Définition de l’Hexagramme 61

tuàn

zhōng fú

au centre • confiance

Juste confiance.

tún yú jí

porc • pois­son • bon augure

Porc et pois­son sont pro­pices.

lì shè dà chuān

pro­fi­table • tra­ver­ser • grand • cours d’eau

Il est pro­fi­table de tra­ver­ser le grand fleuve.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 61

Il y a dans l’hexa­gramme 61 deux fois plus de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H60 節 jié “Tem­pé­rance”, et sui­vi de H62 小過 xiǎo guò “Petit dépas­se­ment” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H62 小過 xiǎo guò “Petit dépas­se­ment”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H27 頤 yí “Nour­rir”.
Le trait maître est le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 利涉大川 lì shè dà chuān ; 利貞 lì zhēn.

Inter­pré­ta­tion

Lorsque le cœur et l’es­prit sont dénués de toute pré­oc­cu­pa­tion égoïste, res­ter fidèle à soi-même et à ses valeurs peut appor­ter la pros­pé­ri­té même dans des situa­tions appa­rem­ment insi­gni­fiantes. La per­sé­vé­rance et la fer­me­té appro­priées pour affron­ter les défis, même majeurs, peuvent mener à des avan­tages. L’au­then­ti­ci­té peut non seule­ment nous conduire à une trans­for­ma­tion pro­fonde et posi­tive de notre être inté­rieur, mais aus­si influen­cer nos inter­ac­tions avec les autres et le monde exté­rieur.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

yú jí

pré­voir • bon augure

Se pré­pa­rer est pro­pice.

yǒu tā

y avoir • autre chose

S’il y a autre chose

bù yàn

pas • tran­quilli­té

pas de tran­quilli­té.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61.
Il est à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H59 l’hexa­gramme 渙 huàn “Dis­per­sion”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Culti­ver la sta­bi­li­té et la pré­pa­ra­tion inté­rieure, res­ter fidèle à sa propre nature et à ses valeurs internes, pour faire face aux situa­tions qui se pré­sentent, plu­tôt que comp­ter sur des fac­teurs externes. Y ajou­ter quoi que ce soit pour­rait per­tur­ber l’é­qui­libre inté­rieur.

Petite Image du Trait du Bas

chū jiǔ yú jí

début • neuf • pré­voir • bon augure

Le neuf ini­tial, pré­sage de pru­dence, est de bon augure,

zhì wèi biàn yǐ

volon­té • à venir • chan­ger • aus­si

Ne pas chan­ger d’in­ten­tion.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

míng hè zài yīn

se faire entendre • grue • dans • ombre

Une grue se fait entendre dans l’ombre.

qí zǐ hé zhī

son • petit • s’ac­cor­der avec • le

Son petit lui fait écho.

wǒ yǒu hǎo jué

je • avoir • bon • vase rituel à boire, en forme d’oiseau

J’ai un bon gobe­let rituel.

wú yú ěr mǐ zhī

moi • et • toi • répandre • le

Moi et toi le ren­ver­sons.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H42 l’hexa­gramme 益 yì “Aug­men­ter”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Connexion pro­fonde et com­mu­ni­ca­tion sin­cère et har­mo­nieuse entre un indi­vi­du et son envi­ron­ne­ment. Les mots et les actions d’une per­sonne sin­cère et authen­tique ont un effet pro­fond et influent sur les autres.

Petite Image du Deuxième Trait

qí zǐ hé zhī

son • héri­tier • s’ac­cor­der avec • son

Son petit lui fait écho.

zhōng xīn yuàn yǐ

au centre • cœur • dési­rer • aus­si

Aspi­ra­tion au centre.

Six en Trois

六 三 liù sān

dé dí

atteindre • par­te­naire

Ren­con­trer son par­te­naire.

huò gǔ huò bà

ou bien • battre le tam­bour • ou bien • ces­ser

Par­fois battre le tam­bour, par­fois s’in­ter­rompre.

huò qì huò gē

ou bien • pleu­rer en silence • ou bien • chan­ter

Par­fois pleu­rer, par­fois chan­ter.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H9 l’hexa­gramme 小畜 xiǎo chù “Petit appri­voi­se­ment”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Il vaut mieux culti­ver une sta­bi­li­té inté­rieure et une indé­pen­dance émo­tion­nelle plu­tôt que de lais­ser les influences exté­rieures ou les rela­tions déter­mi­ner nos humeurs et nos actions. Comp­ter sur les autres pour notre bon­heur et notre satis­fac­tion conduit inévi­ta­ble­ment à une insta­bi­li­té et à une incer­ti­tude émo­tion­nelle.

Petite Image du Troi­sième Trait

kě gǔ huò bà

pou­voir • battre le tam­bour • peut-être • ces­ser

Par­fois battre le tam­bour, par­fois s’interrompre.

wèi bù dāng yǐ

posi­tion • pas • avoir la charge de • aus­si

La posi­tion n’est pas appro­priée.

Six en Quatre

六 四 liù sì

yuè jǐ wàng

lune • presque • dans l’at­tente de

A l’ap­proche de la pleine lune

mǎ pǐ wáng

che­val • paire • se dis­so­cier

la paire de che­vaux est décou­plée.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H10 l’hexa­gramme 履 lǔ “Mar­cher”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Ne pas craindre de trans­cen­der les influences actuelles et de se libé­rer des liens qui nous retiennent pour pour­suivre un objec­tif plus éle­vé, plus pro­fond ou plus signi­fi­ca­tif.

Petite Image du Qua­trième Trait

mǎ pǐ wáng

che­val • paire • dis­pa­raître

La paire de che­vaux est décou­plée.

jué lèi shàng yǐ

rompre, sec­tion­ner • clas­ser • au-des­sus • aus­si

C’est être cou­pé de ceux d’en haut.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

yǒu fú lüán rú

y avoir • confiance • être réci­pro­que­ment lié • comme

Avoir confiance et être mutuel­le­ment reliés.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H41 l’hexa­gramme 損 sǔn “Dimi­nuer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

La puis­sance de la sin­cé­ri­té et de l’in­té­gri­té per­son­nelle per­met d’é­ta­blir des liens solides et har­mo­nieux avec les autres. Lorsque la sin­cé­ri­té émane d’une posi­tion cen­trale et puis­sante, elle a le pou­voir d’in­fluen­cer et de ras­sem­bler, créant ain­si des rela­tions béné­fiques et indé­fec­tibles.

Petite Image du Cin­quième Trait

yǒu fú lüán rú

y avoir • confiance • être réci­pro­que­ment lié • comme

Avoir confiance et être mutuel­le­ment reliés.

wèi zhèng dāng yǐ

posi­tion • cor­rect • avoir la charge de • aus­si

La posi­tion est tout à fait appro­priée.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

hàn yīn dēng yú tiān

fai­san • son • s’é­le­ver • dans • ciel

Le cri du fai­san s’é­lève jus­qu’au ciel.

zhēn xiōng

pré­sage • fer­me­ture

La constance serait mal­heu­reuse.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 61.
Il est au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H60 l’hexa­gramme 節 jié “Tem­pé­rance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞凶 zhēn xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La recherche de la véri­té doit être gui­dée par l’hu­mi­li­té et le res­pect de ses limites per­son­nelles. Ten­ter de s’é­le­ver au-des­sus de sa posi­tion réelle et de ses capa­ci­tés en se met­tant en avant, en se van­tant de ses réa­li­sa­tions ou en cher­chant à atti­rer l’at­ten­tion sur soi-même est voué à l’é­chec. Per­sis­ter dans l’illu­sion et l’ar­ro­gance de croire que l’on peut atteindre des som­mets sans une base solide condui­rait même à des consé­quences néfastes.

Petite Image du Trait du Haut

hàn yīn dēng yú tiān

plume • son • s’é­le­ver • dans • ciel

Le cri du fai­san s’élève jusqu’au ciel.

hé kě zhǎng yǐ

com­ment ? • pou­voir • aîné • aus­si

Com­ment cela pour­rait-il durer ?

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé shàng yǒu fēng

brume • au-des­sus • y avoir • vent

Au-des­sus de la brume il y a le vent.

zhōng fú

au centre • confiance

Juste confiance.

jūn zǐ yǐ yì yù

noble • héri­tier • ain­si • débattre • pro­cès

Ain­si le noble héri­tier, débat­tant des litiges,

huǎn sǐ

dif­fé­rer • mou­rir

dif­fère les sen­tences.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 61 est com­po­sé du tri­gramme ☱ 兌 duì en bas et de ☴ 巽 xùn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☳ 震 zhèn, celui du haut est ☶ 艮 gèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 61 sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 61 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Prendre le temps de consi­dé­rer en son for inté­rieur et de réflé­chir atten­ti­ve­ment à tous les points de vue avant de prendre et faire appli­quer des déci­sions défi­ni­tives.

Hexagramme 61
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 61 selon WENGU

L’Hexa­gramme 61 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 61 selon YI JING LISE