Définition de l’Hexagramme 17

tuàn

suí

suivre

Suivre.

yuán hēng

ori­gi­nel • crois­sance

Le prin­cipe ini­tial est pros­père.

lì zhēn

pro­fi­table • pré­sage

La constance est pro­fi­table.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 17

L’hexa­gramme 17 est consti­tué d’au­tant de traits yang que de traits yin.
Il est pré­cé­dé de H16 豫 yù “Enthou­siasme”, et sui­vi de H18 蠱 gǔ “Remé­dier” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H18 蠱 gǔ “Remé­dier”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H53 漸 jiàn “Pro­gres­ser gra­duel­le­ment”.
Les traits maîtres sont celui du bas et le cin­quième.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 元亨 yuán hēng ; 利貞 lì zhēn ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Cette situa­tion sou­ligne l’im­por­tance de la subor­di­na­tion et de l’o­béis­sance déli­bé­rée, que ce soit en sui­vant les direc­tives d’au­trui ou en agis­sant en tant que guide. Le suc­cès et les pro­grès réa­li­sés dépendent de la capa­ci­té à être flexible, à se cor­ri­ger constam­ment et à s’a­li­gner avec des prin­cipes éthiques ou une sagesse plus éle­vée. Pour­suivre dans cette voie est béné­fique et ne devrait pas être sujet à cri­tique. Le plus grand défi réside sou­vent dans l’a­ban­don de pers­pec­tives anciennes. Cepen­dant, une sou­mis­sion exces­sive peut limi­ter l’au­to­no­mie et l’i­ni­tia­tive face aux oppor­tu­ni­tés. Le véri­table défi est donc de trou­ver un équi­libre entre l’adhé­sion à des prin­cipes justes et le main­tien de son libre arbitre.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

guān yǒu yú

fonc­tion­naire • avoir • chan­ger

Il y a du chan­ge­ment pour le fonc­tion­naire.

zhēn jí

pré­sage • bon augure

La fer­me­té est pro­pice.

chū mén jiāo

sor­tir • porte • en rela­tion

Sor­tir de chez soi et s’u­nir.

yǒu gōng

avoir • suc­cès

Il y a suc­cès.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
Il est, avec le cin­quième trait, maître de l’Hexa­gramme 17.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17.
Il est à la base du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre”.
Son Déri­vé est H45 l’hexa­gramme 萃 cuì “Se ras­sem­bler”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Il est essen­tiel de res­ter fidèle à ses prin­cipes tout en étant capable de s’a­dap­ter aux chan­ge­ments et de col­la­bo­rer effi­ca­ce­ment avec les autres pour atteindre le suc­cès. Bien qu’un chan­ge­ment de direc­tion dans la pour­suite de ses objec­tifs puisse se pré­sen­ter, le suc­cès est assu­ré par une démarche fer­me­ment cor­recte. En s’ou­vrant à des col­la­bo­ra­tions et en éta­blis­sant des liens avec autrui, on peut réa­li­ser des accom­plis­se­ments signi­fi­ca­tifs. S’a­dap­ter aux chan­ge­ments tout en main­te­nant des prin­cipes solides est cru­cial. L’in­te­rac­tion avec des per­sonnes exté­rieures, béné­fique pour les affaires et les rela­tions, ne devrait pas nous détour­ner de notre ali­gne­ment per­son­nel avec ce qui est juste et moral. La clé réside donc dans la capa­ci­té à com­bi­ner flexi­bi­li­té et inté­gri­té, navi­guant ain­si avec suc­cès dans un envi­ron­ne­ment en constante évo­lu­tion.

Petite Image du Trait du Bas

guān yǒu yú

fonc­tion­naire • y avoir • chan­ger

Il y a du chan­ge­ment pour le fonc­tion­naire.

cóng zhèng jí yǐ

se confor­mer • cor­rect • bon augure • aus­si

Suivre ce qui est cor­rect est de bon augure.

chū mén jiāo yǒu gōng

sor­tir • porte • en rela­tion • y avoir • suc­cès

Sor­tir de chez soi et s’u­nir a du suc­cès :

bù shī yǐ

pas • perdre • aus­si

on n’y per­dra pas.

Six en Deux

六 二 liù èr

xì xiǎo zǐ

être atta­ché • petit • enfant

S’attacher au petit enfant.

shī zhàng fū

perdre • homme aguer­ri • homme adulte

Perdre l’adulte aguer­ri.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”.
Son Déri­vé est H58 l’hexa­gramme 兌 duì “Échan­ger”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Se foca­li­ser sur des élé­ments imma­tures ou infé­rieurs au détri­ment des aspects plus matures et expé­ri­men­tés entraîne un dilemme. Il n’est pas pos­sible de s’at­ta­cher simul­ta­né­ment aux deux. En choi­sis­sant de s’en­ga­ger avec des aspects moins évo­lués, on risque de pas­ser à côté d’op­por­tu­ni­tés impor­tantes de crois­sance et de pro­grès qui émergent de l’in­te­rac­tion et de l’ap­pren­tis­sage auprès d’élé­ments plus matures. Cette approche limite le déve­lop­pe­ment per­son­nel en se confi­nant à des pers­pec­tives res­treintes et empêche l’ac­cès à des expé­riences enri­chis­santes et évo­luées.

Petite Image du Deuxième Trait

xì xiǎo zǐ

être atta­ché • petit • héri­tier

S’attacher au petit enfant :

fú jiān yú yǐ

ne pas • asso­cier • et • aus­si

ne s’im­pli­quer ni avec l’un ni avec l’autre.

Six en Trois

六 三 liù sān

xì zhàng fū

être atta­ché • homme aguer­ri • homme adulte

S’attacher à l’adulte aguer­ri.

shī xiǎo zǐ

perdre • petit • enfant

Perdre le petit enfant.

suí yǒu qiú

suivre • avoir • recher­cher

Suivre a un but :

trou­ver

le suc­cès.

lì jū zhēn

pro­fi­table • demeu­rer • constance

Il est pro­fi­table de demeu­rer constant.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17.
Il est au milieu du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne”, au som­met du tri­gramme ☳ 震 zhèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 雷 léi “Ton­nerre” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H49 l’hexa­gramme 革 gé “Muer”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 利居貞 lì jū zhēn.

Inter­pré­ta­tion

Opter pour des élé­ments plus matures et expé­ri­men­tés, en délais­sant les aspects imma­tures, est une stra­té­gie qui peut mener à l’ac­com­plis­se­ment de vos dési­rs. Tou­te­fois, il est impor­tant de main­te­nir une base solide et cor­recte pour s’as­su­rer que cette orien­ta­tion vers la matu­ri­té et l’ex­pé­rience soit fruc­tueuse et ali­gnée avec des prin­cipes éthiques. Cette approche favo­rise non seule­ment l’at­teinte des objec­tifs, mais éga­le­ment un déve­lop­pe­ment per­son­nel plus sain et plus durable.

Petite Image du Troi­sième Trait

xì zhàng fū

liai­son • homme aguer­ri • mari

S’attacher à l’adulte aguer­ri :

zhì shě xià yǐ

volon­té • renon­cer • sous • aus­si

ce serait aban­don­ner celui qui est en des­sous.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

suí yǒu huò

suivre • avoir • atteindre

Suivre per­met d’atteindre.

zhēn xiōng

pré­sage • fer­me­ture

La fer­me­té est inop­por­tune.

yǒu fú zài dào yǐ míng

avoir • confiance • dans • voie • ain­si • cla­ri­fier

Faire confiance au che­min ain­si éclai­ré.

hé jiù

com­ment ? • faute

Com­ment pour­rait-on se trom­per ?


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☶ 艮 gèn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 山 shān “Mon­tagne” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H3 l’hexa­gramme 屯 chún “Dif­fi­cul­té ini­tiale”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞凶 zhēn xiōng ; 有孚 yǒu fú ; 何咎 hé jiù.

Inter­pré­ta­tion

Res­ter concen­tré sur une voie cor­recte et exer­cer le pou­voir et l’in­fluence de manière res­pon­sable et authen­tique est cru­cial, non seule­ment pour atteindre ses objec­tifs per­son­nels, mais aus­si parce que cela per­met de deve­nir une source d’ins­pi­ra­tion pour les autres. Cepen­dant, il est essen­tiel de res­ter vigi­lant face aux ten­ta­tions de l’or­gueil et de l’a­bus de pou­voir. En culti­vant une sin­cé­ri­té et une clar­té d’in­ten­tion, on peut évi­ter ces écueils et les pro­blèmes qui en résultent.

Petite Image du Qua­trième Trait

suí yǒu huò

suivre • y avoir • cap­tu­rer

Suivre per­met d’atteindre,

qí yì xiōng yǐ

son • jus­tice • fer­me­ture • aus­si

signi­fie mal­chance.

yǒu fú zài dào

y avoir • confiance • se trou­ver à • voie

Faire confiance à son che­min,

míng gōng yǐ

lumière • suc­cès • aus­si

c’est com­prendre son accom­plis­se­ment.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

fú yú jiā

confiance • dans • bien

Confiance dans le bien.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est, avec le trait du bas, maître de l’Hexa­gramme 17.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H51 l’hexa­gramme 震 zhèn “Ebran­le­ment”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 孚于 fú yú ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

S’en­ga­ger sin­cè­re­ment en faveur de l’ex­cel­lence, de la bon­té et de la jus­tice est une voie qui mène au suc­cès. En agis­sant avec inté­gri­té et en sou­te­nant des prin­cipes dignes et nobles, vous contri­buez non seule­ment à votre propre réus­site, mais créez éga­le­ment une dyna­mique posi­tive qui dépasse le suc­cès indi­vi­duel, enri­chit votre envi­ron­ne­ment, et contri­bue au bien-être col­lec­tif.

Petite Image du Cin­quième Trait

fú yú jiā

confiance • dans • bien

Confiance dans le bien.

bon augure

Pro­pice.

wèi zhèng zhōng yǐ

posi­tion • cor­rect • au centre • aus­si

La posi­tion est cor­recte et cen­trale.

Six Au-Dessus

上 六 shàng liù

jū xì zhī

(s’) atta­cher • être atta­ché • se

Opi­nia­tre­ment atta­ché.

nǎi cóng

alors • se confor­mer

Alors se confor­mer.

wéi zhī

réunir • se

S’ac­com­pa­gner.

wáng yòng hēng

roi • pra­ti­quer • crois­sance

Le sou­ve­rain effec­tue des offrandes

西

yú xī shān

à • ouest • mon­tagne

à la mon­tagne de l’Ouest.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 17.
Il est au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H25 l’hexa­gramme 無妄 wú wàng “Sans désordre”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Le main­tien d’une sin­cé­ri­té inébran­lable envers les prin­cipes et idéaux éle­vés est un puis­sant moteur d’ins­pi­ra­tion pour les autres. En incar­nant ces valeurs avec inté­gri­té, on encou­rage autrui à emboî­ter le pas et à suivre cette même voie. Cette démarche, qui repré­sente l’a­po­gée et l’a­li­gne­ment total de l’en­ga­ge­ment envers la véri­té et la rec­ti­tude n’est pas seule­ment l’a­bou­tis­se­ment d’une quête per­son­nelle ou un exemple lumi­neux pour les autres : elle peut conduire à une réa­li­sa­tion spi­ri­tuelle pro­fonde.

Petite Image du Trait du Haut

jū xì zhī

(s’) atta­cher • liai­son • son

Opi­nia­tre­ment atta­ché :

shàng qióng yǐ

au-des­sus • épui­ser • aus­si

la culmi­na­tion c’est l’é­pui­se­ment.

Grande Image

大 象 dà xiàng

zé zhōng yǒu léi

brume • au centre • y avoir • ton­nerre

Au cœur de la brume il y a le ton­nerre.

suí

suivre

Suivre.

jūn zǐ yǐ xiàng huì rù yàn xī

noble • héri­tier • ain­si • à l’ap­proche de • obs­cu­ri­té • entrer • se repo­ser • repos

Ain­si le noble héri­tier, au cou­cher du soleil, entre dans le plai­sir et le repos.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 17 est com­po­sé du tri­gramme ☳ 震 zhèn en bas et de ☱ 兌 duì en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☶ 艮 gèn, celui du haut est ☴ 巽 xùn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 17 sont ☷ 坤 kūn, ☵ 坎 kǎn, ☲ 離 lí, ☰ 乾 qián.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 17 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage du ton­nerre réson­nant au cœur de la brume est une méta­phore de l’im­por­tance d’adhé­rer à des prin­cipes justes et moraux, sur­tout dans des périodes d’in­cer­ti­tude ou de trouble. En de tels moments, il est sage de se reti­rer pour recher­cher une tran­quilli­té inté­rieure. Cette démarche per­met d’é­vi­ter les erreurs qui pour­raient décou­ler de l’im­pul­si­vi­té ou de l’obs­ti­na­tion. En pre­nant du recul, on peut réflé­chir cal­me­ment et prendre des déci­sions éclai­rées qui sont en har­mo­nie avec la morale et la jus­tice. Comme le ton­nerre qui perce la brume et éclaire le che­min, cette tran­quilli­té d’es­prit éclaire notre juge­ment et nous guide vers des choix réflé­chis et justes.

Hexagramme 17
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 17 selon WENGU

L’Hexa­gramme 17 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 17 selon YI JING LISE