Définition de l’Hexagramme 3

tuàn

zhūn

dif­fi­cul­té ini­tiale

Dif­fi­cul­té ini­tiale.

yuán hēng lì zhēn

ori­gi­nel • crois­sance • pro­fi­table • pré­sage

Le prin­cipe ini­tial est pros­père. La constance est pro­fi­table.

wù yòng yǒu yōu wàng

ne pas • agir • y avoir • où • aller

Ne pas agir. Il y a où aller.

lì jiàn hóu

pro­fi­table • ins­ti­tuer • feu­da­taire

Il est pro­fi­table d’instituer des feu­da­taires.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 3

Il y a dans l’hexa­gramme 3 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H2 坤 kūn “Elan récep­tif”, et sui­vi de H4 蒙 méng “Inex­pé­rience” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H50 鼎 dǐng “Chau­dron”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H23 剝 bō “Ela­guer”.
Les traits maîtres sont celui du bas et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 勿用有 wù yòng yǒu.

Inter­pré­ta­tion

Mal­gré les obs­tacles ini­tiaux, il existe un poten­tiel de suc­cès en agis­sant de manière rigou­reuse et cor­recte. La per­sé­vé­rance peut conduire à des résul­tats posi­tifs. Plu­tôt que de cher­cher de nou­veaux objec­tifs, il est recom­man­dé de conso­li­der la posi­tion actuelle. Cela per­met de tirer le meilleur par­ti des fon­da­tions déjà posées.

Evi­tez de vous pré­ci­pi­ter ou d’en­tre­prendre des actions à la légère. Agir impul­si­ve­ment sans consi­dé­rer les dan­gers poten­tiels peut entraî­ner d’im­por­tants pro­blèmes plus tard. Une pla­ni­fi­ca­tion réflé­chie est essen­tielle. Prendre des déci­sions hâtives ou négli­ger les signes de pru­dence risque d’en­traî­ner des revers.

Au début d’un pro­ces­sus créa­tif ou d’un pro­jet la situa­tion se mani­festent fré­quem­ment dif­fi­cul­tés et confu­sion. Les avan­tages résident dans le fait que mal­gré les défis ini­tiaux, une action cor­recte peut réus­sir même en période de dan­ger, l’ac­ti­vi­té prin­ci­pale consis­tant pré­ci­sé­ment à résoudre des pro­blèmes. Il est conseillé de délé­guer cer­taines res­pon­sa­bi­li­tés et de com­bi­ner pru­dence et vigi­lance. Mal­gré le manque de clar­té et le risque de sai­sir trop rapi­de­ment des solu­tions inap­pro­priées il est pos­sible de pro­duire des effets signi­fi­ca­tifs à court et long termes.

En résu­mé, pour maxi­mi­ser les avan­tages de cette situa­tion, il est essen­tiel d’a­dop­ter une approche pru­dente et per­sé­vé­rante, en évi­tant les actions impul­sives et en se concen­trant sur la conso­li­da­tion de la posi­tion actuelle. Une pla­ni­fi­ca­tion minu­tieuse et le recours à l’aide si néces­saire peuvent conduire au suc­cès mal­gré les dif­fi­cul­tés ini­tiales.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

pán huán

rocher • borne

Hési­ter.

lì jū zhēn

pro­fi­table • demeu­rer • constance

Il est pro­fi­table de demeu­rer constant.

lì jiàn hóu

pro­fi­table • ins­ti­tuer • feu­da­taire

Il est pro­fi­table d’instituer des feu­da­taires.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 3.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3.
Il est à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H8 l’hexa­gramme 比 bǐ “S’al­lier”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 利居貞 lì jū zhēn.

Inter­pré­ta­tion

Cette situa­tion cor­res­pond à l’hé­si­ta­tion et aux obs­tacles ren­con­trés au tout début d’une pro­gres­sion. Elle sym­bo­lise à la fois la sen­sa­tion d’une entrave à l’a­van­ce­ment et l’im­por­tance de ne pas s’en­tê­ter trop rapi­de­ment dans ses pre­miers choix. Par­fois, il est plus avi­sé d’ac­cep­ter de les aban­don­ner en faveur d’une approche plus adap­tée à la posi­tion actuelle et à la direc­tion envi­sa­gée.

La per­sé­vé­rance et la déter­mi­na­tion à main­te­nir le cap cor­rect mène­ront assu­ré­ment à des résul­tats fruc­tueux. La recherche et l’i­den­ti­fi­ca­tion de sou­tiens, d’aides ou d’as­sis­tants per­met­tront de sur­mon­ter l’in­cer­ti­tude avec plus d’as­su­rance.

Il est en somme, pour faire face à cette situa­tion, cru­cial de faire preuve de sou­plesse et de réflexion. Accep­ter le besoin d’a­jus­te­ments et de chan­ge­ments peut ouvrir la voie vers des oppor­tu­ni­tés plus pro­met­teuses.

Petite Image du Trait du Bas

suī pán huán

bien que • rocher • borne

Bien qu’­hé­si­tant,

zhì xìng zhèng yǐ

volon­té • agir • cor­rect • aus­si

l’in­ten­tion et l’ac­tion sont cor­rectes.

yǐ guì xià jiàn

ain­si • pré­cieux • sous • bon mar­ché

Trai­tant les infé­rieurs avec res­pect,

dà dé mín yǐ

grand • obte­nir • peuple • aus­si

on obtient un sou­tien mas­sif.

Six en Deux

六 二 liù èr

zhūn rú

dif­fi­cul­té ini­tiale • comme

Comme en dif­fi­cul­té ini­tiale,

zhān rú

avan­cer dif­fi­ci­le­ment • comme

comme avan­cer dif­fi­ci­le­ment,

chéng mǎ bān rú

atte­lage • che­val • en ordre • comme

comme mon­ter à che­val et hési­ter à avan­cer.

fěi kòu hūn gòu

ban­dit • bri­gand • mariage • mariage

Ne pas for­cer l’al­liance.

nǔ zǐ zhēn bù zì

femme • jeune • pré­sage • pas • engen­drer

Pas de pré­sage d’en­fan­te­ment pour la jeune femme.

shí nián nǎi zì

dix • année • alors • engen­drer

Au bout de dix ans, enfan­te­ment.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H60 l’hexa­gramme 節 jié “Tem­pé­rance”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Lors­qu’une situa­tion devient com­plexe et que les dif­fi­cul­tés s’ac­cu­mulent, la détresse engendre des hési­ta­tions et peut même mener à des régres­sions. La prin­ci­pale com­pli­ca­tion ici réside dans la confu­sion : il ne s’a­git pas sim­ple­ment de sur­mon­ter un obs­tacle ou de faire face à une menace, mais de répondre à une pro­po­si­tion d’al­liance inop­por­tune.

En période de confu­sion et d’in­cer­ti­tude, il est judi­cieux d’at­tendre que la situa­tion s’é­clair­cisse avant de prendre des déci­sions majeures. Résis­ter fer­me­ment à la ten­ta­tion et savoir dif­fé­rer en atten­dant un contexte plus pro­pice se révé­le­ra, à terme, fruc­tueux.

Petite Image du Deuxième Trait

liù èr zhī nàn

six • deux • son • embar­ras

La dif­ful­té du six à la deuxième place

chéng gāng yǐ

atte­lage • ferme • aus­si

est qu’il s’ap­puie sur une ligne ferme (le neuf en à la pre­mière place).

shí nián nǎi zì

dix • année • alors • engen­drer

Attendre dix ans avant de se fian­cer,

fǎn cháng yǐ

reve­nir • constant • aus­si

est contraire à la norme.

Six en Trois

六 三 liù sān

鹿

jí lù wú yú

pour­suivre • cerf • pas • pré­voir

Pour­suivre le cerf sans y être prêt,

wéi rù yú lín zhōng

consis­ter à • péné­trer • dans • forêt • au centre

et ain­si péné­trer jusqu’au milieu du bois.

jūn zǐ jǐ bù rú shě

noble • héri­tier • au tout début • pas • il vaut mieux • renon­cer

Le noble héri­tier, au moindre indice, pré­fère renon­cer.

wàng lìn

aller • gêne

S’en­ga­ger serait source de regrets.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H63 l’hexa­gramme 既濟 jì jì “Déjà pas­sé”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 往吝 wàng lìn.

Inter­pré­ta­tion

Pour­suivre un objec­tif sans pré­pa­ra­tion ni buts clairs conduit inévi­ta­ble­ment à errer et à se perdre. En étant conscient des risques, toute per­sonne avi­sée juge­ra à ce stade qu’il est pré­fé­rable de renon­cer plu­tôt que de conti­nuer, sachant qu’une conti­nua­tion ne peut qu’en­gen­drer de plus grands regrets.

Il est donc néces­saire de ne pas agir de manière pré­ci­pi­tée et aveugle. Pre­nez le temps de com­prendre la situa­tion et d’ob­te­nir les conseils et l’as­su­rance néces­saires avant de pas­ser à l’ac­tion.

Petite Image du Troi­sième Trait

鹿

jí lù wú yú

appro­cher • cerf • pas • pré­voir

Pour­suivre le cerf sans un chas­seur expé­ri­men­té

yǐ zòng qín yǐ

ain­si • libé­rer • gibier • aus­si

c’est s’en­ga­ger de façon impul­sive.

jūn zǐ shě zhī

noble • héri­tier • renon­cer • son

Un homme noble s’en abs­tient.

wàng lìn qióng yǐ

aller • gêne • épui­ser • aus­si

Aller de l’a­vant entraî­ne­rait des regrets et mène­rait à l’é­pui­se­ment.

Six en Quatre

六 四 liù sì

chéng mǎ bān rú

atte­lage • che­val • en ordre • comme

Comme mon­ter à che­val et hési­ter à avan­cer.

qiú hūn gòu

recher­cher • mariage • mariage

Deman­der en mariage.

wàng jí

aller • bon augure

S’en­ga­ger est pro­pice.

wú bù lì

pas • pas • pro­fi­table

Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H17 l’hexa­gramme 隨 suí “Suivre”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 往吉 wàng jí ; 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

Même après avoir mis en place des moyens et une démarche appro­priés par soi-même, il est pos­sible de se retrou­ver en situa­tion de dif­fi­cul­tés et d’hé­si­ta­tions face à l’in­cer­ti­tude.

Dans de telles cir­cons­tances, envi­sa­gez les oppor­tu­ni­tés offertes par le contexte, cher­chez des alliances, accep­tez ou sol­li­ci­tez de l’aide. Cela mène­ra inva­ria­ble­ment à des résul­tats posi­tifs.

Petite Image du Qua­trième Trait

qiú ér wàng míng yǐ

recher­cher • et ain­si • aller • lumière • aus­si

« Cher­cher » [le mariage] et « aller de l’a­vant » sont évi­dents.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

zhūn qí gāo

dif­fi­cul­té ini­tiale • son • fécond

Dif­fi­cul­té ini­tiale féconde.

xiǎo zhēn jí

petit • pré­sage • bon augure

Une petite per­sis­tance est pro­pice.

dà zhēn xiōng

grand • pré­sage • fer­me­ture

Une grande per­sis­tance est inop­por­tune.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le trait du bas, maître de l’Hexa­gramme 3.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H24 l’hexa­gramme 復 fù “Reve­nir”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞吉 zhēn jí ; 貞凶 zhēn xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Lorsque les pro­grès deviennent pal­pables et que les dif­fi­cul­tés com­mencent à s’es­tom­per, il devient cru­cial de ne pas ris­quer de dila­pi­der les béné­fices déjà acquis en inves­tis­sant dans des pro­jets trop ambi­tieux. En revanche, le suc­cès est assu­ré si l’on choi­sit de per­fec­tion­ner pru­dem­ment la démarche actuelle sans alté­rer la direc­tion ni l’en­ver­gure.

Envi­sa­ger pré­co­ce­ment et impul­si­ve­ment des pro­jets plus vastes ne ferait que cau­ser des ennuis inévi­tables.

Petite Image du Cin­quième Trait

zhūn qí gāo

dif­fi­cul­té ini­tiale • son • fécond

“Dif­fi­cul­té ini­tiale féconde”,

shī wèi guāng yǐ

déployer • à venir • lumi­neux • aus­si

mais les béné­fices n’en sont pas encore visibles.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

chéng mǎ bān rú

atte­lage • che­val • en ordre • comme

Comme mon­ter à che­val et hési­ter à avan­cer.

qì xuè lián rú

pleu­rer en silence • sang • rides à la sur­face de l’eau • comme

Comme répandre des flots de larmes de sang.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 3.
Il est au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H42 l’hexa­gramme 益 yì “Aug­men­ter”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Au som­met des dif­fi­cul­tés, la situa­tion peut sem­bler déses­pé­rée : les évé­ne­ments ont atteint un point cri­tique, et aucune solu­tion n’ap­pa­raît envi­sa­geable. Cepen­dant, le plus grand risque rési­de­rait dans l’im­mo­bi­lisme pro­vo­qué par l’hé­si­ta­tion face à l’in­cer­ti­tude.

En pre­nant de la hau­teur, il est essen­tiel d’a­dop­ter une pers­pec­tive plus vaste afin de réexa­mi­ner l’es­sence de vos objec­tifs et les véri­tables consé­quences à long terme.

Petite Image du Trait du Haut

qì xuè lián rú

pleu­rer en silence • sang • rides à la sur­face de l’eau • comme

“Comme répandre des flots de larmes de sang.”

hé kě zhǎng yǐ

com­ment ? • pou­voir • aîné • aus­si

Com­ment cela pour­rait-il durer long­temps ?

Grande Image

大 象 dà xiàng

yún léi

nuage • ton­nerre

Nuages et ton­nerre.

zhūn

dif­fi­cul­té ini­tiale

Dif­fi­cul­té ini­tiale.

jūn zǐ yǐ jīng lún

noble • héri­tier • ain­si • règle fon­da­men­tale • mettre en ordre

Ain­si le noble héri­tier en éta­blis­sant les prin­cipes fon­da­men­taux, met en ordre.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 3 est com­po­sé du tri­gramme ☳ 震 zhèn en bas et de ☵ 坎 kǎn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☷ 坤 kūn, celui du haut est ☶ 艮 gèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 3 sont ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☱ 兌 duì, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 3 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Pour réta­blir l’ordre à par­tir de la confu­sion, il est recom­man­dé d’a­dop­ter une approche métho­dique. Cela implique d’i­den­ti­fier les élé­ments per­tur­ba­teurs et de mettre en place des mesures pour les résoudre.

Il est conseillé de coor­don­ner et d’or­ga­ni­ser les dif­fé­rents élé­ments de la situa­tion. Cette coor­di­na­tion peut être réa­li­sée en éta­blis­sant ou en appli­quant des lois, des règles ou des prin­cipes de régu­la­tion.

Lorsque les dif­fi­cul­tés sont omni­pré­sentes, les pro­blèmes sont pro­ba­ble­ment pro­fonds. Les sur­mon­ter néces­site une atten­tion par­ti­cu­lière et des mesures ciblées. Des chan­ge­ments majeurs peuvent être requis pour résoudre la dif­fi­cul­té. Cela peut entraî­ner des per­tur­ba­tions tem­po­raires et exi­ger des ajus­te­ments impor­tants.

En somme, pour faire face à cette situa­tion, il est recom­man­dé d’a­dop­ter une approche métho­dique pour résoudre les pro­blèmes, de coor­don­ner et d’or­ga­ni­ser les élé­ments per­ti­nents. Il est essen­tiel de res­ter conscient de la pré­va­lence de la dif­fi­cul­té et d’être prêt à appor­ter des chan­ge­ments sub­stan­tiels si néces­saire.

Hexagramme 3
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 03 selon WENGU

L’Hexa­gramme 03 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 03 selon YI JING LISE