Définition de l’Hexagramme 46

tuàn

shēng

croître

Croître.

yuán hēng

ori­gi­nel • crois­sance

Le prin­cipe ini­tial est pros­père.

yòng jiàn dà rén

agir • voir • grand • homme

Aller voir un grand homme.

wù xù

ne pas • inquié­tude

Ne pas s’inquiéter.

nán zhèng

sud • expé­di­tion

Expé­di­tions au Sud.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 46

Il y a dans l’hexa­gramme 46 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H45 萃 cuì “Se ras­sem­bler” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H47 困 kùn “Encer­cler”.
Son Oppo­sé est H25 無妄 wú wàng “Sans désordre”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H54 歸妹 guī mèi “Mariage de la soeur cadette”.
Le trait maître est le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 用見大人 yòng jiàn dà rén ; 勿恤 wù xù ; 征吉 zhèng jí.

Inter­pré­ta­tion

La crois­sance s’ac­com­plit par l’ac­cu­mu­la­tion d’ef­forts, étape par étape ; les pro­grès ins­tan­ta­nés sont rares. Un grand poten­tiel ini­tial se déve­loppe pro­gres­si­ve­ment ou par étapes jus­qu’à la réa­li­sa­tion d’ob­jec­tifs impor­tants et d’un suc­cès suprême. La patience néces­saire pour mettre en œuvre ces plans ambi­tieux repré­sente peut-être le plus grand défi. Il est cru­cial d’é­vi­ter toute pré­ci­pi­ta­tion aux dif­fé­rents paliers de la crois­sance. Un autre écueil serait la com­plai­sance ou l’in­do­lence, entraî­nant le relâ­che­ment des efforts une fois cer­tains niveaux atteints. C’est pour­quoi il est recom­man­dé de se mettre ou remettre volon­tai­re­ment en mou­ve­ment, que ce soit pour se rap­pro­cher de sources d’ins­pi­ra­tion ou pour cor­ri­ger tout excès d’op­ti­misme ou de négli­gence. Cela per­met non seule­ment d’é­li­mi­ner toute pré­oc­cu­pa­tion liée à la sen­sa­tion d’i­nac­ti­vi­té, mais sur­tout de se remettre en mou­ve­ment, s’ins­cri­vant ain­si immé­dia­te­ment et visi­ble­ment dans la dyna­mique de crois­sance.

Six au Début

初 六 chū liù

yǔn shēng

consen­tir • croître

Accep­ter la crois­sance.

dà jí

grand • bon augure

Grand pré­sage heu­reux.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46.
Il est à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H11 l’hexa­gramme 泰 tài “Pros­pé­ri­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

La crois­sance actuelle est favo­ra­ble­ment accueillie par ce qui est au-des­sus, pro­met­tant ain­si une pro­gres­sion har­mo­nieuse et le suc­cès. Cepen­dant, cette accep­ta­tion doit être réci­proque : il est essen­tiel de n’être ni arro­gant ni arri­viste, mais plu­tôt de faire preuve d’hu­mi­li­té et de récep­ti­vi­té envers ceux qui sont en posi­tion supé­rieure. Une com­pré­hen­sion pro­fonde des dyna­miques rela­tion­nelles est donc essen­tielle pour tirer le meilleur par­ti de cette situa­tion.

Petite Image du Trait du Bas

yǔn shēng dà jí

consen­tir • croître • grand • bon augure

Accep­ter la crois­sance. Grand pré­sage heu­reux.

shàng hé zhì yǐ

au-des­sus • ensemble • volon­té • aus­si

Cela cor­res­pond aux inten­tions au-des­sus.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

confiance

Confiance.

nǎi lì yòng yuè

alors • pro­fi­table • pra­ti­quer • sacri­fice

Il est alors pro­fi­table d’ef­fec­tuer un sacri­fice.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H15 l’hexa­gramme 謙 qiān “Humi­li­té”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚 fú ; 利用 lì yòng ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

La sin­cé­ri­té et le dévoue­ment dans ses actions peuvent appor­ter des béné­fices, même si les res­sources sont limi­tées et les actions modestes. Il est donc impor­tant de ne pas perdre de vue l’au­then­ti­ci­té dans la pour­suite des objec­tifs. Si cette sin­cé­ri­té était feinte ou mani­pu­la­trice, elle pour­rait ulti­me­ment nuire à la répu­ta­tion et à la confiance. Une com­pré­hen­sion pro­fonde des moti­va­tions der­rière les actions et des valeurs per­son­nelles sin­cères sont donc essen­tielles pour tirer le meilleur par­ti de cette situa­tion.

Petite Image du Deuxième Trait

jiǔ èr zhī fú

neuf • deux • son • confiance

La confiance du neuf à la deuxième place,

yǒu xǐ yǐ

y avoir • joie • aus­si

apporte de la joie.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

shēng xū yì

croître • vide • fief

Croître dans une cité vide.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H7 l’hexa­gramme 師 shī “Troupe”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

L’as­cen­sion auda­cieuse et rapide, sans aucun doute ou hési­ta­tion dans la démarche, est pro­met­teuse. Cepen­dant, cette audace peut com­por­ter des risques si l’on est trop pré­somp­tueux de sa propre force et si l’on avance sans prendre en compte les pos­sibles défis ou obs­tacles. Cette négli­gence des cir­cons­tances ou la pré­ci­pi­ta­tion dans l’ac­tion pour­raient entraî­ner des erreurs ou des sur­prises désa­gréables. Une éva­lua­tion pru­dente de la situa­tion et une prise de conscience des pos­sibles consé­quences sont donc néces­saires pour évi­ter de s’en­ga­ger dans des voies non sou­hai­tées. Une réflexion appro­fon­die et un équi­libre entre l’au­dace et la pru­dence sont essen­tiels pour tirer le meilleur par­ti de cette situa­tion.

Petite Image du Troi­sième Trait

shēng xū yì

croître • vide • fief

Croître dans une cité vide.

wú suǒ yí yǐ

pas • en ques­tion • dou­ter • aus­si

Il n’y a aucun doute.

Six en Quatre

六 四 liù sì

wáng yòng hēng yú qí shān

roi • employer • crois­sance • à • abrupt • mon­tagne

Le roi pro­cède à un sacri­fice au Mont Qi.

bon augure

Pro­pice.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H32 l’hexa­gramme 恆 héng “Constance”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Il est pos­sible de gra­vir les éche­lons en ser­vant fidè­le­ment des objec­tifs supé­rieurs et en accom­plis­sant des tâches impor­tantes et signi­fi­ca­tives. Cepen­dant, l’hon­neur et la recon­nais­sance obte­nus ne doivent pas être exploi­tés à des fins égoïstes, mais plu­tôt eux-aus­si uti­li­sés pour le bien com­mun. Des incon­vé­nients pour­raient en effet décou­ler d’une atti­tude oppor­tu­niste ou de mani­pu­la­tion dans le but d’ob­te­nir des avan­tages per­son­nels. Une atti­tude humble et une recon­nais­sance des cir­cons­tances sont néces­saires pour maxi­mi­ser les avan­tages de cette situa­tion.

Petite Image du Qua­trième Trait

wáng yòng hēng yú qí shān

roi • agir • crois­sance • dans • abrupt • mon­tagne

Le roi pro­cède à un sacri­fice au Mont Qi,

shùn shì yǐ

se confor­mer • affaire • aus­si

Cela est conforme à l’ordre des choses.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

zhēn jí

pré­sage • bon augure

Pré­sage pro­pice.

shēng jiē

croître • pro­gres­sif

Crois­sance par étapes.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H48 l’hexa­gramme 井 jǐng “Puits”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Une ferme déter­mi­na­tion et la cor­rec­tion dans ses actions apportent une bonne for­tune. L’as­cen­sion doit se faire étape par étape, sans hâte, mais avec la bonne atti­tude et dans le res­pect des pro­cé­dures requises. Cette approche métho­dique et réflé­chie garan­tit la réa­li­sa­tion réus­sie de ses objec­tifs. Une démarche équi­li­brée entre la déter­mi­na­tion et le res­pect humble des étapes est donc néces­saire pour maxi­mi­ser les avan­tages de cette situa­tion. La recon­nais­sance des pro­grès déjà réa­li­sés per­met­tra d’é­vi­ter tout relâ­che­ment.

Petite Image du Cin­quième Trait

zhēn jí shēng jiē

pré­sage • bon augure • croître • pro­gres­sif

Pré­sage pro­pice d’une crois­sance pro­gres­sive.

dà dé zhì yǐ

grand • obte­nir • volon­té • aus­si

C’est lar­ge­ment réa­li­ser ses inten­tions.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

míng shēng

dans l’obs­cu­ri­té • croître

Crois­sance dans l’obs­cu­ri­té.

lì yú bù xī zhī zhēn

pro­fi­table • dans • pas • ces­ser • de • constance

Il est pro­fi­table de per­sé­vé­rer sans relâche.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 46.
Il est au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H18 l’hexa­gramme 蠱 gǔ “Remé­dier”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 利 lì ; 貞 zhēn.

Inter­pré­ta­tion

Une ascen­sion sans dis­cer­ne­ment peut entraî­ner des consé­quences défa­vo­rables. La per­sé­vé­rance et la cor­rec­tion inébran­lables dans l’ap­proche sont en prin­cipe des avan­tages, même si l’ob­jec­tif est incer­tain ou peu clair. Il faut cepen­dant com­prendre que l’a­char­ne­ment aveugle peut entraî­ner des pertes plu­tôt que des gains, et que la per­sé­vé­rance doit être asso­ciée à une éva­lua­tion constante et à une cor­rec­tion atten­tive du cap. L’obs­ti­na­tion dans une direc­tion erro­née ou l’i­gno­rance de signaux d’a­ver­tis­se­ment pour­raient débou­cher sur un échec. L’hu­mi­li­té et l’ac­cep­ta­tion atten­tive de l’in­cer­ti­tude sont donc essen­tielles pour évi­ter les consé­quences néga­tives. Une éva­lua­tion hon­nête de la situa­tion et la capa­ci­té de prendre du recul pour recon­si­dé­rer, dès que néces­saire, le plan d’ac­tion sont impé­ra­tives pour maxi­mi­ser les avan­tages de cette situa­tion.

Petite Image du Trait du Haut

míng shēng zài shàng

dans l’obs­cu­ri­té • croître • se trou­ver à • au-des­sus

Crois­sance dans l’obscurité ; se trou­ver au-des­sus.

xiāo bù fù yǐ

anéan­tir, dis­soudre • pas • richesse • aus­si

Cela n’aug­mente pas la richesse.

Grande Image

大 象 dà xiàng

dì zhōng shēng mù

terre • au centre • vie • bois

Au cœur de la terre se pro­duit le bois.

shēng

croître

Crois­sance.

jūn zǐ yǐ shùn dé

noble • héri­tier • ain­si • se confor­mer • conduite

Ain­si le noble héri­tier, se confor­mant à la ver­tu,

jī xiǎo yǐ gāo dà

accu­mu­ler • petit • ain­si • éle­ver • grand

accu­mule le petit, et ain­si s’é­lève jus­qu’au grand.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 46 est com­po­sé du tri­gramme ☴ 巽 xùn en bas et de ☷ 坤 kūn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☱ 兌 duì, celui du haut est ☳ 震 zhèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 46 sont ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 46 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage d’un arbre qui pousse depuis le plus pro­fond de la terre sym­bo­lise la crois­sance gra­duelle et ascen­dante. Les grandes ver­tus se construisent par l’ac­cu­mu­la­tion de petites actions posi­tives jus­qu’à leur trans­for­ma­tion en quelque chose de très éle­vé. La patience et la constance dans l’ac­cu­mu­la­tion d’ef­forts conduisent fina­le­ment à un suc­cès très signi­fi­ca­tif. Il est donc fon­da­men­tal d’ac­cep­ter que ce pro­ces­sus néces­site du temps et de la per­sé­vé­rance. Il s’a­git ain­si de trou­ver l’é­qui­libre entre une vision ini­tiale à long terme et un che­mi­ne­ment patient consti­tué de nom­breuses actions à petite échelle.

Hexagramme 46
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 46 selon WENGU

L’Hexa­gramme 46 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 46 selon YI JING LISE