suí   yuán   hēng   lì   zhēn   wú   jiù
…………………………..
  suí  
suivre
Suivre
  yuán    hēng  
originel ; croissance
   lì     zhēn  
profitable ; constance
Constance profitable.
   wú     jiù  
pas ; faute
Pas de faute.

Analyse de la structure

L’hexagramme 17 est constitué d’autant de traits yang que de traits yin.
Il est précédé du 16 豫 yù « Enthousiasme », et suivi du 18 蠱 gǔ « Remédier » (ils appartiennent à la même paire).
Son Opposé est 18 le gua 蠱 gǔ « Remédier ».
Son hexagramme Nucléaire est 53 l’hexag. 漸 jiàn « Progresser graduellement ».
Les traits maîtres sont celui du bas et le cinquième.
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 无咎 wú jiù

Trait du bas

guān   yǒu   yú   zhēn   jí   chū   mén   jiāo   yǒu   gōng
…………………………..
  guān    yǒu     yú   
fonctionnaire ; avoir ; changer
Il y a du changement pour le fonctionnaire.
  zhēn     jí   
présage ; bon augure
  chū    mén    jiāo  
sortir ; porte ; en relation
  yǒu    gōng  
avoir ; succès
Il y a succès.

Analyse de la structure

Le premier trait représente en général l’entrée dans la situation ou ce qui est tout en bas.
Il est, avec le cinquième trait, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé.
Il est à la base du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre ».
Son Dérivé est H45 l’hexagramme 萃 cuì « Se rassembler ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞吉 zhēn jí

Second Trait

xì   xiǎo   zǐ   shī   zhàng   fū
…………………………..
   xì     xiǎo     zǐ   
être attaché ; petit ; enfant
S’attacher au petit enfant.
  shī   zhàng    fū   
perdre ; homme aguerri ; homme adulte
Perdre l’adulte aguerri.

Analyse de la structure

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’intérieur. Il représente en général le pouvoir d’application de ce qui est nécessaire ou décidé.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne ».
Son Dérivé est H58 l’hexagramme 兌 duì « Échanger ».

Troisième Trait

xì   zhàng   fū   shī   xiǎo   zǐ   suí   yǒu   qiú   dé   lì   jū   zhēn
…………………………..
   xì    zhàng    fū   
être attaché ; homme aguerri ; homme adulte
S’attacher à l’adulte aguerri.
  shī    xiǎo     zǐ   
perdre ; petit ; enfant
Perdre le petit enfant.
  suí    yǒu    qiú     dé   
suivre ; avoir ; rechercher ; trouver
   lì      jū     zhēn  
profitable ; demeurer ; constance
Il est profitable de demeurer constant.

Analyse de la structure

Le troisième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de passage vers le haut ou l’extérieur.
S’agissant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne », au sommet du trigramme ☳ 震 zhèn correspondant à l’élément 雷 léi « Tonnerre » et à la base du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H49 l’hexagramme 革 gé « Muer ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 利居貞 lì jū zhēn

Quatrième Trait

suí   yǒu   huò   zhēn   xiōng   yǒu   fú   zài   dào   yǐ   míng   hé   jiù
…………………………..
  suí    yǒu    huò  
suivre ; avoir ; atteindre
Suivre permet d’atteindre.
  zhēn   xiōng 
présage ; fermeture
  yǒu     fú     zài    dào  
avoir ; confiance ; dans ; voie
Faire confiance au chemin.
   yǐ     míng     hé     jiù  
ainsi ; clarifier ; comment ? ; faute
Ainsi éclairé comment pourrait-on se tromper ?

Analyse de la structure

Le quatrième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de passage de la transmission vers le bas ou l’intérieur.
S’agissant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affaibli.
Il est au milieu du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent », au sommet du trigramme ☶ 艮 gèn correspondant à l’élément 山 shān « Montagne » et à la base du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H03 l’hexagramme 屯 chún « Difficulté initiale ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng ; 有孚 yǒu fú ; 何咎 hé jiù

Cinquième trait

fú   yú   jiā   jí
…………………………..
   fú      yú     jiā  
confiance ; dans ; bien
Confiance dans le bien.
   jí   
bon augure

Analyse de la structure

Le cinquième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’extérieur. Il représente le pouvoir de décision ou d’inspiration.
Il est, avec le trait du bas, maître de l’hexagramme.
S’agissant d’un trait yang à un rang impair, il est donc renforcé, et sa centralité augmente encore ce renforcement.
Il est au milieu du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme » et au sommet du trigramme ☴ 巽 xùn correspondant à l’élément 風 fēng « Vent ».
Son Dérivé est H51 l’hexagramme 震 zhèn « Ebranlement ».
Les Formules Mantiques présentes dans ce texte sont : 孚于 fú yú ; 吉 jí

Trait du haut

西
jū   xì   zhī   nǎi   zòng   wéi   zhī   wáng   yòng   hēng   yú   xī   shān
…………………………..
   jū      xì     zhī  
(s’) attacher ; être attaché ; se
Attaché à l’attachement.
  nǎi  
alors
Alors
  zòng    wéi    zhī  
se conformer ; réunir ; se
  wáng    yòng    hēng  
roi ; pratiquer ; croissance
西
   yú      xī     shān  
à ; ouest ; montagne
à la montagne de l’Ouest.

Analyse de la structure

Le dernier trait représente en général la sortie de la situation ou ce qui est tout en haut.
S’agissant d’un trait yin à un rang pair, il est donc renforcé.
Il est au sommet du trigramme ☱ 兌 duì correspondant à l’élément 澤 duó « Brûme ».
Son Dérivé est H25 l’hexagramme 無妄 wú wàng « Sans désordre ».

Grande Image

zé   zhōng   yǒu   léi   suí   jūn   zǐ   yǐ   xiàng   huì   rù   yàn   xī
…………………………..
   zé    zhōng   yǒu    léi  
brûme ; au centre ; y avoir ; tonnerre
Au cœur de la brume il y a le tonnerre.
  suí  
suivre
Suivre.
  jūn     zǐ      yǐ   
noble ; héritier ; ainsi
Ainsi le noble héritier,
 xiàng   huì  
à l’approche de ; obscurité
au coucher du soleil,
   rù     yàn     xī   
entrer ; plaisir ; repos
entre dans le plaisir et le repos.

Analyse de la structure

Les trigrammes absents sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián
Le personnage emblématique est : 君子 jūn zǐ, le noble héritier.