Définition de l’Hexagramme 4

tuàn

méng

inex­pé­rience

Inex­pé­rience.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

fěi wǒ qiú tóng méng

ban­dit • moi • recher­cher • enfant • inex­pé­rience

Ce n’est pas moi qui recherche l’enfant inex­pé­ri­men­té ;

tóng méng qiú wǒ

enfant • inex­pé­rience • recher­cher • moi

c’est l’enfant inex­pé­ri­men­té qui me recherche.

chū shì gào

début • consul­ter le sort • infor­mer

A la pre­mière consul­ta­tion du sort, ins­truire.

zài sān dú

une seconde fois • trois • impor­tu­ner

Une seconde, une troi­sième mani­festent un débor­de­ment.

dú zé bù gào

impor­tu­ner • donc • pas • infor­mer

En cas de débor­de­ment, ne pas ins­truire.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 4

Il y a dans l’hexa­gramme 4 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H3 屯 chún “Dif­fi­cul­té ini­tiale” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H5 需 xū “Attendre”.
Son Oppo­sé est H49 革 gé “Muer”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H24 復 fù “Reve­nir”.
Les traits maîtres sont le second et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利貞 lì zhēn.

Inter­pré­ta­tion

L’i­gno­rance et l’i­nex­pé­rience consti­tuent les fon­da­tions de la pro­gres­sion. La per­sé­vé­rance dans la quête de conseils et de sou­tien auprès de per­sonnes plus expé­ri­men­tées per­met d’ob­te­nir des réponses per­ti­nentes et des orien­ta­tions béné­fiques.

Cepen­dant, il est impé­ra­tif de res­pec­ter les limites de la patience en évi­tant de sol­li­ci­ter conti­nuel­le­ment. Sinon, les réponses pour­raient ces­ser de s’of­frir, rédui­sant ain­si les oppor­tu­ni­tés d’ap­pren­tis­sage à néant.

Six au Début

初 六 chū liù

fā méng

sur­gis­se­ment • inex­pé­rience

Sur­gis­se­ment de l’inexpérience.

lì yòng xíng rén

pro­fi­table • employer • châ­ti­ment • homme

Il est pro­fi­table d’u­ti­li­ser la répres­sion.

yòng shuō zhì gù

employer • ôter • entraves • menottes

Uti­li­ser la libé­ra­tion

yǐ wàng lìn

ain­si • aller • gêne

serait donc s’en­ga­ger à des regrets.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4.
Il est à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H41 l’hexa­gramme 損 sǔn “Dimi­nuer”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 往吝 wàng lìn.

Inter­pré­ta­tion

Il est impé­ra­tif d’é­clai­rer et de contre­ba­lan­cer la viva­ci­té et l’i­gno­rance inhé­rentes à l’i­nex­pé­rience par le biais de la dis­ci­pline. Para­doxa­le­ment, l’ob­jec­tif est de libé­rer ce qui entrave la crois­sance et le déve­lop­pe­ment. Tou­te­fois, une libé­ra­tion exces­sive serait tout aus­si pré­ju­di­ciable qu’un excès humi­liant d’au­to­ri­ta­risme.

C’est pour­quoi une approche équi­li­brée est recom­man­dée pour éclai­rer et cana­li­ser l’i­nex­pé­rience vers le déve­lop­pe­ment posi­tif de ses poten­tiels.

Petite Image du Trait du Bas

lì yòng xíng rén

pro­fi­table • agir • châ­ti­ment • homme

Il est pro­fi­table d’u­ti­li­ser la répres­sion

yǐ zhèng fǎ yǐ

ain­si • cor­rect • loi • aus­si

pour rec­ti­fier la loi.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

bāo méng jí

prendre en charge • inex­pé­rience • bon augure

Prendre soin de l’i­nex­pé­rience est pro­pice.

nà fù jí

accueillir • épouse • bon augure

Prendre femme est pro­pice.

zǐ kè jiā

fils • être capable de • mai­son­née

L’en­fant est capable de reprendre les affaires fami­liales.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 4.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H23 l’hexa­gramme 剝 bō “Ela­guer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Offrir patiem­ment son sou­tien aux plus vul­né­rables se révè­le­ra à terme avan­ta­geux. Valo­ri­ser et recher­cher les com­plé­men­ta­ri­tés avec ce qui dif­fère per­met­tra d’é­ta­blir et de conso­li­der les points de conver­gence.

La fécon­di­té de cette har­mo­ni­sa­tion contri­bue­ra au déve­lop­pe­ment de ceux qui manquent encore d’as­su­rance et d’ex­pé­rience. En retour, elle garan­ti­ra leur enga­ge­ment envers la res­pon­sa­bi­li­té pour la péren­ni­té du bien com­mun.

Petite Image du Deuxième Trait

zǐ kè jiā

héri­tier • pou­voir • mai­son­née

Le fils peut reprendre les affaires fami­liales.

gāng róu jiē yǐ

ferme • flexible • audience • aus­si

signi­fie l’al­liance du ferme et du souple.

Six en Trois

六 三 liù sān

wù yòng qǔ nǔ

ne pas • agir • prendre • femme

Ne pas agir ; prendre femme.

jiàn jīn fū

voir • riche • homme adulte

Consi­dé­rer la richesse du mari,

bù yǒu gōng

pas • avoir • en per­sonne

plu­tôt que sa per­sonne,

wú yōu lì

pas • quelque chose • pro­fi­table

ne demeu­re­ra pas pro­fi­table.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H18 l’hexa­gramme 蠱 gǔ “Remé­dier”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 勿用 wù yòng ; 无攸利 wú yōu lì.

Inter­pré­ta­tion

Il est essen­tiel de veiller à ne pas s’al­lier à un par­te­naire inca­pable de maî­tri­ser ses émo­tions et dési­rs. De même, il est cru­cial de ne pas se lais­ser empor­ter par des dési­rs impul­sifs ou des émo­tions incon­trô­lées.

Consi­dé­rer l’es­sence avec pru­dence et dis­cer­ne­ment, plu­tôt que de se foca­li­ser sur des valeurs super­fi­cielles mais nui­sibles, favo­ri­se­ra l’é­ta­blis­se­ment de rela­tions équi­li­brées et fruc­tueuses.

Petite Image du Troi­sième Trait

wù yòng qǔ nǔ

ne pas • agir • prendre • femme

Ne pas agir ; prendre femme.

xìng bù shùn yǐ

agir • pas • se confor­mer • aus­si

Agir ne serait pas conforme.

Six en Quatre

六 四 liù sì

kùn méng

oppres­sion • inex­pé­rience

Inex­pé­rience à bout de res­sources.

lìn

gêne

Regrets.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H64 l’hexa­gramme 未濟 wèi jì “Pas encore pas­sé”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吝 lìn.

Inter­pré­ta­tion

Recon­naître ses erreurs et accep­ter les consé­quences de ses actions impru­dentes, moti­vées par l’i­gno­rance et l’illu­sion, est essen­tiel.

Évi­ter de res­ter cap­tif de pen­sées ou de com­por­te­ments trom­peurs épar­gne­ra l’é­pui­se­ment, l’hu­mi­lia­tion et les regrets.

Petite Image du Qua­trième Trait

kùn méng zhī lìn

oppres­sion • inex­pé­rience • son • gêne

Les regrets de l’i­nex­pé­rience à bout de res­sources

dú yuǎn shí yǐ

seul • dis­tant • rem­plir • aus­si

sont dûs à la soli­tude et l’é­loi­gne­ment.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

tóng méng

enfant • inex­pé­rience

Inex­pé­rience de l’enfant.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 4.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H59 l’hexa­gramme 渙 huàn “Dis­per­sion”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

La sim­pli­ci­té et l’hu­mi­li­té de l’in­no­cent, accom­pa­gnées d’une ouver­ture d’es­prit, sont les clés pour accé­der à la bonne for­tune. Par consé­quent, il est cru­cial d’ac­cep­ter son igno­rance et de culti­ver une atti­tude humble et récep­tive.

Dans cet état d’es­prit, chaque expé­rience devient une source d’en­sei­gne­ment et de crois­sance.

Petite Image du Cin­quième Trait

tóng méng zhī jí

enfant • inex­pé­rience • son • bon augure

La chance de l’i­nex­pé­rience de l’enfant

shùn yǐ xùn yǐ

se confor­mer • ain­si • se confor­mer • aus­si

pro­vient de la sou­plesse et la confor­mi­té.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

jī méng

frap­per • inex­pé­rience

Repous­ser l’i­nex­pé­rience.

bù lì wéi kòu

pas • pro­fi­table • comme • bri­gand

Il n’est pas pro­fi­table d’en­va­hir.

lì yù kòu

pro­fi­table • repous­ser • bri­gand

Il est pro­fi­table de résis­ter aux inva­sions.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 4.
Il est au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H7 l’hexa­gramme 師 shī “Troupe”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Pour cor­ri­ger l’i­nex­pé­rience, la sévé­ri­té ne doit pas se mani­fes­ter par la répri­mande une fois les erreurs com­mises, mais plu­tôt en évi­tant les erreurs à l’a­vance. La vio­lence puni­tive ne consti­tue pas une méthode édu­ca­tive effi­cace. Pré­ve­nir les com­por­te­ments trans­gres­sifs et empê­cher que les erreurs ne prennent de l’im­por­tance per­met­tra au contraire un déve­lop­pe­ment fruc­tueux.

La pré­ven­tion se révèle plus effi­cace que la puni­tion pour édu­quer et trai­ter les erreurs résul­tant de l’i­nex­pé­rience.

Petite Image du Trait du Haut

lì yòng yù kòu

pro­fi­table • agir • repous­ser • bri­gand

Il est pro­fi­table de résis­ter aux inva­sions

shàng xià shùn yǐ

au-des­sus • sous • se confor­mer • aus­si

pour assu­rer la confor­mi­té entre le haut et le bas.

Grande Image

大 象 dà xiàng

shān xià chū quán

mon­tagne • sous • sor­tir • source

Une source jaillit au pied de la mon­tagne.

méng

inex­pé­rience

Inex­pé­rience.

jūn zǐ yǐ guǒ xìng yù dé

noble • héri­tier • ain­si • être réso­lu • agir • éle­ver • conduite

Ain­si le noble héri­tier, agis­sant avec réso­lu­tion, élève sa conduite.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 4 est com­po­sé du tri­gramme ☵ 坎 kǎn en bas et de ☶ 艮 gèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☳ 震 zhèn, celui du haut est ☷ 坤 kūn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 4 sont ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 4 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’im­ma­tu­ri­té et l’i­nex­pé­rience sont sym­bo­li­sées par une source jaillis­sant au pied d’une mon­tagne.
En agis­sant avec déter­mi­na­tion et méthode, on favo­rise le plein déve­lop­pe­ment de son poten­tiel de crois­sance et de ses qua­li­tés per­son­nelles.

Hexagramme 4
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 04 selon WENGU

L’Hexa­gramme 04 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 04 selon YI JING LISE