Définition de l’Hexagramme 49

tuàn

muer

Muer.

sì rì nǎi fú

sixième des douze 地支 dì zhī ou rameaux ter­restres • jour • alors • confiance

Au jour Si, alors confiance.

yuán hēng

ori­gi­nel • crois­sance

Le prin­cipe ini­tial est pros­père.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître

Les regrets dis­pa­raissent.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 49

Il y a dans l’hexa­gramme 49 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H48 井 jǐng “Puits”, et sui­vi de H50 鼎 dǐng “Chau­dron” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H4 蒙 méng “Inex­pé­rience”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H44 姤 gòu “Ren­con­trer”.
Le trait maître est le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 悔亡 huǐ wáng.

Inter­pré­ta­tion

Il est essen­tiel de recon­naître la nature inévi­table et irré­ver­sible du chan­ge­ment. Pour qu’une trans­for­ma­tion soit cré­dible et réus­sie, elle doit être com­plète, ce qui peut exi­ger du temps et des efforts conti­nus. Tant que le pro­ces­sus de méta­mor­phose n’est pas tota­le­ment ache­vé, le risque de regret ou de remords peut inver­ser le mou­ve­ment et entraî­ner un retour en arrière.
Obser­ver patiem­ment l’é­vo­lu­tion des rythmes natu­rels et des lois célestes nous aide à déter­mi­ner le bon moment pour agir. Cela évite de pré­ci­pi­ter inuti­le­ment ou néga­ti­ve­ment les chan­ge­ments, car chaque trans­for­ma­tion a son moment oppor­tun et ne doit pas être for­cée.
La réus­site du chan­ge­ment est alors ren­due pos­sible grâce à la per­sé­vé­rance et la déter­mi­na­tion dans une trans­for­ma­tion radi­cale, ce qui exclut tout retour en arrière.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

gǒng yòng huáng niú zhī gé

lier fer­me­ment • employer • jaune • bœuf • de • cuir

Lier soli­de­ment avec du cuir de bœuf jaune.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49.
Il est à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H31 l’hexa­gramme 咸 xián “Influen­cer”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Toute action pré­ma­tu­rée serait contre-pro­duc­tive. Il est recom­man­dé de se rete­nir et d’at­tendre, car le moment n’est pas encore appro­prié pour agir. Mal­gré le sen­ti­ment d’être entra­vé, l’at­tente est essen­tielle pour per­mettre à la trans­for­ma­tion de suivre son cours natu­rel et com­plet.

Petite Image du Trait du Bas

gǒng yòng huáng niú

lier fer­me­ment • agir • jaune • bœuf

Lier soli­de­ment avec du cuir de bœuf jaune.

bù kě yǐ yǒu wéi yǐ

pas • pou­voir • ain­si • y avoir • comme • aus­si

Ce n’est pas appro­prié pour agir.

Six en Deux

六 二 liù èr

sì rì nǎi gé zhī

sixième des douze 地支 dì zhī ou rameaux ter­restres • jour • alors • muer • de

Au jour Si, alors renou­vel­le­ment.

zhèng jí

expé­di­tion • bon augure

Pré­sage pro­pice pour les expé­di­tions.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H43 l’hexa­gramme 夬 guài “Réso­lu­ment”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 征吉 zhèng jí ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

La période est pro­pice au chan­ge­ment. Il suf­fit sim­ple­ment d’i­den­ti­fier le bon moment pour agir et quand il est oppor­tun d’a­mor­cer la trans­for­ma­tion. Cela n’empêche pas d’a­gir avec pru­dence et pré­voyance, en tenant compte des cir­cons­tances et des res­sources dis­po­nibles. Il ne s’a­git donc pas d’un appel à l’ac­tion immé­diate, mais d’une injonc­tion à se pré­pa­rer et à pla­ni­fier soi­gneu­se­ment le chan­ge­ment avant de le mettre en œuvre. Ain­si, en déter­mi­nant le moment oppor­tun et en se pré­pa­rant en adé­qua­tion avec le contexte avant de pas­ser à l’ac­tion, on évi­te­ra toute erreur.

Petite Image du Deuxième Trait

sì rì gé zhī

sixième des douze 地支 dì zhī ou rameaux ter­restres • jour • muer • son

Au jour Si, alors renou­vel­le­ment.

xìng yǒu jiā yǐ

agir • y avoir • bien • aus­si

L’ac­tion conduit à l’ex­cel­lence.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

zhèng xiōng

expé­di­tion • fer­me­ture

Mau­vais pré­sage pour les expé­di­tions.

zhēn lì

pré­sage • dan­ger

Pré­sage de dan­ger.

gé yán sān jiù

muer • par­ler • trois • accom­plir

Par­ler à trois reprises de renou­vel­le­ment.

yǒu fú

avoir • confiance

Avoir confiance.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H17 l’hexa­gramme 隨 suí “Suivre”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 征凶 zhèng xiōng ; 貞厲 zhēn lì ; 有孚 yǒu fú.

Inter­pré­ta­tion

Dans la situa­tion actuelle, il est recom­man­dé de faire preuve de pru­dence et de réflé­chir avant d’en­tre­prendre des chan­ge­ments. Des trans­for­ma­tions hâtives ou exces­sives, sans éva­lua­tion des risques, ne condui­raient qu’à des embar­ras ou à des dan­gers poten­tiels. Cepen­dant, il ne faut pas pour autant res­ter inac­tif et man­quer l’op­por­tu­ni­té de contri­buer au chan­ge­ment. C’est pour­quoi il est recom­man­dé de com­mu­ni­quer et d’ap­pro­fon­dir la concer­ta­tion et la réflexion afin d’é­va­luer sérieu­se­ment les tenants et abou­tis­sants. Une fois que les évo­lu­tions sont bien com­prises, la confiance acquise per­met­tra de prendre les mesures appro­priées.

Petite Image du Troi­sième Trait

gé yán sān jiù

muer • par­ler • trois • accom­plir

Par­ler à trois reprises de renou­vel­le­ment.

yòu hé zhī yǐ

main • com­ment ? • son • par­ti­cule finale

Quoi de plus ?

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître

Les regrets dis­pa­raissent.

yǒu fú gǎi mìng

avoir • confiance • chan­ger • mis­sion

Avoir confiance dans le chan­ge­ment de des­ti­née.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”, au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H63 l’hexa­gramme 既濟 jì jì “Déjà pas­sé”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 悔亡 huǐ wáng ; 有孚 yǒu fú ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Plus aucun retour en arrière n’est de mise. Le contexte por­teur et la confiance de l’en­tou­rage sont désor­mais acquis. Il suf­fit donc de confir­mer notre enga­ge­ment sin­cère envers nos objec­tifs ini­tiaux et, par notre trans­for­ma­tion, de les réa­li­ser avec suc­cès.

Petite Image du Qua­trième Trait

gǎi mìng zhī jí

chan­ger • mis­sion • son • bon augure

Le chan­ge­ment de des­ti­née est pro­pice.

xìn zhì yǐ

croire • volon­té • aus­si

Se confor­mer à ses inten­tions.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

dà rén hǔ biàn

grand • homme • tigre • chan­ger

Le grand homme se renou­velle comme un tigre.

wèi zhān yǒu fú

à venir • pra­ti­quer la divi­na­tion • y avoir • confiance

Avant même d’a­voir pra­ti­qué la divi­na­tion, il y a confiance.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H55 l’hexa­gramme 豐 fēng “Abon­dance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 有孚 yǒu fú.

Inter­pré­ta­tion

On pos­sède l’en­ver­gure, la clar­té et la puis­sance néces­saires pour incar­ner la trans­for­ma­tion de manière brillante et convain­cante. La confiance acquise semble suf­fi­sante pour assu­rer le chan­ge­ment. Cepen­dant, la pru­dence recom­mande d’ob­te­nir confir­ma­tion par des conseils appro­priés, car un excès de confiance en soi pour­rait par­fois conduire à des résul­tats indé­si­rables.

Petite Image du Cin­quième Trait

dà rén hǔ biàn

grand • homme • tigre • chan­ger

Le grand homme se renou­velle comme un tigre.

qí wén bǐng yǐ

son • culture • brillant • aus­si

Ses traits sont écla­tants.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

jūn zǐ bào biàn

noble • héri­tier • pan­thère • chan­ger

Le noble héri­tier se renou­velle comme une pan­thère.

xiǎo rén gé miàn

petit • homme • muer • visage

Le petit homme renou­velle son visage.

zhèng xiōng

expé­di­tion • fer­me­ture

Mau­vais pré­sage pour les expé­di­tions.

jū zhēn jí

demeu­rer • pré­sage • bon augure

Demeu­rer constant est pro­pice.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 49.
Il est au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H13 l’hexa­gramme 同人 tóng rén “Se réunir entre sem­blables”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 征凶 zhèng xiōng ; 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Les chan­ge­ments majeurs s’é­ta­blissent d’a­bord en pro­fon­deur et affectent l’es­sen­tiel. Puis les appa­rences suivent en s’y accor­dant et en peau­fi­nant les mul­tiples détails. Il suf­fit main­te­nant d’ef­fec­tuer des ajus­te­ments mineurs pour confir­mer les chan­ge­ments déjà éta­blis. Le moment n’est donc pas pro­pice pour prendre des ini­tia­tives et aller de l’a­vant. Assu­rer sa posi­tion garan­ti­ra au contraire le suc­cès.

Petite Image du Trait du Haut

jūn zǐ bào biàn

noble • héri­tier • pan­thère • chan­ger

Le noble héri­tier se renou­velle comme une pan­thère.

qí wén wèi yǐ

son • culture • armoise, fou­gère • aus­si

Ses traits sont foi­son­nants.

xiǎo rén gé miàn

petit • homme • muer • visage

Le petit homme renou­velle son visage,

shùn yǐ cóng jūn yǐ

se confor­mer • ain­si • se confor­mer • noble • aus­si

S’ac­cor­dant au supé­rieur avec sou­plesse.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé zhōng yǒu huǒ

brume • au centre • y avoir • feu

Au cœur de la brume il y a le feu.

muer

Muer.

jūn zǐ yǐ zhì lì míng shí

noble • héri­tier • ain­si • admi­nis­trer • calen­drier • lumière • moment

Ain­si le noble héri­tier, en admi­nis­trant le calen­drier, dis­tingue clai­re­ment les chan­ge­ments de l’époque.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 49 est com­po­sé du tri­gramme ☲ 離 lí en bas et de ☱ 兌 duì en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☴ 巽 xùn, celui du haut est ☰ 乾 qián.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 49 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 49 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Parce que même au plus pro­fond de l’hu­mide, il y a du feu, tout peut se trans­for­mer radi­ca­le­ment en son temps. Une approche métho­dique et pré­cise, asso­ciée à une obser­va­tion patiente, per­met d’ac­qué­rir le dis­cer­ne­ment néces­saire pour navi­guer dans la com­plexi­té. Ain­si, com­prendre com­ment le temps évo­lue et com­ment les moments et les sai­sons se suc­cèdent nous per­met de connaître les moments oppor­tuns pour les trans­for­ma­tions.

Hexagramme 49
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 49 selon WENGU

L’Hexa­gramme 49 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 49 selon YI JING LISE