Définition de l’Hexagramme 24

tuàn

fù hēng

reve­nir • crois­sance

Reve­nir ; crois­sance.

chū rù wú jí

sor­tir • ren­trer • pas • fébri­li­té

Sor­tir et ren­trer sans fébri­li­té.

péng lái wú jiù

com­pa­gnon • venir • pas • faute

Des amis arrivent ; Pas de faute.

fǎn fù qí dào

reve­nir • reve­nir • son • voie

S’en retour­ner et reve­nir à sa propre voie.

bǐ rì lái fù

cuiller • jour • venir • reve­nir

Après sept jours vient le retour.

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 24

Dans l’hexa­gramme 24 le trait yang du bas se dis­tingue de tous les autres traits yin.
Il est pré­cé­dé de H23 剝 bō “Ela­guer” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H25 無妄 wú wàng “Sans désordre”.
Il s’a­git d’une figure calen­dé­rique cor­res­pon­dant à la période du 21 jan­vier.
Son Oppo­sé est H44 姤 gòu “Ren­con­trer”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H2 坤 kūn “Elan récep­tif”.
Il est lui-même au cœur de la Famille Nucléaire consti­tuée de H7 師 shī “Troupe”, H7 蒙 méng “Inex­pé­rience”, H7 臨 lín “Appro­cher“et H7 損 sǔn “Dimi­nuer”.
Le trait maître est celui du bas.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 无咎 wú jiù ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

La situa­tion sou­ligne une oppor­tu­ni­té de renou­veau et un nou­vel élan de son plein déve­lop­pe­ment vers le suc­cès. Le retour à la démarche ini­tiale n’est donc pas un recul, mais une pro­messe de pro­grès. Il s’a­git de retrou­ver une vision claire de ses objec­tifs. La néces­si­té d’al­ler à l’en­contre de cer­taines ten­dances ou habi­tudes éta­blies pour­rait sem­bler une perte, mais c’est en réa­li­té une libé­ra­tion de ces acquis et le retour à la dyna­mique ini­tiale, plus en accord avec l’ordre natu­rel. C’est une récu­pé­ra­tion après une période où des forces contraires pou­vaient pré­do­mi­ner ou se concur­ren­cer. Ain­si, toutes les éner­gies peuvent col­la­bo­rer sans man­que­ment et déli­bé­ré­ment dans la même direc­tion pour un pro­fit mutuel.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

bù yuǎn fù

pas • dis­tant • reve­nir

Reve­nir de pas très loin ;

wú qí huǐ

pas • res­pec­ter • regret

pas de grand repen­tir.

yuán jí

ori­gi­nel • bon augure

Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24.
Il est à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H2 l’hexa­gramme 坤 kūn “Elan récep­tif”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 悔 huǐ ; 元吉 yuán jí.

Inter­pré­ta­tion

Cor­ri­ger immé­dia­te­ment une dévia­tion mineure, est preuve d’au­to­dis­ci­pline, évite des dom­mages ulté­rieurs plus impor­tants requé­rant une rec­ti­fi­ca­tion plus sévère, et conduit pré­co­ce­ment à de grandes réa­li­sa­tions.

Petite Image du Trait du Bas

bù yuǎn zhī fù

pas • dis­tant • son • reve­nir

Reve­nir de pas très loin ;

yǐ xiū shēn yǐ

ain­si • arran­ger • lui-même • aus­si

afin de se culti­ver.

Six en Deux

六 二 liù èr

xiū fù

calme • reve­nir

Reve­nir se repo­ser.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H19 l’hexa­gramme 臨 lín “Appro­cher”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Suivre des exemples posi­tifs, faire preuve de bien­veillance envers ceux qui comme soi-même reviennent au ser­vice de prin­cipes éle­vés est source de paix et d’har­mo­nie. Cela est for­cé­ment pro­met­teur.

Petite Image du Deuxième Trait

xiū fù zhī jí

ces­ser • reve­nir • son • bon augure

Reve­nir se repo­ser. Pro­pice :

yǐ xià rén yǐ

ain­si • sous • bien­veillance • aus­si

se sou­mettre à l’hu­ma­ni­té.

Six en Trois

六 三 liù sān

pín fù

fré­quem­ment • reve­nir

Retours fré­quents.

dan­ger

Dan­ger.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H36 l’hexa­gramme 明夷 míng yí “Lumière obs­cur­cie”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 厲 lì ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Effec­tuer des retours répé­tés est comme patau­ger dans la boue sans réel­le­ment fran­chir un obs­tacle, sans s’af­fran­chir d’un défi ou du confort appa­rent de la situa­tion actuelle. Mais cette absence de cou­rage ou d’une vision claire conduit à s’en­fon­cer dans une posi­tion de plus en plus périlleuse. Cette pru­dence exces­sive ne consti­tue pas pour autant une faute puisque la vigi­lance face à des ten­dances chan­geantes et la conscience du dan­ger peuvent évi­ter tout pro­blème.

Petite Image du Troi­sième Trait

pín fù zhī lì

fré­quem­ment • reve­nir • son • dan­ger

Retours fré­quents. Dan­ger.

yì wú jiù yǐ

jus­tice • pas • faute • aus­si

Mais étant juste c’est sans faute.

Six en Quatre

六 四 liù sì

zhōng xìng

au centre • agir

Agir au centre.

dú fù

seul • reve­nir

Reve­nir seul.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H51 l’hexa­gramme 震 zhèn “Ebran­le­ment”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Bien qu’en­tou­ré d’élé­ments contraires, on reste plus pro­fon­dé­ment atta­ché à ses prin­cipes. Il s’a­git donc de reve­nir à sa démarche ini­tiale en se déli­vrant et s’é­loi­gnant avec déter­mi­na­tion de l’in­fluence de ceux qui nous entourent. Pour­suivre la voie appro­priée implique tou­jours une rééva­lua­tion et un retour à ses propres valeurs.

Petite Image du Qua­trième Trait

zhōng xìng dú fù

au centre • agir • seul • reve­nir

Agir au centre. Reve­nir seul.

yǐ cóng dào yǐ

ain­si • se confor­mer • voie • aus­si

C’est suivre la voie.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

dūn fù

géné­reux • reve­nir

Retour magna­nime.

wú huǐ

pas • regret

Pas de regret.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H3 l’hexa­gramme 屯 chún “Dif­fi­cul­té ini­tiale”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无悔 wú huǐ.

Inter­pré­ta­tion

Faire preuve d’une noble déter­mi­na­tion pour se per­fec­tion­ner en se confron­tant objec­ti­ve­ment à ses propres défauts. Cet exa­men cri­tique et déli­bé­ré de soi-même est le moyen de reve­nir sur ses éven­tuelles erreurs sans perdre ni sa posi­tion ni son rôle. Il ne res­te­ra de fait aucune rai­son de se repen­tir.

Petite Image du Cin­quième Trait

dūn fù wú huǐ

géné­reux • reve­nir • pas • regret

Retour magna­nime. Pas de regret.

zhōng yǐ zì kǎo yǐ

au centre • ain­si • depuis • exa­mi­ner • aus­si

se recen­trer pou s’exa­mi­ner.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

mí fù

s’é­ga­rer • reve­nir

Se perdre au retour.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.

yǒu zāi shěng

avoir • désastre • faute

Il y a mal­heurs et fautes

yòng xìng shī

érer • mettre en marche • troupe

à mobi­li­ser les troupes.

zhōng yǒu dà bài

à la fin • avoir • grand • défaite

Il s’a­git en défi­ni­tive d’une grand défaite

yǐ qí guó

ain­si • son • pays

pour le pays

jūn xiōng

noble • fer­me­ture

et d’un mal­heur pour le prince.

zhì yú shí nián

jus­qu’à • pen­dant • dix • année

Jus­qu’à dix ans

bù kè zhèng

pas • pou­voir • expé­di­tion

sans être capable d’ex­pé­di­tions.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 24.
Il est au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H27 l’hexa­gramme 頤 yí “Nour­rir”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 凶 xiōng ; 有眚 yǒu shěng ; 用 yòng ; 終 zhōng ; 凶 xiōng ; 征 zhèng.

Inter­pré­ta­tion

Les cir­cons­tances ne sont pas du tout appro­priées : l’es­prit éga­ré n’est plus suf­fi­sam­ment clair pour reve­nir à soi, ce qui conduit à l’é­chec. Mobi­li­ser des res­sources et son éner­gie dans un tel aveu­gle­ment abou­ti­rait à de graves erreurs et à des décon­ve­nues à tous les niveaux. Il sera pen­dant très long­temps impos­sible de s’en­ga­ger dans la moindre ini­tia­tive pour rec­ti­fier cela sans ris­quer une dété­rio­ra­tion encore plus grande.

Petite Image du Trait du Haut

mí fù zhī xiōng

s’é­ga­rer • reve­nir • son • fer­me­ture

Se perdre au retour. Inop­por­tun.

fǎn jūn dào yǐ

reve­nir • noble • voie • aus­si

C’est rebous­ser che­min sur la voie de la noblesse.

Grande Image

大 象 dà xiàng

léi zài dì zhōng

ton­nerre • se trou­ver à • terre • au centre

Le ton­nerre se trouve au cœur de la terre.

reve­nir

Reve­nir.

xiān wáng yǐ zhì rì bì guān

ancien • roi • ain­si • sol­stice • jour • fer­mer • porte

Ain­si les anciens rois, fer­mant les portes au moment du sol­stice,

shāng lǔ bù xìng

• voya­ger • pas • agir

les mar­chands et les voya­geurs ne cir­cu­laient pas,

hòu bù xǐng fāng

sou­ve­rain • pas • visi­ter • région

le sou­ve­rain n’ins­pec­tait pas les régions.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 24 est com­po­sé du tri­gramme ☳ 震 zhèn en bas et de ☷ 坤 kūn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☷ 坤 kūn, celui du haut est ☷ 坤 kūn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 24 sont ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 24 est : 先王 xiān wáng, les anciens rois (cette appel­la­tion est men­tion­née aux hexa­grammes 08, 16, 20, 21, 24, 25 et 59).

Inter­pré­ta­tion

Le ton­nerre au cœur de la terre sym­bo­lise la résur­gence de la vie après le sol­stice d’hi­ver. Cela passe par une pause réflé­chie, un moment pro­pice au renou­veau inté­rieur. Si ce temps d’ar­rêt peut sem­bler exté­rieu­re­ment impro­duc­tif, il est au contraire un temps de res­sour­ce­ment et de ger­mi­na­tion des nou­veaux pro­jets, bien à l’a­bri de cir­cons­tances pro­vi­soi­re­ment sclé­ro­santes.

Hexagramme 24
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 24 selon WENGU

L’Hexa­gramme 24 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 24 selon YI JING LISE