Définition de l’Hexagramme 9

tuàn

xiǎo xù

petit • appri­voi­ser

Appri­voi­se­ment du petit.

hēng

crois­sance

Péné­trer.

mì yún bù yǔ

épais • nuage • pas • pluie

Nuages épais mais pas de pluie.

西

zì wǒ xī jiāo

depuis • mon • ouest • fau­bourg

Uti­li­ser les limites de notre situa­tion.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 9

Dans l’hexa­gramme 9 le qua­trième trait yin se dis­tingue de tous les autres traits yang.
Il est pré­cé­dé de H8 比 bǐ “S’al­lier”, et sui­vi de H10 履 lǔ “Mar­cher” (ils appar­tiennent à la même paire).
Son Oppo­sé est H16 豫 yù “Enthou­siasme”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H38 睽 kuí “Diver­gence”.
Le trait maître est le cin­quième.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 亨 hēng.

Inter­pré­ta­tion

Face à des chan­ge­ments majeurs impos­sibles à réa­li­ser à court terme, ou à des défis impor­tants qui ne peuvent être affron­tés direc­te­ment, le pro­grès se réa­lise par l’ac­cu­mu­la­tion de petits pas vers le suc­cès. Des actions appa­rem­ment insi­gni­fiantes peuvent influen­cer dura­ble­ment et pro­fon­dé­ment les cir­cons­tances. La limi­ta­tion devient un levier pour dyna­mi­ser sa propre puis­sance. Il est alors oppor­tun de nour­rir hum­ble­ment et patiem­ment la situa­tion qui semble entra­ver le déploie­ment de l’en­ver­gure. Même si les résul­tats immé­diats ne sont pas évi­dents, s’emparer et culti­ver une rete­nue éclai­rée per­met de main­te­nir une cer­taine maî­trise dans des cir­cons­tances dif­fi­ciles et d’al­ler jus­qu’à gui­der des actions appa­rem­ment contraires dans le flux constant des cir­cons­tances chan­geantes. La rete­nue n’é­qui­vaut en effet pas à l’i­nac­tion : conscient de ses limites, pre­nant refuge dans des actions modestes, il est tout à fait pos­sible d’o­pé­rer de grands chan­ge­ments par la dou­ceur.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

fù zì dào

reve­nir • depuis • voie

Reve­nir à sa propre Voie.

hé qí jiù

com­ment ? • son • faute

En quoi serait-ce une faute ?

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9.
Il est à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H57 l’hexa­gramme 巽 xùn “Se confor­mer”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 何其咎 hé qí jiù ; 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Recon­si­dé­rer les racines de sa propre démarche n’est jamais source d’er­reur et tou­jours pré­sage de suc­cès. Se res­treindre à une approche plus humble et plus modé­rée, et faire preuve de patience et de pré­voyance, per­met de tenir à dis­tance les dif­fi­cul­tés pré­sentes ou futures. Reve­nir régu­liè­re­ment et de soi-même à sa source cor­res­pond à l’ordre natu­rel des choses.

Petite Image du Trait du Bas

fù zì dào

reve­nir • depuis • voie

Reve­nir à sa propre Voie,

qí yì jí yǐ

son • jus­tice • bon augure • aus­si

est consi­dé­ré comme de bon augure.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

qiān fù

conduire • reve­nir

Mener en retour.

bon augure

Pro­pice.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H37 l’hexa­gramme 家人 jiā rén “Famille”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 吉 jí.

Inter­pré­ta­tion

Il est oppor­tun de se lais­ser gui­der par des influences natu­rel­le­ment posi­tives tout en main­te­nant son inté­gri­té et en évi­tant toute pré­ci­pi­ta­tion. Cela per­met­tra de reve­nir à une voie plus har­mo­nieuse, en confor­mi­té avec son cadre fami­lier et garan­ti­ra le suc­cès.

Petite Image du Deuxième Trait

qiān fù zài zhōng

conduire • reve­nir • se trou­ver à • au centre

Se rete­nir tout en res­tant cen­tré,

yì bù zì shī yǐ

si • pas • depuis • perdre • aus­si

per­met de ne pas se perdre.

Neuf en Trois

九 三 jiǔ sān

輿

yú shuō fú

cha­riot • se déta­cher • rayon de roue

Perdre la pièce du cha­riot qui sup­porte l’essieu.

fū qī fǎn mù

mari • épouse • en sens inverse • (se) regar­der

Les époux se tournent le dos.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”, au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H61 l’hexa­gramme 中孚 zhōng fú “Juste confiance”.
Aucune For­mule Man­tique.…

Inter­pré­ta­tion

Lorsque les élé­ments ne semblent pas en har­mo­nie et que des obs­tacles appa­rem­ment mineurs entravent la pro­gres­sion, il est essen­tiel d’i­den­ti­fier les rai­sons pré­cises au cœur de cette situa­tion et de résoudre les désac­cords internes avant d’a­gir. Il est pru­dent d’é­vi­ter de for­cer les choses lors­qu’il y a des conflits et des désac­cords, car insis­ter pour avan­cer en dépit des jus­ti­fi­ca­tions ne pour­rait qu’en­traî­ner des com­pli­ca­tions et aug­men­ter les dif­fé­rends.

Petite Image du Troi­sième Trait

fū qī fǎn mù

mari • épouse • reve­nir • (se) regar­der

Quand un mari et une femme sont en désac­cord,

bù néng zhèng shì yǐ

pas • pou­voir • cor­rect • demeure • aus­si

ils ne peuvent pas main­te­nir un foyer har­mo­nieux.

Six en Quatre

六 四 liù sì

yǒu fú

y avoir • confiance

Avoir confiance.

xuè qù tì chū

sang • s’é­loi­gner • vigi­lance • sor­tir

Ver­ser son sang ; dépas­ser sa crainte.

wú jiù

pas • faute

Pas de faute.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang pair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H1 l’hexa­gramme 乾 qián “Elan créa­tif”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 有孚 yǒu fú ; 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Être sin­cère et hon­nête dans ses inten­tions dis­sout les ten­sions et les conflits, pré­ve­nant ain­si des situa­tions dan­ge­reuses. Cela per­met éga­le­ment de convaincre les autres de la jus­tesse de ses inten­tions et de résoudre les désac­cords. Par­ve­nir à main­te­nir sa sin­cé­ri­té et des inten­tions justes dans toutes les cir­cons­tances est, en réa­li­té, un défi constant.

Petite Image du Qua­trième Trait

yǒu fú tì chū

y avoir • confiance • vigi­lance • sor­tir

Avoir confiance fait dis­pa­raître la peur

shàng hé zhì yǐ

au-des­sus • ensemble • volon­té • aus­si

et per­met de s’ac­cor­der avec ceux qui sont au-des­sus.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

yǒu fú lüán rú

y avoir • confiance • être réci­pro­que­ment lié • comme

Avoir confiance. Inter­dé­pen­dance équi­va­lente.

fù yǐ qí lín

richesse • ain­si • son • voi­sin

S’en­ri­chir autant que son voi­sin.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent” et au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H26 l’hexa­gramme 大畜 dà chù “Grand appri­voi­se­ment”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 有孚 yǒu fú.

Inter­pré­ta­tion

La sin­cé­ri­té et la loyau­té per­mettent de ras­sem­bler tout un cha­cun pour col­la­bo­rer autour d’une cause com­mune. On est ain­si en mesure d’ai­der les autres en par­ta­geant ses res­sources mais aus­si de coopé­rer har­mo­nieu­se­ment pour le bien de tous. Il convient néan­moins de main­te­nir un équi­libre entre l’aide mutuelle et l’in­dé­pen­dance per­son­nelle.

Petite Image du Cin­quième Trait

yǒu fú lüán rú

y avoir • confiance • être réci­pro­que­ment lié • comme

Avoir confiance et être en bonne rela­tion

bù dú fù yǐ

pas • seul • richesse • aus­si

montre qu’on ne s’en­ri­chit pas seul.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

jì yǔ jì chǔ

ache­vé • pluie • ache­vé • demeu­rer

Après la sépa­ra­tion ; après le retour.

shàng dé zài

posi­tion supé­rieure • ver­tu • char­ger

Epou­ser la ver­tu rap­porte.

fù zhēn lì

épouse • pré­sage • dan­ger

L’é­pouse est pré­sage de dan­ger.

yuè jǐ wàng

lune • presque • dans l’at­tente de

La lune est presque pleine.

jūn zǐ zhèng xiōng

noble • héri­tier • expé­di­tion • fer­me­ture

Mau­vais pré­sage pour les démarches du noble héri­tier.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 9.
Il est au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H5 l’hexa­gramme 需 xū “Attendre”.
Les For­mules Man­tiques uti­li­sées dans ce texte sont : 貞厲 zhēn lì ; 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Quand on est par­ve­nu à réta­blir l’har­mo­nie, il est impor­tant de ne plus rien entre­prendre afin de per­mettre à l’en­semble des forces de se sta­bi­li­ser. Après avoir atteint un objec­tif et obte­nu les résul­tats sou­hai­tés, il est donc cru­cial de pri­vi­lé­gier la rete­nue et le repos. Si l’on conti­nue à pous­ser en avant dans de telles cir­cons­tances, les consé­quences ne peuvent être que néfastes, puis­qu’une apo­gée est néces­sai­re­ment sui­vie d’un déclin.

Petite Image du Trait du Haut

jì yǔ jì chǔ

déjà • pluie • déjà • demeu­rer

Après la pluie, avoir trou­vé sa place,

dé jī zài yǐ

conduite • accu­mu­ler • char­ger • aus­si

signi­fie que la ver­tu a été accu­mu­lée.

jūn zǐ zhèng xiōng

noble • héri­tier • expé­di­tion • fer­me­ture

Si la per­sonne supé­rieure s’a­vance, cela pré­sage du mal­heur,

yǒu suǒ yí yǐ

y avoir • en ques­tion • dou­ter • aus­si

pré­cise qu’il y a des rai­sons de dou­ter.

Grande Image

大 象 dà xiàng

fēng xìng tiān shàng

vent • agir • ciel • au-des­sus

Le vent agit au-des­sus du ciel.

xiǎo xù

petit • appri­voi­ser

Petit appri­voi­se­ment.

jūn zǐ yǐ yì wén dé

noble • héri­tier • ain­si • pro­fon­deur • culture • conduite

Ain­si le noble héri­tier, par sa pro­fonde sagesse, étend son influence.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 9 est com­po­sé du tri­gramme ☰ 乾 qián en bas et de ☴ 巽 xùn en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☱ 兌 duì, celui du haut est ☲ 離 lí.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 9 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 9 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

L’i­mage du vent par­cou­rant le ciel sym­bo­lise la capa­ci­té à contraindre et inflé­chir par la pas­si­vi­té. Un déve­lop­pe­ment har­mo­nieux, un appro­fon­dis­se­ment constant et un raf­fi­ne­ment inces­sant de sa nature inté­rieure finissent par s’é­tendre de manière pérenne jus­qu’à l’é­tran­ger.

Hexagramme 9
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 09 selon WENGU

L’Hexa­gramme 09 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 09 selon YI JING LISE