Définition de l’Hexagramme 30

tuàn

filet d’oi­se­leur

Filet d’oi­se­leur.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

xù pìn niú

appri­voi­ser • femelle • bœuf

Appri­voi­ser la vache.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 30

Il y a dans l’hexa­gramme 30 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H29 坎 kǎn “Appro­fon­dir” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H31 咸 xián “Influen­cer”.
Son Oppo­sé est H29 坎 kǎn “Appro­fon­dir”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H28 大過 dà guò “Grand dépas­se­ment”.
Les traits maîtres sont le second et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利貞 lì zhēn ; 亨 hēng ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Par­ve­nu à la claire com­pré­hen­sion d’une idée ou d’un pro­jet, il suf­fit de main­te­nir une atti­tude ferme et cor­recte dans sa réa­li­sa­tion pour par­ve­nir à la réus­site. Il faut donc d’a­bord cap­tu­rer et bien cir­cons­crire l’i­dée ini­tiale, puis la mettre en œuvre en per­sé­vé­rant jus­qu’à ce qu’elle soit clai­re­ment visible pour tous. Cepen­dant, main­te­nir un équi­libre entre per­sé­vé­rance et adap­ta­tion lucide aux cir­cons­tances chan­geantes per­met d’é­vi­ter le risque d’a­veu­gle­ment. Veiller et offrir son aide aux autres peut géné­rer des béné­fices.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

lǔ cuò rán

acte conve­nable • désor­don­né • comme il se doit

Démarche hési­tante et conve­nable.

jìng zhī

res­pec­ter • soi

Res­pect de soi.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30.
Il est à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H56 l’hexa­gramme 旅 lǔ “Voya­ger”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

La confu­sion des pre­miers pas oblige à avan­cer avec pré­cau­tion et res­pect, évi­tant ain­si toute erreur. La pru­dence est tou­jours requise au début d’une entre­prise, et tâton­ner tout en main­te­nant le cap sur l’ob­jec­tif cen­tral per­met de main­te­nir une atti­tude res­pec­tueuse et d’ex­plo­rer pro­gres­si­ve­ment les cir­cons­tances.

Petite Image du Trait du Bas

lǔ cuò zhī jìng

mar­cher • désor­don­né • son • res­pec­ter

Démarche hési­tante et repect.

yǐ pì jiù yǐ

ain­si • esqui­ver • faute • aus­si

per­mettent d’é­vi­ter les blâmes.

Six en Deux

六 二 liù èr

huáng lí

jaune • lumière

Lumière jaune.

yuán jí

ori­gi­nel • bon augure

Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 30.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H14 l’hexa­gramme 大有 dà yǒu “Grande pro­prié­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 元吉 yuán jí.

Inter­pré­ta­tion

Dans toute action ou déci­sion, suivre une approche éclai­rée, lucide et équi­li­brée garan­tit dès le départ le meilleur résul­tat.

Petite Image du Deuxième Trait

huáng lí yuán jí

jaune • filet d’oi­se­leur • ori­gi­nel • bon augure

Lumière jaune. Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.

dé zhōng dào yǐ

obte­nir • au centre • voie • aus­si

Atteindre la Voie du Milieu.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

rì zè zhī lí

soleil • soleil décli­nant • de • lumière

Lumière du soleil cou­chant.

bù gǔ fǒu ér gē

pas • battre le tam­bour • jarre • et • chan­ter

Ne pas battre le tam­bour en chan­tant.

zé dà diè zhī jiē

donc • grand • vieillard • de • gémir

Geindre comme un grand vieillard.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H21 l’hexa­gramme 噬嗑 shì kè “Mordre fer­me­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

En période de déclin et de tran­si­tion, lorsque les choses s’a­chèvent et que l’a­ve­nir semble incer­tain, une pré­oc­cu­pa­tion exces­sive et un atta­che­ment déme­su­ré au pas­sé per­turbent l’har­mo­nie et l’é­qui­libre de la connexion avec le monde. Même face à l’in­cer­ti­tude et au chan­ge­ment, recon­naître les tran­si­tions de la vie, accep­ter et rela­ti­vi­ser les inquié­tudes concer­nant l’a­ve­nir per­met­tront d’é­vi­ter de s’en­fon­cer dans des états d’es­prit néga­tifs ou exces­si­ve­ment mélan­co­liques.

Petite Image du Troi­sième Trait

rì zè zhī lí

jour • soleil décli­nant • son • filet d’oi­se­leur

Lumière du soleil cou­chant.

hé kě jiǔ yǐ

com­ment ? • pou­voir • long­temps • aus­si

Com­ment cela pour­rait-il durer long­temps ?

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

tú rú qí lái rú

jaillir • comme • son • reve­nir • comme

Selon les oppor­tu­ni­tés,

fén rú

brû­ler • comme

avec ardeur,

sǐ rú

mou­rir • comme

s’ef­for­cer de dépas­ser

qì rú

reje­ter • comme

les limites appa­rentes.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H22 l’hexa­gramme 賁 bì “Grâce”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Il faut évi­ter d’a­gir avec pré­ci­pi­ta­tion et de pour­suivre des pro­jets ou des objec­tifs sans la pré­pa­ra­tion et l’en­ga­ge­ment néces­saires pour les main­te­nir à long terme. Les impul­sions éphé­mères, lors­qu’elles ne s’ancrent pas dans une pers­pec­tive plus large et ne sont pas sui­vies d’ef­forts sou­te­nus, ne laissent qu’une impres­sion de décep­tion, de rejet, de gâchis et de frus­tra­tion.
En fouillant pro­fon­dé­ment la situa­tion pour en faire res­sor­tir les oppor­tu­ni­tés, on peut au contraire s’en­ga­ger dans des actions soi­gneu­se­ment réflé­chies et les sou­te­nir avec ardeur jus­qu’à dépas­ser les limites appa­rentes.

Petite Image du Qua­trième Trait

tú rú qí lái rú

jaillir • comme • son • venir • comme

Selon les oppor­tu­ni­tés,

wú suǒ róng yǐ

pas • en ques­tion • com­prendre • aus­si

rien n’est accep­table.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

chū tì tuó ruò

sor­tir • larme • flots • comme

Comme pleu­rer à chaudes larmes.

qī jiē ruò

gémir • gémir • comme

Comme être triste et gémir.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 30.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H13 l’hexa­gramme 同人 tóng rén “Se réunir entre sem­blables”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Les larmes ne sont pas un signe de fai­blesse, mais plu­tôt de pro­fon­deur émo­tion­nelle et de prise de conscience. Il est impor­tant de res­sen­tir et d’ex­pri­mer ses sen­ti­ments de manière authen­tique, ce qui per­met de libé­rer les émo­tions rete­nues et les pré­oc­cu­pa­tions inté­rieures, en éli­mi­nant l’or­gueil et les illu­sions qui entravent sou­vent la clar­té. L’ac­cep­ta­tion humble de ses émo­tions et leur expres­sion sin­cère conduisent à une trans­for­ma­tion inté­rieure et à une meilleure com­pré­hen­sion de soi-même et des autres, ouvrant la voie à de nou­velles pers­pec­tives et oppor­tu­ni­tés.

Petite Image du Cin­quième Trait

liù wǔ zhī jí

six • cinq • son • bon augure

La bonne for­tune du 6 au cin­quième

lí wáng gōng yǐ

filet d’oi­se­leur • roi • duc • aus­si

est de s’at­ta­cher aux rois et ducs.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

wáng yòng chū zhèng

roi • érer • sor­tir • expé­di­tion

Le roi réa­lise une expé­di­tion sur­prise.

yǒu jiā zhé shǒu

avoir • bon • déci­der • chef

Cela per­met de sou­mettre les chefs,

huò fěi qí chǒu

cap­tu­rer • ban­dit • son • vil

plu­tôt que de cap­tu­rer des ban­dits.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 30.
Il est au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H55 l’hexa­gramme 豐 fēng “Abon­dance”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 征 zhèng ; 有 yǒu ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Il ne faut pas hési­ter à prendre des mesures fermes et à s’en­ga­ger dans les actions néces­saires pour résoudre un pro­blème ou remettre les choses en place. Agir promp­te­ment per­met­tra d’i­den­ti­fier clai­re­ment et d’é­li­mi­ner les vraies causes des pro­blèmes, tout en évi­tant avec dis­cer­ne­ment de détruire aveu­glé­ment ce qui n’est pas pri­mor­dial.

Petite Image du Trait du Haut

wáng yòng chū zhèng

roi • agir • sor­tir • expé­di­tion

Le roi effec­tue une expé­di­tion sur­prise

yǐ zhèng bāng yǐ

ain­si • cor­rect • royaume • aus­si

pour cor­ri­ger le pays.

Grande Image

大 象 dà xiàng

míng liǎng

lumière • deux

La clar­té se mani­feste deux fois.

zuò lí

pro­duire • filet d’oi­se­leur

Rayon­ner.

dà rén yǐ jì míng

grand • homme • ain­si • relier • lumière

Ain­si l’être de grande ver­tu, se reliant à ce qui est lumi­neux,

zhào yú sì fāng

éclai­rer • dans • quatre • quatre direc­tions

éclaire dans les quatre direc­tions.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 30 est com­po­sé du tri­gramme ☲ 離 lí en bas et de ☲ 離 lí en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☴ 巽 xùn, celui du haut est ☱ 兌 duì.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 30 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 30 est : 大人 dà rén, l’être de grande ver­tu (cette appel­la­tion n’est uti­li­sée qu’i­ci).

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage répé­tée du feu met en avant la notion de pro­pa­ga­tion de la lumière. En se connec­tant à ce qui est lumi­neux, que cela pro­vienne de soi ou de sources exté­rieures, pas­sées ou pré­sentes, on le dif­fuse et le fait rayon­ner dans toutes les direc­tions. Inté­grer la jus­tesse et la ver­tu dans nos propres actions aura ain­si un impact posi­tif sur notre envi­ron­ne­ment.

Hexagramme 30
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 30 selon WENGU

L’Hexa­gramme 30 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 30 selon YI JING LISE