Définition de l’Hexagramme 45

tuàn

cuì

se ras­sem­bler

Se ras­sem­bler.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

wáng jiǎ yǒu miào

roi • par­ve­nir • y avoir • temple des ancêtres

Le roi par­vient à obte­nir un temple pour ses ancêtres.

lì jiàn dà rén

pro­fi­table • voir • grand • homme

Il est pro­fi­table de se mon­trer un grand homme.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

yòng dà shēng

agir • grand • boeuf sans défaut (pour les sacri­fices)

Sacri­fier un grand bœuf.

bon augure

Pro­pice.

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 45

Il y a dans l’hexa­gramme 45 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H44 姤 gòu “Ren­con­trer”, et sui­vi de H46 升 shēng “Crois­sance” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H26 大畜 dà chù “Grand appri­voi­se­ment”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H53 漸 jiàn “Pro­gres­ser gra­duel­le­ment”.
Les traits maîtres sont le qua­trième et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 利見大人 lì jiàn dà rén ; 亨 hēng ; 利貞 lì zhēn ; 用 yòng ; 吉 jí ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

Il s’a­git ici de réunir ses forces et moyens pour se déve­lop­per en direc­tion d’un objec­tif com­mun. Si l’on va jus­qu’à appli­quer ce prin­cipe de réunion à lui-même, on obtient une “réunion des réunions”. Cela éta­blit la conver­gence d’as­so­cia­tions à dif­fé­rents niveaux et conforte cha­cune d’entre elles par la dyna­mique qu’in­duisent les autres. Mais cela pro­voque sur­tout en cha­cun le ren­for­ce­ment et le res­ser­re­ment vers ses moti­va­tions ori­gi­nelles. C’est dans la réaf­fir­ma­tion de cette base com­mune et indi­vi­duelle que cha­cun pui­se­ra les res­sources, la déter­mi­na­tion et l’en­du­rance néces­saires jus­qu’à en récol­ter et par­ta­ger les fruits. Les dif­fé­rents niveaux impli­qués dans ce ras­sem­ble­ment vont du plus intime au plus géné­ral, du simple recen­trage per­son­nel jus­qu’à la recon­nexion avec la lignée dont on est por­teur, la répar­ti­tion cohé­rente entre sa vision et ses actions, ou l’as­so­cia­tion avec des tiers, des supé­rieurs ou des subor­don­nés. Dans le même ordre d’i­dées, il ne faut pas hési­ter à élar­gir son enver­gure et s’en­ri­chir de consul­ta­tions externes ins­pi­rantes et dyna­mi­santes pour obte­nir des conseils et des pers­pec­tives pré­cieuses.
Loin de détour­ner de sa propre démarche, tous ces inves­tis­se­ments déli­bé­rés et géné­reux dans la com­mu­ni­ca­tion et la par­ti­ci­pa­tion à des pro­jets col­lec­tifs seront lar­ge­ment payés en retour, à com­men­cer par la joie de l’ins­crip­tion dans un élan com­mun.

Six au Début

初 六 chū liù

yǒu fú bù zhōng

avoir • confiance • pas • jus­qu’à la fin

Avoir confiance ; pas de fin.

nǎi lüàn nǎi cuì

ou bien • désordre • ou bien • se ras­sem­bler

Soit le désordre, soit le ras­sem­ble­ment.

ruò hào

alors • appe­ler

Quand il appelle,

yī wò wéi xiào

un • poi­gnée • comme • rire

quelques-uns y voient une plai­san­te­rie.

wù xù

ne pas • inquié­tude

Ne pas s’inquiéter.

wàng wú jiù

aller • pas • faute

S’en­ga­ger n’est pas fau­tif.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45.
Il est à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H17 l’hexa­gramme 隨 suí “Suivre”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 有孚 yǒu fú ; 勿恤 wù xù ; 往无咎 wàng wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Le désir d’u­nion semble pré­ma­tu­ré, car sa fina­li­té est mal com­prise et la confiance n’est pas encore réci­proque. Cepen­dant, ne vous inquié­tez pas, et sur­tout, ne renon­cez pas. Per­sé­vé­rez plu­tôt jus­qu’à ce que l’ap­pel trouve un écho. Les dif­fi­cul­tés tem­po­raires et l’in­cer­ti­tude se dis­si­pe­ront, se trans­for­mant ins­tan­ta­né­ment en une impul­sion com­mune vers l’a­vant.

Petite Image du Trait du Bas

nǎi lüàn nǎi cuì

alors • désordre • alors • se ras­sem­bler

Soit le désordre, soit le ras­sem­ble­ment.

qí zhì lüàn yǐ

son • volon­té • désordre • aus­si

Son inten­tion est confuse.

Six en Deux

六 二 liù èr

yǐn jí

atti­rer • bon augure

Atti­rance pro­pice.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.

fú nǎi lì yòng yuè

confiance • alors • pro­fi­table • érer • sacri­fice

Etant sin­cère, effec­tuer le sacri­fice Yué.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H47 l’hexa­gramme 困 kùn “Encer­cler”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无咎 wú jiù ; 孚 fú ; 利用 lì yòng.

Inter­pré­ta­tion

Même de modestes contri­bu­tions peuvent revê­tir une impor­tance signi­fi­ca­tive lorsque l’en­ga­ge­ment per­son­nel est authen­tique, moti­vé par des prin­cipes éle­vés. Étant don­né que cette moti­va­tion découle du sen­ti­ment d’a­li­gne­ment avec un idéal, reven­di­quer cette appar­te­nance n’est en aucun cas une erreur, mais plu­tôt une démarche pro­met­teuse lors­qu’on y inves­tit son éner­gie.

Petite Image du Deuxième Trait

yǐn jí wú jiù

atti­rer • bon augure • pas • faute

Atti­rance pro­pice. Pas de faute.

zhōng wèi biàn yǐ

au centre • à venir • chan­ger • aus­si

Le milieu n’a pas encore chan­gé.

Six en Trois

六 三 liù sān

cuì rú

se ras­sem­bler • comme

Comme se ras­sem­bler,

jiē rú

gémir • comme

comme gémir.

wú yōu lì

pas • quelque chose • pro­fi­table

Ce n’est pas quelque chose de pro­fi­table.

wàng wú jiù

aller • pas • faute

S’en­ga­ger n’est pas fau­tif.

xiǎo lìn

petit • gêne

Gêne pour le petit.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H31 l’hexa­gramme 咸 xián “Influen­cer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 无攸利 wú yōu lì ; 往无咎 wàng wú jiù ; 吝 lìn.

Inter­pré­ta­tion

Atteindre l’u­nion ou la conver­gence sou­hai­tée peut sem­bler ardu en rai­son de cir­cons­tances défa­vo­rables ou de l’ab­sence actuelle de résul­tats concrets. Bien que la per­sé­vé­rance soit recom­man­dée face aux dif­fi­cul­tés, il est éga­le­ment cru­cial de ne pas insis­ter exces­si­ve­ment si cela ne conduit pas à des résul­tats posi­tifs. Avan­cer n’est pas une faute, même si à court terme cela peut don­ner l’im­pres­sion de recu­ler ou de tour­ner en rond. Il est néces­saire de répondre à cette insa­tis­fac­tion avec humi­li­té, en s’a­dap­tant aux cir­cons­tances incon­for­tables et en culti­vant même les col­la­bo­ra­tions les plus modestes.

Petite Image du Troi­sième Trait

wàng wú jiù

aller • pas • faute

S’engager n’est pas fau­tif.

shàng xùn yǐ

au-des­sus • se confor­mer • aus­si

Se confor­mer à ce qui est au-des­sus.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

dà jí

grand • bon augure

Pro­pice au grand.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 45.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H8 l’hexa­gramme 比 bǐ “S’al­lier”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Être en har­mo­nie avec la situa­tion et jouer son rôle en inves­tis­sant toutes ses éner­gies de manière altruiste dans des ini­tia­tives d’en­ver­gure pour le bien com­mun per­met de béné­fi­cier de cir­cons­tances favo­rables sans craindre de consé­quences néfastes.

Petite Image du Qua­trième Trait

dà jí wú jiù

grand • bon augure • pas • faute

Pro­pice au grand. Pas de faute.

wèi bù dāng yǐ

posi­tion • pas • avoir la charge de • aus­si

La posi­tion n’est pas appro­priée.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

cuì yǒu wèi

se ras­sem­bler • avoir • posi­tion

Le ras­sem­ble­ment prend place.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.

fěi fú

aucun • confiance

Pas de confiance.

yuán yǒng zhēn

ori­gi­nel • dura­ble­ment • pré­sage

Pré­sage fon­da­men­ta­le­ment durable.

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître

Les regrets dis­pa­raissent.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le qua­trième trait, maître de l’Hexa­gramme 45.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H16 l’hexa­gramme 豫 yù “Enthou­siasme”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 无咎 wú jiù ; 匪孚 fěi fú ; 元永貞 yuán yǒng zhēn ; 悔亡 huǐ wáng.

Inter­pré­ta­tion

Assu­rer la direc­tion d’un ras­sem­ble­ment autour d’un objec­tif com­mun exige une atti­tude et un com­por­te­ment irré­pro­chables. Cepen­dant, cette posi­tion ne peut jamais être consi­dé­rée comme acquise de manière défi­ni­tive : la confiance doit constam­ment se renou­ve­ler grâce à des efforts col­lec­tifs et sou­te­nus autour de pro­jets fon­da­teurs et pro­met­teurs, afin d’é­vi­ter tout sen­ti­ment de regret.

Petite Image du Cin­quième Trait

cuì yǒu wèi

se ras­sem­bler • y avoir • posi­tion

Le ras­sem­ble­ment prend place.

zhì wèi guāng yǐ

volon­té • à venir • lumi­neux • aus­si

L’in­ten­tion n’est pas encore claire.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

jī zī

por­ter dans son cœur • gémir

Se lamen­ter et sou­pi­rer.

tì yí

larme • se mou­cher

Flots de larmes.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 45.
Il est au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H12 l’hexa­gramme 否 pǐ “Adver­si­té”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Les défis et les émo­tions néga­tives font par­tie inté­grante de la vie, quelle que soit notre posi­tion et même si l’on est irré­pro­chable. La cohé­sion et l’har­mo­nie ne peuvent durer tou­jours : il y a néces­sai­re­ment des moments de sépa­ra­tion ou d’ad­ver­si­té durant les­quels il est juste et natu­rel de res­sen­tir désar­roi, regrets ou tris­tesse.

Petite Image du Trait du Haut

jī zī tì yí

por­ter dans son cœur • gémir • larme • se mou­cher

Se lamen­ter et sou­pi­rer. Flots de larmes.

wèi ān shàng yǐ

à venir • apai­ser • au-des­sus • aus­si

Pas encore en accord avec le supé­rieur.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé shàng yú dì

brume • au-des­sus • dans • terre

Brume émer­geant de la terre.

cuì

se ras­sem­bler

Se ras­sem­bler.

jūn zǐ yǐ chú róng qì

noble • héri­tier • ain­si • débar­ras­ser • arme • outil

Ain­si le noble héri­tier, pre­nant soin de ses armes,

jiè bù yú

mettre en garde • pas • pré­voir

se pré­pare à l’im­pré­vu.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 45 est com­po­sé du tri­gramme ☷ 坤 kūn en bas et de ☱ 兌 duì en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☶ 艮 gèn, celui du haut est ☴ 巽 xùn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 45 sont ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 45 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage d’un marais au-des­sus de la terre sym­bo­lise le ras­sem­ble­ment, le prin­cipe supé­rieur de la conver­gence d’in­té­rêts sur une base com­mune. Cette union pré­vient tout défi ou menace : en ras­sem­blant et entre­te­nant ses res­sources, elle pour­ra faire face à toute situa­tion inat­ten­due. Main­te­nir l’har­mo­nie actuelle est en défi­ni­tive une mesure pré­voyante, une pré­pa­ra­tion atten­tive qui arme contre des revers futurs.

Hexagramme 45
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 45 selon WENGU

L’Hexa­gramme 45 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 45 selon YI JING LISE