zhōng   fú   tún   yú   jí   lì   shè   dà   chuān   lì   zhēn
…………………………..
 zhōng    fú   
au centre ; confiance
  tún     yú   
porc ; poisson
   jí   
bon augure
   lì     shè     dà    chuān 
profitable ; traverser ; grand ; cours d’eau
Il est profitable de traverser le grand fleuve.
   lì     zhēn  
profitable ; constance
Constance profitable.

Analyse de la structure

Il y a dans l’hexagramme 61 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 60 節 jié « Tempérance », et suivi du 62 小過 xiǎo guò « Petit dépassement » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 62 le gua 小過 xiǎo guò « Petit dépassement ».
Son hexagramme Nucléaire est 27 l’hexag. 頤 yí « Nourrir ».
Le trait maître est le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí ; 利涉大川 lì shè dà chuān ; 利貞 lì zhēn

Trait du bas

yú   jí   yǒu   tā   bù   yàn
…………………………..
   yú      jí   
prévoir ; bon augure
  yǒu     tā   
y avoir ; autre chose
   bù     yàn  
pas ; tranquillité

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H59 l’hexagramme 渙 huàn « Dispersion ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí

Second Trait

míng   hè   zài   yīn   qí   zǐ   hé   zhī   wǒ   yǒu   hǎo   jué   wú   yú   ěr   mǐ   zhī
…………………………..
  míng     hè     zài    yīn  
se faire entendre ; grue ; dans ; ombre
Une grue se fait entendre dans l’ombre.
   qí      zǐ      hé     zhī  
son ; petit ; s’accorder avec ; le
   wǒ     yǒu    hǎo    jué  
je ; avoir ; bon ; vase rituel à boire, en forme d’oiseau
   wú      yú      ěr      mǐ     zhī  
moi ; et ; toi ; répandre ; le

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H42 l’hexagramme 益 yì « Augmenter ».

Troisième Trait

dé   dí   huò   gǔ   huò   ba0   huò   qì   huò   gē
…………………………..
   dé      dí   
atteindre ; partenaire
  huò     gǔ   
ou bien ; battre le tambour
  huò    ba0  
ou bien ; cesser
  huò     qì   
ou bien ; pleurer en silence
  huò     gē   
ou bien ; chanter

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H09 l’hexagramme 小畜 xiǎo chù « Petit apprivoisement ».

Quatrième Trait

yuè   jǐ   wàng   mǎ   pǐ   wáng   wú   jiù
…………………………..
  yuè     jǐ     wàng  
lune ; presque ; dans l’attente de
   mǎ      pǐ     wáng  
cheval ; paire ; se dissocier
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H10 l’hexagramme 履 lǔ « Marcher ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Cinquième trait

yǒu   fú   lüán   rú   wú   jiù
…………………………..
  yǒu     fú   
y avoir ; confiance
Avoir confiance.
  lüán     rú   
être réciproquement lié ; comme
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H41 l’hexagramme 損 sǔn « Diminuer ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 孚 fú ; 无咎 wú jiù

Trait du haut

hàn   yīn   dēng   yú   tiān   zhēn   xiōng
…………………………..
  hàn    yīn    dēng     yú     tiān  
faisan ; son ; s’élever ; dans ; ciel
  zhēn   xiōng 
présage ; fermeture

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H60 l’hexagramme 節 jié « Tempérance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng

Grande Image

zé   shàng   yǒu   fēng   zhōng   fú   jūn   zǐ   yǐ   yì   yù   huǎn   sǐ
…………………………..
   zé    shàng   yǒu    fēng  
brûme ; au-dessus ; y avoir ; vent
Au-dessus de la brume il y a le vent.
 zhōng    fú   
juste ; confiance
Juste confiance.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
   yì      yù   
débattre ; litige
débattant des litiges,
  huǎn     sǐ   
différer ; sentence
diffère les sentences.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.