Définition de l’Hexagramme 23

tuàn

éla­guer

Éla­guer.

bù lì yǒu yōu wàng

pas • pro­fi­table • y avoir • où • aller

Pas pro­fi­table d’avoir où aller.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 23

Dans l’hexa­gramme 23 le trait yang du haut se dis­tingue de tous les autres traits yin.
Il est pré­cé­dé de H22 賁 bì “Grâce”, et sui­vi de H24 復 fù “Reve­nir” (ils appar­tiennent à la même paire).
Il s’a­git d’une figure calen­dé­rique cor­res­pon­dant à la période du 21 novembre.
Son Oppo­sé est H43 夬 guài “Réso­lu­ment”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H2 坤 kūn “Elan récep­tif”.
Il est lui-même au cœur de la Famille Nucléaire consti­tuée de H8 比 bǐ “S’al­lier”, H8 觀 guān “Regar­der”, H8 屯 chún “Dif­fi­cul­té ini­tiale“et H8 益 yì “Aug­men­ter”.
Le trait maître est celui du haut.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 不利有攸往 bù lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

Lorsque les élé­ments infé­rieurs prennent le des­sus, cela indique un pro­ces­sus de dégra­da­tion, de dés­in­té­gra­tion ou de ren­ver­se­ment, où ces forces érodent pro­gres­si­ve­ment une posi­tion éta­blie ou un cadre de réfé­rence. Tou­te­fois, ces périodes ne devraient pas être per­çues uni­que­ment sous un jour néga­tif. Elles offrent en effet l’op­por­tu­ni­té de trans­for­mer nos fai­blesses et nos carac­té­ris­tiques contraires en atouts. Par exemple, choi­sir d’é­li­mi­ner les aspects nui­sibles ou obso­lètes peut déclen­cher un pro­ces­sus de puri­fi­ca­tion et de libé­ra­tion, favo­ri­sant ain­si la rési­lience, et donc fina­le­ment la per­sé­vé­rance dans le déve­lop­pe­ment de nos ver­tus.
Néan­moins, dans un contexte où pré­do­minent les forces néga­tives, se lan­cer dans de nou­veaux pro­jets, viser des objec­tifs spé­ci­fiques ou cher­cher à atteindre des buts pré­cis n’est pas conseillé. Il est plus sage de consi­dé­rer cette période comme une chance de se déles­ter du super­flu, tout en évi­tant de prendre des ini­tia­tives majeures en rai­son de la com­plexi­té et de l’ins­ta­bi­li­té actuelles. En abor­dant la situa­tion avec pru­dence et réflexion, il est pos­sible de tra­ver­ser effi­ca­ce­ment ces périodes de chan­ge­ment et d’u­ti­li­ser cette phase pour éta­blir des fon­da­tions plus robustes pour l’a­ve­nir.

Six au Début

初 六 chū liù

bō chuáng yǐ zú

éla­guer • lit • ain­si • pied

Rogner les pieds du lit.

miè zhēn

abi­mer • pré­sage

Nuire à la constance.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23.
Il est à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H27 l’hexa­gramme 頤 yí “Nour­rir”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞凶 zhēn xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La des­truc­tion poten­tielle à la base pré­sente un risque de désta­bi­li­sa­tion de tout ce qui se trouve au-des­sus. En affai­blis­sant le sou­tien ou la fon­da­tion, les consé­quences seront pro­ba­ble­ment désas­treuses, entraî­nant la perte de la soli­di­té et de la droi­ture de l’en­semble, ain­si que des dis­sen­sions. Il est donc impé­ra­tif de ne pas alté­rer ces fon­da­tions, car cela pour­rait mener à la dété­rio­ra­tion de valeurs essen­tielles et à l’af­fai­blis­se­ment de rela­tions construc­tives.
La pré­ser­va­tion et le ren­for­ce­ment des bases sur les­quelles repose toute struc­ture, que ce soit dans un cadre orga­ni­sa­tion­nel, rela­tion­nel ou per­son­nel, sont fon­da­men­taux pour garan­tir la sta­bi­li­té et la dura­bi­li­té.

Petite Image du Trait du Bas

bō chuáng yǐ zú

éla­guer • lit • ain­si • pied

Rogner les pieds du lit.

yǐ miè xià yǐ

ain­si • anéan­tir • sous • aus­si

pour anéan­tir ce qui est en des­sous.

Six en Deux

六 二 liù èr

bō chuáng yǐ biàn

éla­guer • lit • ain­si • jonc­tion entre les pieds du lit et le som­mier

Rogner les mon­tants du lit.

miè zhēn

abi­mer • pré­sage

Nuire à la constance.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H4 l’hexa­gramme 蒙 méng “Inex­pé­rience”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞凶 zhēn xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Modi­fier de manière impul­sive ou détruire la struc­ture fon­da­men­tale d’un sys­tème peut entraî­ner la perte ou la com­pro­mis­sion de ses élé­ments de sou­tien essen­tiels. Une telle action risque de mener à la dés­in­té­gra­tion de valeurs impor­tantes clés et menace l’é­qui­libre et l’in­té­gri­té du sys­tème dans son ensemble. Les réper­cus­sions de telles actions peuvent être impor­tantes et néfastes, affec­tant tant la base que la struc­ture glo­bale.
Il est donc vital de pro­cé­der à toute modi­fi­ca­tion avec réflexion et pru­dence, en éva­luant soi­gneu­se­ment l’im­pact sur le sys­tème dans son ensemble. Agir sans tenir compte des consé­quences peut non seule­ment per­tur­ber l’é­qui­libre actuel, mais aus­si cau­ser des dom­mages irré­pa­rables qui affectent l’ef­fi­ca­ci­té et la via­bi­li­té à long terme de la struc­ture. Recon­naître l’im­por­tance de chaque com­po­sant et la manière dont ils s’in­ter­con­nectent est cru­cial pour main­te­nir un ensemble sain et fonc­tion­nel.

Petite Image du Deuxième Trait

bō chuáng yǐ biàn

éla­guer • lit • ain­si • jonc­tion entre les pieds du lit et le som­mier

Rogner les mon­tants du lit :

wèi yǒu yú yǐ

à venir • y avoir • et • aus­si

l’u­nion n’a pas encore eu lieu.

Six en Trois

六 三 liù sān

bō zhī

éla­guer • son

Se rogner soi-même.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H52 l’hexa­gramme 艮 gèn “Sta­bi­li­ser”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Être impli­qué dans les troubles et bou­le­ver­se­ments actuels tout en se pré­ser­vant de la néga­ti­vi­té ambiante est un défi. Se dis­tin­guer en res­tant fidèle à des valeurs supé­rieures et en culti­vant des rela­tions posi­tives est une démarche qui, loin d’être fau­tive, est louable. Cette atti­tude favo­rise une évo­lu­tion intègre à tra­vers les dif­fi­cul­tés et per­met de contri­buer posi­ti­ve­ment à l’en­tou­rage. Adop­ter cette approche éthique et culti­ver des inter­ac­tions construc­tives, aura en défi­ni­tive un impact posi­tif mal­gré les per­tur­ba­tions exté­rieures.

Petite Image du Troi­sième Trait

bō zhī wú jiù

éla­guer • son • pas • faute

Se rogner soi-même. Pas de faute.

shī shàng xià yǐ

perdre • au-des­sus • sous • aus­si

Perdre le des­sus et le des­sous.

Six en Quatre

六 四 liù sì

bō chuáng yǐ fū

éla­guer • lit • ain­si • peau

Rogner jus­qu’en haut du lit.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H35 l’hexa­gramme 晉 jìn “Pro­gres­ser”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La situa­tion actuelle est d’une gra­vi­té extrême, mar­quée par une des­truc­tion intense et une proxi­mi­té inquié­tante avec un dan­ger majeur. Le risque immé­diat de perte totale et une vul­né­ra­bi­li­té sans pré­cé­dent imposent une vigi­lance accrue contre toute action ou situa­tion sus­cep­tible d’ag­gra­ver la des­truc­tion ou de pré­ci­pi­ter un dan­ger immi­nent. Il est impé­ra­tif de prendre des mesures pré­ven­tives pour évi­ter de se retrou­ver dans de telles cir­cons­tances et pour se pro­té­ger effi­ca­ce­ment contre ces risques.

Petite Image du Qua­trième Trait

bō chuáng yǐ fū

éla­guer • lit • ain­si • peau

Rogner jus­qu’en haut du lit.

qiē jìn zāi yǐ

cou­per, gra­ver, tou­cher • s’ap­pro­cher • désastre • aus­si

cou­per ce qui est proche est un désastre.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

guàn yú

enfi­ler • pois­son

Atta­cher des pois­sons par les ouïes.

yǐ gōng rén chǒng

ain­si • palais • gens • faveur

Bien­veillance des gens du palais.

wú bù lì

pas • pas • pro­fi­table

Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H20 l’hexa­gramme 觀 guān “Regar­der”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

La situa­tion actuelle requiert une com­pré­hen­sion pré­cise des dyna­miques de pou­voir et des struc­tures hié­rar­chiques, ain­si qu’une capa­ci­té à com­mu­ni­quer et à négo­cier habi­le­ment à tra­vers dif­fé­rents éche­lons. En éta­blis­sant une liai­son stra­té­gique avec une auto­ri­té supé­rieure et en mobi­li­sant adroi­te­ment les res­sources et com­pé­tences des niveaux infé­rieurs, il est pos­sible d’or­ga­ni­ser une col­la­bo­ra­tion béné­fique pour toutes les par­ties concer­nées.

Petite Image du Cin­quième Trait

yǐ gōng rén chǒng

ain­si • palais • homme • faveur

Bien­veillance des gens du palais.

zhōng wú yóu yǐ

à la fin • pas • extra­or­di­naire • aus­si

à la fin, pas de reproche.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

shuò guǒ bù shí

gros • fruit • pas • man­ger

Un gros fruit n’est pas consom­mé.

輿

jūn zǐ dé yú

noble • héri­tier • obte­nir • cha­riot

Le nole héri­tier obtient un char.

xiǎo rén bō lú

petit • homme • éla­guer • cabane

Le petit homme use sa cabane.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 23.
Il est au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H2 l’hexa­gramme 坤 kūn “Elan récep­tif”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Dans ce contexte de chan­ge­ment posi­tif, même si les résul­tats escomp­tés ne se sont pas encore maté­ria­li­sés, il est essen­tiel de recon­naître et de valo­ri­ser les oppor­tu­ni­tés à venir. L’an­ti­ci­pa­tion des béné­fices à venir joue un rôle impor­tant dans cette phase. Forts du sou­tien d’ins­tances supé­rieures et ayant sur­mon­té les dif­fi­cul­tés pas­sées, la situa­tion est en voie de réta­blis­se­ment et s’o­riente clai­re­ment vers des avan­cées signi­fi­ca­tives. Il est donc impor­tant de res­ter atten­tif aux pos­si­bi­li­tés émer­gentes et de conti­nuer à tra­vailler avec déter­mi­na­tion, vigueur et opti­misme pour concré­ti­ser cet ave­nir pro­met­teur.

Petite Image du Trait du Haut

輿

jūn zǐ dé yú

noble • héri­tier • obte­nir • cha­riot

Le noble héri­tier obtient un char

mín suǒ zài yǐ

peuple • en ques­tion • char­ger • aus­si

por­té par le peuple.

xiǎo rén bō lú

petit • homme • éla­guer • cabane

Le petit homme use sa cabane :

zhōng bù kě yòng yǐ

à la fin • pas • pou­voir • agir • aus­si

à la fin, elle est hors d’u­sage.

Grande Image

大 象 dà xiàng

shān fù yú dì

mon­tagne • s’ap­puyer sur • dans • terre

La mon­tagne s’appuie sur la terre.

éla­guer

Éla­guer.

shàng yǐ hòu xià ān zhái

au-des­sus • ain­si • géné­ro­si­té • sous • apai­ser • sta­bi­li­ser

Ain­si ce qui est en haut, par sa géné­ro­si­té envers ce qui est en bas, sécu­rise la demeure.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 23 est com­po­sé du tri­gramme ☷ 坤 kūn en bas et de ☶ 艮 gèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☷ 坤 kūn, celui du haut est ☷ 坤 kūn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 23 sont ☵ 坎 kǎn, ☴ 巽 xùn, ☳ 震 zhèn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 23 est : 上 shàng, ce qui est au des­sus (cette appel­la­tion n’est uti­li­sée qu’i­ci).

Inter­pré­ta­tion

La méta­phore de la mon­tagne repo­sant sur la terre illustre l’im­por­tance de main­te­nir des fon­da­tions robustes pour pré­ser­ver sa posi­tion. Dans cette optique, il est judi­cieux pour ceux en posi­tion de supé­rio­ri­té de ren­for­cer et sou­te­nir ceux en posi­tion infé­rieure, car ce sont eux qui en défi­ni­tive offrent réel­le­ment le sou­tien essen­tiel à la sta­bi­li­té et à la péren­ni­té de la struc­ture.
Dans les rela­tions hié­rar­chiques, la bien­veillance et la géné­ro­si­té jouent un rôle clé pour assu­rer la sécu­ri­té, l’har­mo­nie et le bien-être de tous, quelle que soit la posi­tion occu­pée. Prendre soin ce ceux qui sont en posi­tion infé­rieure et recon­naître leur rôle essen­tiel crée un envi­ron­ne­ment où cha­cun se sent valo­ri­sé et épau­lé. Ces consi­dé­ra­tions ren­forcent la struc­ture glo­bale et encou­rage un cli­mat de confiance et de coopé­ra­tion mutuelle, indis­pen­sables au suc­cès col­lec­tif et indi­vi­duel.

Hexagramme 23
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 23 selon WENGU

L’Hexa­gramme 23 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 23 selon YI JING LISE