gǔ   yuán   hēng   lì   shè   dà   chuān   xiān   jiǎ   sān   rì   hòu   jiǎ   sān   rì
…………………………..
   gǔ   
remédier
Remédier.
  yuán    hēng  
originel ; croissance
   lì     shè     dà    chuān 
profitable ; traverser ; grand ; cours d’eau
Il est profitable de traverser le grand fleuve.
  xiān    jiǎ    sān     rì   
; jour Jia ; trois ; jour
Avant le jour Jia, trois jours ;
  hòu    jiǎ    sān     rì   
après ; jour Jia ; trois ; jour
après le jour Jia, trois jours.

Analyse de la structure

L’hexagramme 18 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 17 隨 suí « Suivre » (ils appartiennent à la même paire), et suivi du 19 臨 lín « Approcher ».
Son Opposé est 17 le gua 隨 suí « Suivre ».
Son hexagramme Nucléaire est 54 l’hexag. 歸妹 guī mèi « Mariage de la soeur cadette ».
Le trait maître est le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利涉大川 lì shè dà chuān

Trait du bas

gàn   fù   zhī   gǔ   yǒu   zǐ   kǎo   wú   jiù   lì   zhōng   jí
…………………………..
  gàn     fù     zhī     gǔ   
traiter ; père ; de ; remédier
  yǒu     zǐ   
avoir ; fils
Il y a un fils.
  kǎo     wú     jiù  
père défunt ; pas ; faute
   lì    zhōng    jí   
danger ; à la fin ; bon augure

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H26 l’hexagramme 大畜 dà chù « Grand apprivoisement ».

Second Trait

gàn   mǔ   zhī   gǔ   bù   kě   zhēn
…………………………..
  gàn     mǔ     zhī     gǔ   
traiter ; mère ; de ; remédier
   bù      kě     zhēn  
pas ; pouvoir ; présage

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et à la base du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H52 l’hexagramme 艮 gèn « Stabiliser ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 不可貞 bù kě zhēn

Troisième Trait

gàn   fù   zhī   gǔ   xiǎo   yǒu   huǐ   wú   dà   jiù
…………………………..
  gàn     fù     zhī     gǔ   
traiter ; père ; de ; remédier
  xiǎo    yǒu    huǐ  
petit ; avoir ; regret
   wú      dà     jiù  
pas ; grand ; faute

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme », au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H04 l’hexagramme 蒙 meng « Inexpérience ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 小有悔 xiǎo yǒu huǐ ; 无大咎 wú dà jiù

Quatrième Trait

yù   fù   zhī   gǔ   wàng   jiàn   lìn
…………………………..
   yù      fù     zhī     gǔ   
prodigalité ; père ; de ; remédier
  wàng    jiàn    lìn  
aller ; voir ; gêne

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H50 l’hexagramme 鼎 dǐng « Chaudron ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吝 lìn

Cinquième trait

gàn   fù   zhī   gǔ   yòng   yù
…………………………..
  gàn     fù     zhī     gǔ   
traiter ; père ; de ; remédier
  yòng     yù   
employer ; éloge

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H57 l’hexagramme 巽 xùn « Se conformer ».

Trait du haut

bù   shì   wáng   hóu   gāo   shàng   qí   shì
…………………………..
   bù     shì    wáng    hóu  
pas ; être au service de ; roi ; feudataire
  gāo   shàng    qí     shì  
supérieur ; estimer ; son ; être au service de

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H46 l’hexagramme 升 shēng « Croissance ».

Grande Image

shān   xià   yǒu   fēng   gǔ   jūn   zǐ   yǐ   zhèn   mín   yù   dé
…………………………..
  shān    xià    yǒu    fēng  
montagne ; sous ; y avoir ; vent
Sous la montagne il y a le vent.
   gǔ   
remédier
Remédier.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  zhèn    mín  
stimuler ; peuple
en stimulant le peuple,
   yù      dé   
élever ; conduite
élève sa conduite.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.