Définition de l’Hexagramme 19

tuàn

lín

appro­cher

Appro­cher.

yuán hēng

ori­gi­nel • crois­sance

Le prin­cipe ini­tial est pros­père.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

zhì yú bā yuè yǒu xiōng

arri­ver • dans • hui­tième • lune • y avoir • fer­me­ture

Par­ve­nant au hui­tième mois ce n’est plus oppor­tun.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 19

Il y a dans l’hexa­gramme 19 deux fois plus de traits yin que de traits yang.
Il est pré­cé­dé de H18 蠱 gǔ “Remé­dier”, et sui­vi de H20 觀 guān “Regar­der” (ils appar­tiennent à la même paire).
Il s’a­git d’une figure calen­dé­rique cor­res­pon­dant à la période du 21 février.
Son Oppo­sé est H33 遯 dùn “Se reti­rer”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H24 復 fù “Reve­nir”.
Les traits maîtres sont celui du bas et le second.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 月有凶 yuè yǒu xiōng.

Inter­pré­ta­tion

L’ob­ten­tion d’un suc­cès sublime grâce à la per­sé­vé­rance est gra­ti­fiante, mais il est essen­tiel de res­ter conscient de la nature cyclique des évé­ne­ments et des revers qui peuvent sur­ve­nir à long terme. La vie est mar­quée par des cycles de chan­ge­ment, aucune avan­cée ne peut être sou­te­nue indé­fi­ni­ment et tout évo­lue avec le temps. Il serait donc impru­dent de se repo­ser sur ses lau­riers sans conti­nuer à s’a­dap­ter aux cir­cons­tances chan­geantes.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

xián lín

ensemble • appro­cher

Appro­cher ensemble.

zhēn jí

pré­sage • bon augure

Fer­me­té pro­pice.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
Il est, avec le second trait, maître de l’Hexa­gramme 19.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19.
Il est à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H7 l’hexa­gramme 師 shī “Troupe”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Cette ligne sug­gère une avan­cée conjointe avec d’autres, où la per­sé­vé­rance et la rec­ti­tude apportent des résul­tats posi­tifs pour atteindre des objec­tifs com­muns. Per­sis­ter avec inté­gri­té et droi­ture, sont des qua­li­tés cru­ciales pour réus­sir dans cette entre­prise. Mais oeuvre seul serait impru­dent dans cette situa­tion. La col­la­bo­ra­tion avec d’autres n’est pas seule­ment béné­fique : elle est indis­pen­sable. Lorsque dif­fé­rentes per­sonnes apportent leurs com­pé­tences, leurs idées et leurs res­sources, cela ren­force la capa­ci­té col­lec­tive à atteindre ses objec­tifs.

Petite Image du Trait du Bas

xián lín zhēn jí

influence • appro­cher • pré­sage • bon augure

Appro­cher ensemble. Fer­me­té pro­pice.

zhì xìng zhèng yǐ

volon­té • agir • cor­rect • aus­si

le but sera réa­li­sé cor­rec­te­ment.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

xián lín

ensemble • appro­cher

Appro­cher ensemble.

bon augure

Pro­pice.

wú bù lì

pas • pas • pro­fi­table

Rien qui ne soit pro­fi­table.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
Il est, avec le trait du bas, maître de l’Hexa­gramme 19.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H24 l’hexa­gramme 復 fù “Reve­nir”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无不利 wú bù lì.

Inter­pré­ta­tion

Cette ligne met en avant l’i­dée d’une avan­cée col­lec­tive, où la col­la­bo­ra­tion avec d’autres est non seule­ment béné­fique mais aus­si por­teuse de bonne for­tune. Per­sé­vé­rer dans sa quête per­son­nelle de pro­grès, tout en main­te­nant une atti­tude équi­li­brée et res­pec­tueuse envers l’ordre uni­ver­sel, crée un contexte extrê­me­ment favo­ri­sant et ins­pi­rant pour que ceux qui ne sont pas encore en har­mo­nie s’y joignent déli­bé­ré­ment et imman­qua­ble­ment.

Petite Image du Deuxième Trait

xián lín

influence • appro­cher

Appro­cher ensemble.

jí wú bù lì

bon augure • pas • pas • pro­fi­table

Pro­pice. Rien qui ne soit pro­fi­table.

wèi shùn mìng yǐ

à venir • se confor­mer • mis­sion • aus­si

Pas encore conforme à la des­ti­née.

Six en Trois

六 三 liù sān

gān lín

doux • appro­cher

Approche oppor­tune.

wú yōu lì

pas • quelque chose • pro­fi­table

Ce n’est pas quelque chose de pro­fi­table.

jì yōu zhī

après • être triste • se

Après s’en être attris­té,

wú jiù

pas • faute

pas de faute.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H11 l’hexa­gramme 泰 tài “Pros­pé­ri­té”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 无攸利 wú yōu lì ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

S’a­van­cer aveu­glé­ment et avec insou­ciance, selon la ten­dance géné­rale, alors que la situa­tion per­son­nelle n’est pas encore appro­priée ne condui­rait pas à une satis­fac­tion durable. Prendre rapi­de­ment conscience de cette posi­tion inop­por­tune et recon­naître hum­ble­ment ses limites en expri­mant ouver­te­ment que l’on n’est pas à la hau­teur suf­fi­ra à rec­ti­fier cette erreur.

Petite Image du Troi­sième Trait

gān lín

doux • appro­cher

Approche oppor­tune :

wèi bù dāng yǐ

posi­tion • pas • avoir la charge de • aus­si

sa posi­tion n’est pas appro­priée.

jì yōu zhī

déjà • être triste • son

Après s’en être affli­gé,

jiù bù zhǎng yǐ

faute • pas • aîné • aus­si

la faute ne s’ac­croî­tra pas.

Six en Quatre

六 四 liù sì

zhì lín

arri­ver • appro­cher

Par­ve­nir à appro­cher.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H54 l’hexa­gramme 歸妹 guī mèi “Mariage de la soeur cadette”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

L’a­dé­qua­tion de la posi­tion, l’at­ti­tude consciente et la par­faite cohé­rence entre ses valeurs pro­fondes et ses objec­tifs per­mettent de par­ve­nir à avan­cer sans erreur.

Petite Image du Qua­trième Trait

zhì lín wú jiù

arri­ver • appro­cher • pas • faute

Par­ve­nir à appro­cher. Pas de faute.

wèi dāng yǐ

posi­tion • avoir la charge de • aus­si

Sa posi­tion est appro­priée.

Six en Cinq

六 五 liù wǔ

zhī lín

connaître • appro­cher

Dis­cer­ner et appro­cher.

dà jūn zhī yí

grand • noble • cela • conve­nir

Cela convient à un grand prince.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre” et au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H60 l’hexa­gramme 節 jié “Tem­pé­rance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Avan­cer avec per­ti­nence en sui­vant la voie royale se mani­feste par une approche équi­li­brée et modé­rée dans ses actions et ses déci­sions, en accord avec les prin­cipes de la sagesse. Favo­ri­sant l’har­mo­nie inté­rieure et exté­rieure, elle réduit les com­por­te­ments exces­sifs ou impul­sifs qui pour­raient conduire à des consé­quences néga­tives. Elle est donc assu­ré­ment cou­ron­née de suc­cès et de pros­pé­ri­té.

Petite Image du Cin­quième Trait

dà jūn zhī yí

grand • noble • son • conve­nir

Cela convient à un grand prince :

xìng zhōng zhī wèi yǐ

agir • au centre • son • c’est-à-dire • aus­si

c’est la pra­tique du juste milieu.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

dūn lín

géné­reux • appro­cher

Ren­for­cer l’ap­proche.

bon augure

Pro­pice.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 19.
Il est au som­met du tri­gramme ☷ 坤 kūn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 地 dì “Terre”.
Son Déri­vé est H41 l’hexa­gramme 損 sǔn “Dimi­nuer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 吉 jí ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

La forme ultime de l’ap­proche de l’autre est le retrait bien­veillant. On ne se retire pas par échap­pa­toire ou fuite de l’autre, mais dans un but de recherche de la véri­té com­mune et de dif­fu­sion de cette véri­té. Ce retrait n’est pas moti­vé par des moti­va­tions égoïstes ou indi­vi­dua­listes mais par le désir de contri­buer au bien-être col­lec­tif et à la com­pré­hen­sion par­ta­gée. Il ne s’a­git donc pas d’une incom­pa­ti­bi­li­té avec les autres : elle doit au contraire être consi­dé­ré comme une démarche posi­tive et pro­met­teuse.

Petite Image du Trait du Haut

dūn lín zhī jí

géné­reux • appro­cher • son • bon augure

Ren­for­cer l’ap­proche est pro­pice :

zhì zài nèi yǐ

volon­té • se trou­ver à • inté­rieur • aus­si

l’in­ten­tion est tour­née vers l’in­té­rieur.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé shàng yǒu dì

brume • au-des­sus • y avoir • terre

Au-des­sus de la brume il y a la terre.

lín

appro­cher

Appro­cher.

jūn zǐ yǐ jiào sī wú qióng

noble • héri­tier • ain­si • ensei­gner • pen­ser • pas • épui­ser

Ain­si le noble héri­tier, ensei­gnant affec­tueu­se­ment et sans fin,

róng bǎo mín wú jiāng

com­prendre • pro­tec­tion • peuple • pas • limite

com­prend et pro­tège le peuple sans limite.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 19 est com­po­sé du tri­gramme ☱ 兌 duì en bas et de ☷ 坤 kūn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☳ 震 zhèn, celui du haut est ☷ 坤 kūn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 19 sont ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☴ 巽 xùn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 19 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage de la terre au-des­sus d’un maré­cage, qui met en avant l’i­dée de satis­fac­tion inté­rieure et de sou­mis­sion supé­rieure, sym­bo­lise l’ap­proche. La bien­veillance envers les autres et l’en­sei­gne­ment inépui­sable peuvent conduire à une meilleure com­pré­hen­sion et à la pro­tec­tion de ceux qui nous entourent. La per­sé­vé­rance sans faille requise dans cette démarche peut cepen­dant com­por­ter un risque d’in­con­fort ou d’é­pui­se­ment per­son­nel lorsque les choses deviennent dif­fi­ciles. Il faut donc trou­ver un équi­libre entre l’aide aux autres et la pré­ser­va­tion de sa propre éner­gie et de son bien-être, en se res­sour­çant ou en deman­dant soi-même de l’aide lorsque cela est néces­saire.

Hexagramme 19
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 19 selon WENGU

L’Hexa­gramme 19 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 19 selon YI JING LISE