jié   hēng   kǔ   jié   bù   kě   zhēn
…………………………..
  jié  
tempérance
  hēng  
croissance
   kǔ     jié  
amer ; tempérance
   bù      kě     zhēn  
pas ; pouvoir ; présage

Analyse de la structure

L’hexagramme 60 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 59 渙 huàn « Dispersion » (ils appartiennent à la même paire), et suivi du 61 中孚 zhōng fú « Juste confiance ».
Son Opposé est 56 le gua 旅 lǔ « Voyager ».
Son hexagramme Nucléaire est 27 l’hexag. 頤 yí « Nourrir ».
Le trait maître est le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨 hēng ; 不可貞 bù kě zhēn

Trait du bas

bù   chū   hù   tíng   wú   jiù
…………………………..
   bù     chū  
pas ; sortir
   hù     tíng  
porte ; cour
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H29 l’hexagramme 坎 kǎn « Approfondir ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Second Trait

bù   chū   mén   tíng   xiōng
…………………………..
   bù     chū  
pas ; sortir
Ne pas sortir.
  mén    tíng  
porte ; cour
 xiōng 
fermeture

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli, mais sa centralité compense cet affaiblissement.
Il est au milieu du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H03 l’hexagramme 屯 chún « Difficulté initiale ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 凶 xiōng

Troisième Trait

bù   jié   ruò   zé   juē   ruò   wú   jiù
…………………………..
   bù     jié    ruò  
pas ; tempérance ; comme
   zé     juē    ruò  
donc ; gémir ; comme
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre », au sommet du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H05 l’hexagramme 需 xū « Attendre ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 无咎 wú jiù

Quatrième Trait

ān   jié   hēng
…………………………..
   ān     jié  
apaiser ; tempérance
  hēng  
croissance

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H58 l’hexagramme 兌 duì « Échanger ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 亨 hēng

Cinquième trait

gān   jié   jí   wàng   yǒu   shàng
…………………………..
  gān    jié  
doux ; tempérance
   jí   
bon augure
  wàng    yǒu   shàng 
aller ; y avoir ; estimable

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est le trait maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau » et au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H19 l’hexagramme 臨 lín « Approcher ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 吉 jí ; 往有 wàng yǒu

Trait du haut

kǔ   jié   zhēn   xiōng   huǐ   wáng
…………………………..
   kǔ     jié  
amer ; tempérance
  zhēn   xiōng 
présage ; fermeture
  huǐ    wáng  
regret ; disparaître
Les regrets disparaissent.

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au sommet du trigramme ☵ 坎 kǎn correspondant à l’élément 水 shuǐ « Eau ».
Son Dérivé est H61 l’hexagramme 中孚 zhōng fú « Juste confiance ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng ; 悔亡 huǐ wáng

Grande Image

zé   shàng   yǒu   shuǐ   jié   jūn   zǐ   yǐ   zhì   shuò   dù   yì   dé   xìng
…………………………..
   zé    shàng   yǒu    shuǐ  
brûme ; au-dessus ; y avoir ; eau
Au-dessus de la brume il y a l’eau.
  jié  
tempérance
Tempérance.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
  zhì    shuò     dù   
restreindre ; plusieurs ; mesure
en affinant de façon répétée,
   yì      dé     xìng  
choisir ; vertu ; marcher
choisit la conduite morale.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.