zūn   jiǔ   guǐ   èr   yòng   fǒu   nà   yuē   zì   yǒu   zhōng   wú   jiù
…………………………..
  zūn    jiǔ    guǐ  
cruche de vin ; vin ; récipient à nourriture rituel
   èr     yòng    fǒu  
seconder ; employer ; jarre
   nà     yuē     zì     yǒu  
accueillir ; lier ; depuis ; fenêtre
 zhōng    wú     jiù  
à la fin ; pas ; faute
Finalement pas de faute.

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H47 l’hexagramme 困 kùn « Encercler ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 終无咎 zhōng wú jiù

Cinquième trait

kǎn   bù   yíng   zhī   jì   píng   wú   jiù
…………………………..
  kǎn     bù     yíng  
abîme ; pas ; remplir
  zhī     jì     píng  
seulement ; déjà ; aplanir
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est, avec le second trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H07 l’hexagramme 師 shī « Troupe ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Trait du haut

xì   yòng   méi   mò   zhì   yú   cóng   jí   sān   suì   bù   dé   xiōng
…………………………..
   xì     yòng    méi     mò   
entraver ; employer ; bonne ; corde
  zhì     yú     cóng     jí   
mettre dans ; dans ; buisson ; plante épineuse
  sān    suì     bù      dé   
trois ; année ; pas ; obtenir
 xiōng 
fermeture

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H59 l’hexagramme 渙 huàn « Dispersion ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Grande Image

shuǐ   jiàn   zhì   xí   kǎn   jūn   zǐ   yǐ   chang   dé   xìng   xí   jiào   shì
…………………………..
  shuǐ    jiàn    zhì  
eau ; se répéter ; parvenir
L’eau parvient par la répétition.
   xí     kǎn  
répéter ; creux
Approfondir.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
 chang    dé     xìng  
constant ; conduite ; agir
constant dans sa conduite morale,
   xí     jiào    shì  
répéter ; enseigner ; pratique
enseigne par répétition de la pratique.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.