Définition de l’Hexagramme 58

tuàn

duì

échan­ger

Echan­ger.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 58

Il y a dans l’hexa­gramme 58 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H57 巽 xùn “Se confor­mer” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H59 渙 huàn “Dis­per­sion”.
Son Oppo­sé est H52 艮 gèn “Sta­bi­li­ser”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H37 家人 jiā rén “Famille”.
Les traits maîtres sont le second et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利貞 lì zhēn.

Inter­pré­ta­tion

L’é­change constant de dia­logues, que ce soit avec les autres ou avec notre propre moi inté­rieur, est la clé pour pré­ser­ver l’har­mo­nie et la joie dans nos vies. Ces conver­sa­tions nous ouvrent des pers­pec­tives de déve­lop­pe­ment, de pro­grès et d’ac­com­plis­se­ment. Cepen­dant, il est essen­tiel de main­te­nir une fer­me­té et une rec­ti­tude dans nos actions. Cela garan­tit que nos inter­ac­tions res­tent posi­tives et construc­tives, créant ain­si un envi­ron­ne­ment pro­pice à la crois­sance per­son­nelle et au bien-être.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

hé duì

s’ac­cor­der avec • échan­ger

Echange har­mo­nieux.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58.
Il est à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

L’har­mo­nie inté­rieure, la tran­quilli­té d’es­prit et la confiance en la voie que l’on emprunte sont des signes posi­tifs qui annoncent une bonne for­tune à venir. En phase avec soi-même, en accord avec ses prin­cipes, on avance avec confiance sur le che­min. Il n’y a pas de doute quant à la voie à suivre ; elle conduit vers le suc­cès et la pros­pé­ri­té. Main­te­nir cette har­mo­nie inté­rieure et cette confiance en soi-même sont les clés de la réus­site future.

Petite Image du Trait du Bas

hé duì zhī jí

s’ac­cor­der avec • échan­ger • son • bon augure

Echan­ger har­mo­nieu­se­ment est pro­pice

xìng wèi yí yǐ

agir • à venir • dou­ter • aus­si

Agir sans hési­ter.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

fú duì

confiance • échan­ger

Echange confiant.

bon augure

Pro­pice.

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître

Les regrets dis­pa­raissent.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 58.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H17 l’hexa­gramme 隨 suí “Suivre”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 吉 jí ; 悔亡 huǐ wáng.

Inter­pré­ta­tion

La joie qui découle de la sta­bi­li­té inté­rieure indique une bonne for­tune à venir. Cette joie authen­tique pro­vient de la confiance envers sa propre volon­té et ses objec­tifs. Ayant foi en sa propre inté­gri­té et en ses prin­cipes, les ten­ta­tions et dis­trac­tions inap­pro­priées dis­pa­raissent d’elles-mêmes, ce qui évite toute pos­si­bi­li­té de regret.

Petite Image du Deuxième Trait

fú duì zhī jí

confiance • échan­ger • son • bon augure

Echan­ger avec confiance est pro­pice.

xìn zhì yǐ

croire • volon­té • aus­si

Avoir foi en ses inten­tions.

Six en Trois

六 三 liù sān

lái duì

arri­ver • échan­ger

Echange arri­vant.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H43 l’hexa­gramme 夬 guài “Réso­lu­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La recherche exces­sive du plai­sir et des dis­trac­tions externes peut avoir des consé­quences néfastes. Il est pré­fé­rable de res­ter concen­tré sur ses objec­tifs et de ne pas se lais­ser dis­traire par des plai­sirs éphé­mères qui, bien qu’at­trayants à court terme, peuvent fina­le­ment conduire à des résul­tats pré­ju­di­ciables. Il est impor­tant de main­te­nir une vision à long terme et de pour­suivre ses objec­tifs avec déter­mi­na­tion et dis­ci­pline pour évi­ter les écueils liés à la recherche du plai­sir immé­diat.

Petite Image du Troi­sième Trait

lái duì zhī xiōng

venir • échan­ger • son • fer­me­ture

Par­ve­nir à échan­ger est mal­heu­reux.

wèi bù dāng yǐ

posi­tion • pas • avoir la charge de • aus­si

La posi­tion n’est pas appro­priée.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

shāng duì wèi níng

dis­cu­ter • échan­ger • à venir • tran­quille

Echange ver­bal, pas encore apai­sé.

jiè jí yǒu xǐ

limi­ter • fébri­li­té • y avoir • joie

Limi­ter la fébri­li­té pro­cure la joie.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H60 l’hexa­gramme 節 jié “Tem­pé­rance”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Bien qu’il puisse y avoir une cer­taine agi­ta­tion inté­rieure, réflé­chir aux consé­quences de ses choix est une source de joie à long terme, même si cela peut impli­quer de résis­ter à des plai­sirs impul­sifs momen­ta­nés, moins en accord avec ses valeurs et ses objec­tifs pro­fonds. La prise de déci­sion réflé­chie et la capa­ci­té à res­ter concen­tré sur ce qui est vrai­ment impor­tant peuvent conduire à une plus grande satis­fac­tion per­son­nelle. Main­te­nir une dis­ci­pline et de ne pas se lais­ser empor­ter par des dési­rs éphé­mères garan­tissent  votre bon­heur à long terme.

Petite Image du Qua­trième Trait

jiǔ sì zhī xǐ

neuf • quatre • son • joie

La joie du neuf à la qua­trième place

yǒu qìng yǐ

y avoir • féli­ci­ter • aus­si

est récom­pen­sée.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

fú yú bō

confiance • dans • éla­guer

Confiance dans le déta­che­ment.

yǒu lì

y avoir • dan­ger

Il y a dan­ger.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 58.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H54 l’hexa­gramme 歸妹 guī mèi “Mariage de la soeur cadette”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 有厲 yǒu lì.

Inter­pré­ta­tion

Pla­cer sa confiance en quel­qu’un qui pour­rait nous nuire ou accep­ter des influences néga­tives est périlleux. Il est donc pri­mor­dial de mettre fin à ces rela­tions.

Petite Image du Cin­quième Trait

fú yú bō

confiance • dans • éla­guer

Confiance dans le déta­che­ment.

wèi zhèng dāng yǐ

posi­tion • cor­rect • avoir la charge de • aus­si

La posi­tion est tout à fait appro­priée.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

yǐn duì

atti­rer • échan­ger

Echange atti­rant.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 58.
Il est au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H10 l’hexa­gramme 履 lǔ “Mar­cher”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Le plai­sir de diri­ger et d’in­fluen­cer les autres peut être séduc­teur, mais il est essen­tiel de s’as­su­rer que cette influence est exer­cée de manière posi­tive et construc­tive, plu­tôt que de cher­cher à satis­faire ses propres dési­rs ou besoins égoïstes. Une influence bien­veillante et éthique est tou­jours pré­fé­rable, car elle favo­rise des rela­tions saines et mutuel­le­ment béné­fiques.

Petite Image du Trait du Haut

shàng liù yǐn duì

au-des­sus • six • atti­rer • échan­ger

Le six en haut attire l’é­change,

wèi guāng yǐ

à venir • lumi­neux • aus­si

mais ne brille pas encore.

Grande Image

大 象 dà xiàng

lì zé

ensemble • brume

Brumes ensemble.

duì

échan­ger

Echan­ger.

jūn zǐ yǐ péng yǒu jiǎng xí

noble • héri­tier • ain­si • com­pa­gnon • ami • conver­ser • pra­ti­quer

Ain­si le noble héri­tier, en bonne com­pa­gnie, pra­tique la conver­sa­tion.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 58 est com­po­sé du tri­gramme ☱ 兌 duì en bas et de ☱ 兌 duì en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☲ 離 lí, celui du haut est ☴ 巽 xùn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 58 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 58 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage de deux brumes entre­mê­lées illustre de manière poé­tique les échanges entre amis et la joie qui découle de leurs acti­vi­tés par­ta­gées. Ces inter­ac­tions ren­forcent les liens posi­tifs et favo­risent le déve­lop­pe­ment de com­pé­tences mutuelles. Cepen­dant, il est cru­cial de main­te­nir un équi­libre dans ces rela­tions et de veiller à ce qu’elles res­tent construc­tives. Cela nous pro­tège contre le risque de nous lais­ser dis­traire par des plai­sirs super­fi­ciels, garan­tis­sant ain­si des ami­tiés et des pra­tiques béné­fiques pour tous.

Hexagramme 58
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 58 selon WENGU

L’Hexa­gramme 58 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 58 selon YI JING LISE