jiā   rén   lì   nǔ   zhēn
…………………………..
  jiā    rén  
maisonnée ; homme
   lì      nǔ     zhēn  
profitable ; femme ; constance

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 37 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 36 明夷 míng yí « Lumière obscurcie », et suivi du 38 睽 kuí « Divergence » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 40 le gua 解 xiè « Libération ».
Son hexagramme Nucléaire est 64 l’hexag. 未濟 wèi jì « Pas encore passé ».
Il est lui-même au cœur de la Famille Nucléaire constituée de H47 困 kùn « Encercler »., H06 訟 sòng « Débattre »., H58 兌 duì « Échanger ».et H10 履 lǔ « Marcher »..
Les traits maîtres sont le second et le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 利 lì ; 貞 zhēn

Trait du bas

xián   yǒu   jiā   huǐ   wáng
…………………………..
  xián  
porte verrouillée
  yǒu    jiā  
y avoir ; maisonnée
  huǐ    wáng  
regret ; disparaître
Les regrets disparaissent.

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H53 l’hexagramme 漸 jiàn « Progresser graduellement ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 悔亡 huǐ wáng

Second Trait

wú   yōu   suì   zài   zhōng   kuì   zhēn   jí
…………………………..
   wú     yōu    suì  
pas ; quelque chose ; faire avancer
  zài   zhōng   kuì  
se trouver à ; au centre ; apporter de la nourriture
  zhēn     jí   
présage ; bon augure

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
Il est, avec le cinquième trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H09 l’hexagramme 小畜 xiǎo chù « Petit apprivoisement ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞吉 zhēn jí

Troisième Trait

jiā   rén   hè   hè   huǐ   lì   jí   fù   zǐ   xī   xī   zhōng   lìn
…………………………..
  jiā    rén     hè      hè   
maisonnée ; homme ; hauts cris ; hauts cris
  huǐ  
regret
   lì   
danger
Danger
   jí   
bon augure
   fù      zǐ      xī      xī   
épouse ; enfant ; rire ; rire
 zhōng   lìn  
à la fin ; gêne

A la fin regrets.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau », au sommet du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu » et à la base du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H42 l’hexagramme 益 yì « Augmenter ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 悔 huǐ ; 厲 lì ; 吉 jí ; 終吝 zhōng lìn

Quatrième Trait

fù   jiā   dà   jí
…………………………..
   fù     jiā  
richesse ; maisonnée
   dà      jí   
grand ; bon augure

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu », au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H13 l’hexagramme 同人 tóng rén « Se réunir entre semblables ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí

Cinquième trait

wáng   jià   yǒu   jiā   wù   xù   jí
…………………………..
  wáng    jià    yǒu    jiā  
roi ; parvenir ; avoir ; maisonnée
   wù      xù   
ne pas ; inquiétude
Ne pas s’inquiéter.
   jí   
bon augure

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est, avec le second trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et au sommet du trigramme ☲ 離 lí correspondant à l’élément 火 huǒ « Feu ».
Son Dérivé est H22 l’hexagramme 賁 bì « Grâce ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 勿恤 wù xù ; 吉 jí

Trait du haut

yǒu   fú   wēi   rú   zhōng   jí
…………………………..
  yǒu     fú   
y avoir ; confiance
Avoir confiance.
  wēi     rú   
en imposer ; comme
Comme en imposer.
 zhōng    jí   
à la fin ; bon augure

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H63 l’hexagramme 既濟 jì jì « Déjà passé ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 有孚 yǒu fú ; 終吉 zhōng jí

Grande Image

fēng   zì   huǒ   chū   jiā   rén   jūn   zǐ   yǐ   yán   yǒu   wù   ér   xìng   yǒu   héng
…………………………..
  fēng     zì     huǒ    chū  
vent ; depuis ; feu ; sortir
Le vent sort du feu.
  jiā    rén  
maisonnée ; homme
Famille.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  yán    yǒu     wù   
parler ; avoir ; tous les êtres
s’adressant à tous,
   ér     xìng    yǒu    héng  
et ainsi ; action ; avoir ; constance
produit des actions durables.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☳ 震 zhèn, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.