Définition de l’Hexagramme 60

tuàn

jié

tem­pé­rance

Tem­pé­rance.

hēng

crois­sance

Crois­sance.

kǔ jié bù kě zhēn

amer • tem­pé­rance • pas • pou­voir • pré­sage

Des mesures amères ne peuvent durer.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 60

L’hexa­gramme 60 est consti­tué d’au­tant de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H59 渙 huàn “Dis­per­sion” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H61 中孚 zhōng fú “Juste confiance”.
Son Oppo­sé est H56 旅 lǔ “Voya­ger”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H27 頤 yí “Nour­rir”.
Le trait maître est le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 亨 hēng ; 不可貞 bù kě zhēn.

Inter­pré­ta­tion

L’ap­pli­ca­tion cir­cons­pecte de règles strictes est fon­da­men­tale pour encou­ra­ger le pro­grès et la réa­li­sa­tion d’ob­jec­tifs. Ces normes défi­nissent des fron­tières claires, indis­pen­sables pour pré­ve­nir les agis­se­ments indé­si­rables et assu­rer une com­mu­ni­ca­tion lim­pide, même dans des situa­tions com­plexes. Afin que cette dis­ci­pline contri­bue posi­ti­ve­ment et sou­tienne la dura­bi­li­té des actions enga­gées, elle doit être com­plé­tée de flexi­bi­li­té et d’a­dap­ta­bi­li­té.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

bù chū hù tíng

pas • sor­tir • porte • cour

Ne pas fran­chir la porte de la cour inté­rieure.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60.
Il est à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H29 l’hexa­gramme 坎 kǎn “Appro­fon­dir”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Il est impor­tant de dif­fé­ren­cier les moments pro­pices à l’a­van­ce­ment de ceux néces­si­tant une pause, ain­si que les situa­tions offrant une liber­té d’ac­tion de celles condui­sant à une impasse. Savoir iden­ti­fier les limites et les pos­si­bi­li­tés d’un contexte per­met d’a­gir avec pru­dence et d’é­vi­ter des actions pré­ci­pi­tées. Par­ta­ger trop ouver­te­ment ses inten­tions serait une erreur.

Petite Image du Trait du Bas

bù chū hù tíng

pas • sor­tir • porte • cour

Ne pas fran­chir la porte de la cour inté­rieure.

zhī tōng sè yǐ

connaître • tra­ver­ser sans entrave • empê­cher • aus­si

Com­prendre ce qui est ouvert et ce qui est empê­ché.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

bù chū mén tíng

pas • sor­tir • porte • cour

Ne pas fran­chir la porte de la cour d’hon­neur.

xiōng

fer­me­ture

Inop­por­tun.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H3 l’hexa­gramme 屯 chún “Dif­fi­cul­té ini­tiale”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Ne pas agir au moment oppor­tun empêche de sai­sir les oppor­tu­ni­tés qui se pré­sentent ou d’é­vi­ter des consé­quences néga­tives. L’hé­si­ta­tion, moti­vée par la peur, une pru­dence exces­sive ou l’i­gno­rance, peut empê­cher de prendre des ini­tia­tives néces­saires au moment cru­cial, et pro­duire alors des résul­tats indé­si­rables.

Petite Image du Deuxième Trait

bù chū mén tíng

pas • sor­tir • porte • cour

Ne pas fran­chir la porte de la cour d’honneur.

shī shí jí yǐ

perdre • moment • poutre faî­tière • aus­si

C’est man­quer une grande oppor­tu­ni­té.

Six en Trois

六 三 liù sān

bù jié ruò

pas • tem­pé­rance • comme

Comme sans mesure,

zé jiē ruò

donc • gémir • comme

donc comme gémis­sant.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H5 l’hexa­gramme 需 xū “Attendre”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Res­pec­ter les régu­la­tions et les limites éta­blies est essen­tiel. En sui­vant les règles appro­priées, on peut évi­ter les consé­quences néga­tives et les regrets per­son­nels qui décou­le­raient d’ac­tions impul­sives et non régu­lées.

Petite Image du Troi­sième Trait

bù jié zhī jiē

pas • tem­pé­rance • son • gémir

Comme sans mesure, gémir.

yòu shéi jiù yǐ

main • qui ? • faute • aus­si

À qui d’autre la faute ?

Six en Quatre

六 四 liù sì

ān jié

apai­ser • tem­pé­rance

Tem­pé­rance pai­sible.

hēng

crois­sance

Crois­sance.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H58 l’hexa­gramme 兌 duì “Échan­ger”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 亨 hēng.

Inter­pré­ta­tion

Pri­vi­lé­gier une démarche sereine et en accord avec les normes et contraintes du moment contri­bue à la réa­li­sa­tion d’ef­fets béné­fiques. Appli­quant ces direc­tives de façon appro­priée, on se déve­loppe natu­rel­le­ment jus­qu’à la réus­site.

Petite Image du Qua­trième Trait

ān jié zhī hēng

apai­ser • tem­pé­rance • son • crois­sance

Crois­sance d’une tem­pé­rance pai­sible.

chéng shàng dào yǐ

pro­mou­voir • au-des­sus • voie • aus­si

C’est suivre la voie de ceux qui pré­cèdent.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

gān jié

doux • tem­pé­rance

Douce mesure.

bon augure

Pro­pice.

wàng yǒu shàng

aller • y avoir • esti­mable

Aller est esti­mable.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau” et au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H19 l’hexa­gramme 臨 lín “Appro­cher”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 往有 wàng yǒu.

Inter­pré­ta­tion

Accep­tant oppor­tu­né­ment les règles, on obtient le bon­heur et la réus­site. Cette atti­tude posi­tive et équi­li­brée per­met d’in­fluen­cer des autres et de gagner leur estime.

Petite Image du Cin­quième Trait

gān jié zhī jí

doux • tem­pé­rance • son • bon augure

Douce mesure pro­pice.

jū wèi zhōng yǐ

demeu­rer • posi­tion • au centre • aus­si

Gar­der sa posi­tion cen­trale.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

kǔ jié

amer • tem­pé­rance

Mesure amère.

zhēn xiōng

pré­sage • fer­me­ture

Mau­vais pré­sage pour la constance.

huǐ wáng

regret • dis­pa­raître


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 60.
Il est au som­met du tri­gramme ☵ 坎 kǎn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 水 shuǐ “Eau”.
Son Déri­vé est H61 l’hexa­gramme 中孚 zhōng fú “Juste confiance”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng ; 悔亡 huǐ wáng.

Inter­pré­ta­tion

Mettre en place des régu­la­tions strictes, voire dif­fi­ciles, contri­bue au main­tien de la dis­ci­pline, mais per­sis­ter obs­ti­né­ment dans cette voie aurait des consé­quences néga­tives et mène­rait à des regrets futurs.

Petite Image du Trait du Haut

kǔ jié zhēn xiōng

amer • tem­pé­rance • pré­sage • fer­me­ture

Mesure amère, per­sé­vé­rante mais mal­heu­reuse.

qí dào qióng yǐ

son • voie • épui­ser • aus­si

Sa voie est épui­sée.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé shàng yǒu shuǐ

brume • au-des­sus • y avoir • eau

Au-des­sus de la brume il y a l’eau.

jié

tem­pé­rance

Tem­pé­rance.

jūn zǐ yǐ zhì shù dù

noble • héri­tier • ain­si • res­treindre • plu­sieurs • mesure

Ain­si le noble héri­tier, en affi­nant de façon répé­tée,

yì dé xìng

choi­sir • conduite • agir

choi­sit la conduite morale.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 60 est com­po­sé du tri­gramme ☱ 兌 duì en bas et de ☵ 坎 kǎn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☳ 震 zhèn, celui du haut est ☶ 艮 gèn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 60 sont ☷ 坤 kūn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 60 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage de l’eau sur celle d’un lac évoque l’in­té­rêt d’une struc­ture solide pour conte­nir et gui­der et sou­ligne l’im­por­tance des valeurs et des prin­cipes fon­da­men­taux. Une régu­la­tion exces­sive peut cepen­dant com­plexi­fier et entra­ver la flui­di­té, l’au­to­no­mie et les ini­tia­tives. Il convient donc cru­cial de par­ve­nir à un équi­libre, sou­te­nant et valo­ri­sant les conduites ver­tueuses et adap­tées.

Hexagramme 60
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 60 selon WENGU

L’Hexa­gramme 60 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 60 selon YI JING LISE