huàn   hēng   wáng   jià   yǒu   miào   lì   shè   dà   chuān   lì   zhēn
…………………………..
  huàn  
disperser

  hēng  
croissance
  wáng    jià    yǒu    miào  
roi ; parvenir ; avoir ; temple des ancêtres
   lì     shè     dà    chuān 
profitable ; traverser ; grand ; cours d’eau
Il est profitable de traverser le grand fleuve.
   lì     zhēn  
profitable ; constance
Constance profitable.

Analyse de la structure

L’hexagramme 59 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 58 兌 duì « Échanger », et suivi du 60 節 jié « Tempérance » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 55 le gua 豐 fēng « Abondance ».
Son hexagramme Nucléaire est 27 l’hexag. 頤 yí « Nourrir ».
Les traits maîtres sont le quatrième et celui du haut.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利涉大川 lì shè dà chuān ; 利貞 lì zhēn

Trait du bas

yòng   zhèng   mǎ   zhuàng   jí
…………………………..
  yòng   zhèng 
utiliser ; délivrer
   mǎ    zhuàng 
cheval ; puissance
   jí   
bon augure

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H61 l’hexagramme 中孚 zhōng fú « Juste confiance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí

Second Trait

huàn   bèn   qí   jī   huǐ   wáng
…………………………..
  huàn  
disperser
  bèn     qí      jī   
courir ; son ; plate-forme
  huǐ    wáng  
regret ; disparaître
Les regrets disparaissent.

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H20 l’hexagramme 觀 guān « Regarder ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 悔亡 huǐ wáng

Troisième Trait

huàn   qí   gōng   wú   huǐ
…………………………..
  huàn     qí     gōng  
disperser ; son ; en personne
   wú     huǐ  
pas ; regret
Pas de regret.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H57 l’hexagramme 巽 xùn « Se conformer ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无悔 wú huǐ

Quatrième Trait

huàn   qí   qún   yuán   jí   huàn   yǒu   qiū   fěi   yí   suǒ   sī
…………………………..
  huàn     qí     qún  
disperser ; son ; troupe
  yuán     jí   
originel ; bon augure
  huàn    yǒu    qiū  
disperser ; avoir ; monticule
  fěi     yí     suǒ     sī   
ne pas ; inoui ; tout à fait ; penser

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
Il est, avec le trait du haut, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H06 l’hexagramme 訟 sòng « Débattre ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 元吉 yuán jí

Cinquième trait

huàn   hàn   qí   dà   hào   huàn   wáng   jū   wú   jiù
…………………………..
  huàn    hàn  
disperser ; sueur
   qí      dà     hào  
son ; grand ; proclamer
  huàn    wáng  
disperser ; roi
   jū      wú     jiù  
demeurer ; pas ; faute

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H04 l’hexagramme 蒙 meng « Inexpérience ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Trait du haut

huàn   qí   xuè   qù   tì   chū   wú   jiù
…………………………..
  huàn     qí     xuè  
disperser ; son ; sang
   qù      tì     chū  
s’éloigner ; s’éloigner ; sortir
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
Il est, avec le quatrième trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H29 l’hexagramme 坎 kǎn « Approfondir ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Grande Image

fēng   xìng   shuǐ   shàng   huàn   xiān   wáng   yǐ   xiǎng   yú   dì   lì   miào
…………………………..
  fēng    xìng    shuǐ   shàng 
vent ; circuler ; eau ; au-dessus
Le vent circule au-dessus de l’eau.
  huàn  
disperser
Dispersion.
  xiān    wáng     yǐ   
ancien ; roi ; ainsi
Ainsi les anciens rois,
 xiǎng    yú      dì   
offrande ; à ; souverain
en offrande au souverain,
   lì     miào  
ériger ; temple des ancêtres
érigeaient des temples aux ancêtres.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 先王 xiān wáng, les anciens rois (cette appellation est mentionnée aux hexagrammes 08, 16, 20, 21, 24, 25 et 59).