Définition de l’Hexagramme 32

tuàn

héng

constance

Constance.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

lì yǒu yōu wàng

pro­fi­table • y avoir • où • aller

Il est pro­fi­table d’avoir où aller.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 32

L’hexa­gramme 32 est consti­tué d’au­tant de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H31 咸 xián “Influen­cer” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H33 遯 dùn “Se reti­rer”.
Son Oppo­sé est H42 益 yì “Aug­men­ter”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H43 夬 guài “Réso­lu­ment”.
Le trait maître est le second.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 无咎 wú jiù ; 利貞 lì zhēn ; 利有攸往 lì yǒu yōu wàng.

Inter­pré­ta­tion

Pour­suivre le che­min choi­si avec per­sé­vé­rance et main­te­nir une approche constante mal­gré les chan­ge­ments est la voie du suc­cès, sans risque de blâme. Gar­der à l’es­prit l’ob­jec­tif ini­tial et conti­nuer à avan­cer dans cette direc­tion est essen­tiel. Cepen­dant, il est impor­tant de noter que la per­sé­vé­rance exces­sive peut par­fois mener à la stag­na­tion ou à l’obs­ti­na­tion. Il est donc judi­cieux de res­ter ouvert aux ajus­te­ments néces­saires en réponse aux cir­cons­tances chan­geantes.

Six au Début

初 六 chū liù

jùn héng

appro­fon­dir • constance

Appro­fon­dir par la constance.

zhēn xiōng

pré­sage • fer­me­ture

Pré­sage mal­heu­reux.

wú yōu lì

pas • quelque chose • pro­fi­table

Ce n’est pas quelque chose de pro­fi­table.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32.
Il est à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H34 l’hexa­gramme 大壯 dà zhuàng “Grande force”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng ; 无攸利 wú yōu lì.

Inter­pré­ta­tion

Ne recher­chez pas la lon­gé­vi­té ou la dura­bi­li­té avec une insis­tance exces­sive dès le départ. Vou­loir des résul­tats durables trop rapi­de­ment ne peut que conduire à des mal­heurs per­sis­tants. Il est pré­fé­rable de lais­ser les choses mûrir natu­rel­le­ment et de ne pas pré­ci­pi­ter les pro­ces­sus.

Petite Image du Trait du Bas

jùn héng zhī xiōng

appro­fon­dir • constance • son • fer­me­ture

Appro­fon­dir par la constance. Inop­por­tun.

shǐ qiú shēn yǐ

com­men­ce­ment • recher­cher • pro­fond • aus­si

Com­men­cer par cher­cher dans les pro­fon­deurs.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître

Les regrets dis­pa­raissent.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H62 l’hexa­gramme 小過 xiǎo guò “Petit dépas­se­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 悔亡 huǐ wáng.

Inter­pré­ta­tion

Lais­sez der­rière vous tout sen­ti­ment de regret ou de remords. Le main­tien d’une posi­tion cen­trale et équi­li­brée vous aide à évi­ter les extrêmes et à ne pas regret­ter le pas­sé.

Petite Image du Deuxième Trait

jiǔ èr huǐ wáng

neuf • deux • regret • dis­pa­raître

9 en deuxième : “Le regret dis­pa­raît” ;

néng jiǔ zhōng yǐ

pou­voir • long­temps • au centre • aus­si

la posi­tion cen­trale per­met de durer long­temps.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

bù héng qí dé

pas • constance • son • ver­tu

Pas de constance dans son atti­tude.

huò chéng zhī xiū

peut-être • pro­mou­voir • de • honte

Pou­voir en assu­mer la honte.

zhēn lìn

pré­sage • gêne

Pré­sage de gêne.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”, au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H40 l’hexa­gramme 解 xiè “Libé­ra­tion”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吝 zhēn lìn.

Inter­pré­ta­tion

Il est essen­tiel de main­te­nir une cohé­rence dans son com­por­te­ment et son carac­tère. L’in­cons­tance et l’a­ban­don de ses prin­cipes peuvent mener au mal­heur, à l’embarras, voire à la dis­grâce.

Petite Image du Troi­sième Trait

bù héng qí dé

pas • constance • son • conduite

Pas de constance dans son atti­tude :

wú suǒ róng yǐ

pas • en ques­tion • com­prendre • aus­si

sa posi­tion n’est pas sou­te­nue.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

tián wú qín

champ • pas • gibier

Il n’y a pas de gibier dans le champ.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H46 l’hexa­gramme 升 shēng “Crois­sance”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Quand il n’y a pas de résul­tat posi­tif en vue, il est pré­fé­rable de recon­naître qu’il est temps de chan­ger de direc­tion au lieu de per­sé­vé­rer obs­ti­né­ment dans une voie qui ne mène nulle part dans les cir­cons­tances actuelles.

Petite Image du Qua­trième Trait

jiǔ fēi qí wèi

long­temps • contraire • son • posi­tion

Durable, mais ce n’est pas sa posi­tion :

ān dé qín yǐ

apai­ser • obte­nir • gibier • aus­si

com­ment pour­rait-il y avoir du gibier ?

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

héng qí dé

constance • son • ver­tu

Constance dans son atti­tude.

zhēn

pré­sage

Pré­sage.

fù rén jí

épouse • homme • bon augure

Pro­pice à l’é­pouse,

fū zǐ xiōng

mari • jeune • fer­me­ture

mal­heu­reux pour le mari.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H28 l’hexa­gramme 大過 dà guò “Grand dépas­se­ment”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞 zhēn ; 吉 jí ; 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

La per­sé­vé­rance dans ses dis­po­si­tions per­son­nelles doit s’ac­com­pa­gner d’une capa­ci­té d’a­dap­ta­tion à la situa­tion. Elle ne doit pas être appli­quée de manière rigide ou uni­ver­selle. La constance peut être béné­fique si elle sait s’a­jus­ter aux cir­cons­tances chan­geantes.

Petite Image du Cin­quième Trait

fù rén zhēn jí

épouse • homme • pré­sage • bon augure

Le pré­sage est pro­pice pour l’é­pouse :

cóng yī ér zhōng yǐ

se confor­mer • un • et ain­si • à la fin • aus­si

elle reste fidèle jus­qu’à la fin.

fū zǐ zhì yì

mari • héri­tier • res­treindre • jus­tice

Le mari déter­mine ce qui est juste :

cóng fù xiōng yǐ

se confor­mer • épouse • fer­me­ture • aus­si

suivre la femme est inop­por­tun.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

zhèn héng

remuer • constance

Constance remuante.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 32.
Il est au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H50 l’hexa­gramme 鼎 dǐng “Chau­dron”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Une agi­ta­tion constante et l’ab­sence de repos peuvent être pré­ju­di­ciables. La patience et le main­tien d’un équi­libre per­met­traient d’é­vi­ter de se lais­ser empor­ter par cette agi­ta­tion.

Petite Image du Trait du Haut

zhèn héng zài shàng

remuer • constance • se trou­ver à • au-des­sus

Constance remuante en haut :

dà wú gōng yǐ

grand • pas • suc­cès • aus­si

grand manque de suc­cès.

Grande Image

大 象 dà xiàng

léi fēng

ton­nerre • vent

Ton­nerre et vent.

héng

constance

Constance.

jūn zǐ yǐ lì bù yì fāng

noble • héri­tier • ain­si • s’é­ta­blir • pas • par négli­gence • direc­tion

Ain­si le noble héri­tier, main­te­nant sa ver­ti­ca­li­té, ne modi­fie pas sa ligne de conduite.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 32 est com­po­sé du tri­gramme ☴ 巽 xùn en bas et de ☳ 震 zhèn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☰ 乾 qián, celui du haut est ☱ 兌 duì.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 32 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 32 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Main­te­nez une posi­tion solide et ne modi­fiez pas votre démarche en dépit des tur­bu­lences et des chan­ge­ments exté­rieurs. Tou­te­fois, il est essen­tiel de faire la dis­tinc­tion entre la per­sé­vé­rance et une rigi­di­té exces­sive, qui pour­rait nuire à long terme.

Hexagramme 32
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 32 selon WENGU

L’Hexa­gramme 32 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 32 selon YI JING LISE