Définition de l’Hexagramme 10

tuàn

lǔ hǔ wěi

mar­cher • tigre • queue

Mar­cher sur la queue du tigre.

bù dié rén

pas • mordre • homme

Il ne mord pas l’homme.

hēng

crois­sance

Péné­tra­tion.


Struc­ture de l’Hexa­gramme 10

Dans l’hexa­gramme 10 le troi­sième trait yin se dis­tingue de tous les autres traits yang.
Il est pré­cé­dé de H9 小畜 xiǎo chù “Petit appri­voi­se­ment” (ils appar­tiennent à la même paire), et sui­vi de H11 泰 tài “Pros­pé­ri­té”.
Son Oppo­sé est H15 謙 qiān “Humi­li­té”.
Son hexa­gramme Nucléaire est H37 家人 jiā rén “Famille”.
Le trait maître est le cin­quième.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 亨 hēng.

Inter­pré­ta­tion

Pro­gres­ser avec pré­cau­tion est essen­tiel pour évi­ter les risques poten­tiels. Il faut évi­ter de deve­nir trop confiant ou com­plai­sant. Même avec une approche pru­dente, il existe tou­jours un risque dès lors que l’on est en rela­tion avec plus puis­sant que soi. Cepen­dant, dans le cas pré­sent, il n’y fina­le­ment pas de menace réelle. Le dis­cer­ne­ment atten­tif et le sou­tien clé­ment de forces supé­rieures per­mettent donc le déve­lop­pe­ment per­son­nel.

Neuf au Début

初 九 chū jiǔ

sù lǔ

simple • mar­cher

Se conten­ter de sa situa­tion.

wàng wú jiù

aller • pas • faute

S’en­ga­ger n’est pas fau­tif.


Struc­ture du Trait du Bas

Le pre­mier trait repré­sente en géné­ral l’en­trée dans la situa­tion ou ce qui est tout en bas.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10.
Il est à la base du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume”.
Son Déri­vé est H6 l’hexa­gramme 訟 sòng “Débattre”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 无咎 wú jiù.

Inter­pré­ta­tion

Il est tout à fait pos­sible de réa­li­ser ses objec­tifs indi­vi­duels sans appuis exté­rieurs.  C’est pour­quoi il ne faut pas hési­ter à prendre des ini­tia­tives et aller de l’a­vant : aucune erreur majeure n’en­tra­ve­ra la pro­gres­sion.

Petite Image du Trait du Bas

sù lǔ zhī wàng

simple • mar­cher • son • aller

Avan­cer en se conten­tant de sa situa­tion,

dú xìng yuàn yǐ

seul • agir • atten­tif, res­pec­teux • aus­si

signi­fie réa­li­ser ses sou­haits tout seul.

Neuf en Deux

九 二 jiǔ èr

lǔ dào tǎn tǎn

mar­cher • voie • plat • plat

Pour­suivre sa route d’un coeur content.

yōu rén zhēn jí

reti­ré • homme • pré­sage • bon augure

Rigueur de l’er­mite. Pro­pice.


Struc­ture du Deuxième Trait

Le second trait est au milieu de ce qui est en bas ou à l’in­té­rieur. Il repré­sente en géné­ral le pou­voir d’ap­pli­ca­tion de ce qui est néces­saire ou déci­dé.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10, mais sa cen­tra­li­té com­pense cet affai­blis­se­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”.
Son Déri­vé est H25 l’hexa­gramme 無妄 wú wàng “Sans désordre”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞吉 zhēn jí.

Inter­pré­ta­tion

Pour­suivre sa route en toute tran­quilli­té, per­sé­vé­rer pai­si­ble­ment dans ses pro­jets per­son­nels est de bon augure.

Petite Image du Deuxième Trait

yōu rén zhēn jí

reti­ré • homme • pré­sage • bon augure

Rigueur de l’er­mite. Pro­pice.

zhōng bù zì lüàn yǐ

au centre • pas • depuis • désordre • aus­si

Res­ter cen­tré afin de ne pas se trou­bler soi-même.

Six en Trois

六 三 liù sān

miǎo néng shì

borgne • pou­voir • regar­der

Un borgne peut voir ;

bǒ néng lǔ

boi­teux • pou­voir • mar­cher

un boi­teux peut mar­cher.

lǔ hǔ wěi

mar­cher • tigre • queue

Mar­cher sur la queue du tigre.

dié rén

mordre • homme

Il mord l’homme.

xiōng

fer­me­ture

Mau­vais pré­sage.

wǔ rén wéi yú dà jūn

mili­taire • homme • comme • pour • grand • noble

pour le simple sol­dat qui se prend pour un empe­reur.


Struc­ture du Troi­sième Trait

Le troi­sième trait est le plus haut trait du bas. Il est le lieu ou le temps de pas­sage vers le haut ou l’ex­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yin à un rang impair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10.
Il est au milieu du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu”, au som­met du tri­gramme ☱ 兌 duì cor­res­pon­dant à l’élé­ment 澤 duó “Brume” et à la base du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H1 l’hexa­gramme 乾 qián “Elan créa­tif”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 凶 xiōng.

Inter­pré­ta­tion

Il est néces­saire de recon­naître ses limites et d’en tirer les consé­quences pour ses pro­jets, en évi­tant de se lan­cer dans des entre­prises pour les­quelles on n’est pas qua­li­fié. L’in­com­pé­tence et l’ar­ro­gance de croire que l’on est en mesure d’ac­com­plir des tâches pour les­quelles on n’est pas pré­pa­ré peuvent avoir des consé­quences désas­treuses. Agir impul­si­ve­ment et mal à pro­pos, vou­loir impo­ser sa volon­té mal­gré les aver­tis­se­ments, peuvent entraî­ner des résul­tats mal­heu­reux.

Petite Image du Troi­sième Trait

miǎo néng shì

borgne • pou­voir • regar­der

Un borgne peut voir ;

bù zú yǐ yǒu míng yǐ

pas • pied • ain­si • y avoir • lumière • aus­si

mais pas assez pour avoir une vision par­faite.

bǒ néng lǔ

boi­teux • pou­voir • mar­cher

un boi­teux peut mar­cher.

bù zú yǐ yú xìng yǐ

pas • pied • ain­si • et • agir • aus­si

mais pas assez pour tenir le rythme.

dié rén zhī xiōng

mordre • homme • son • fer­me­ture

Il mord l’homme, mau­vais pré­sage.

wèi bù dāng yǐ

posi­tion • pas • avoir la charge de • aus­si

parce que la posi­tion n’est pas appro­priée.

wǔ rén wéi yú dà jūn

mili­taire • homme • comme • dans • grand • noble

Pour le simple sol­dat qui se prend pour un empe­reur,

zhì gāng yǐ

volon­té • ferme • aus­si

l’in­ten­tion est ferme.

Neuf en Quatre

九 四 jiǔ sì

lǔ hǔ wěi

mar­cher • tigre • queue

Mar­cher sur la queue du tigre.

sù sù

frayeur • frayeur

Grande frayeur.

zhōng jí

à la fin • bon augure

Cela sera en défi­ni­tive pro­pice.


Struc­ture du Qua­trième Trait

Le qua­trième trait est le plus bas trait du haut. Il est le lieu ou le temps de pas­sage de la trans­mis­sion vers le bas ou l’in­té­rieur.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10.
Il est au milieu du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”, au som­met du tri­gramme ☲ 離 lí cor­res­pon­dant à l’élé­ment 火 huǒ “Feu” et à la base du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H61 l’hexa­gramme 中孚 zhōng fú “Juste confiance”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 終吉 zhōng jí.

Inter­pré­ta­tion

Il est indis­pen­sable, dans des situa­tions dan­ge­reuses, de faire preuve de pru­dence. Une grande appré­hen­sion, obli­geant à une approche réflé­chie, per­met­tra de gérer avec suc­cès des défis poten­tiel­le­ment ris­qués. Le suc­cès sera donc atteint en évi­tant les actions pré­ci­pi­tées et en n’a­gis­sant qu’a­près avoir atteint un équi­libre déli­cat entre la pru­dence et la prise de risque mesu­rée.

Petite Image du Qua­trième Trait

sù sù zhōng jí

frayeur • frayeur • à la fin • bon augure

Grande frayeur. Cela sera en défi­ni­tive pro­pice,

zhì xìng yǐ

volon­té • agir • aus­si

les inten­tions sont réa­li­sées.

Neuf en Cinq

九 五 jiǔ wǔ

guài lǔ

réso­lu­ment • mar­cher

Mar­cher d’un pas déci­dé.

zhēn lì

pré­sage • dan­ger

Pré­sage de dan­ger.


Struc­ture du Cin­quième Trait

Le cin­quième trait est au milieu de ce qui est en haut ou à l’ex­té­rieur. Il repré­sente le pou­voir de déci­sion ou d’ins­pi­ra­tion.
Il est le trait maître de l’hexa­gramme.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang impair, il est donc ren­for­cé pour cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10, et sa cen­tra­li­té aug­mente encore ce ren­for­ce­ment.
Il est au milieu du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel” et au som­met du tri­gramme ☴ 巽 xùn cor­res­pon­dant à l’élé­ment 風 fēng “Vent”.
Son Déri­vé est H38 l’hexa­gramme 睽 kuí “Diver­gence”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 貞厲 zhēn lì.

Inter­pré­ta­tion

Il est pos­sible et néces­saire d’a­gir avec réso­lu­tion tout en res­tant conscient des dan­gers poten­tiels. Bien que l’ac­tion déci­sive soit valo­ri­sée, il est impor­tant de ne pas céder à la témé­ri­té faces aux défis qui peuvent sur­ve­nir, ni d’i­gno­rer les risques ou aver­tis­se­ments. La clar­té et la déter­mi­na­tion dans l’ac­tion peuvent aider à sur­mon­ter les obs­tacles, même si des défis sont pré­sents. Il faut donc main­te­nir un équi­libre entre l’au­dace et la pru­dence.

Petite Image du Cin­quième Trait

guài lǔ zhēn lì

réso­lu­ment • mar­cher • pré­sage • dan­ger

Mar­cher d’un pas déci­dé. Pré­sage de dan­ger.

wèi zhèng dāng yǐ

posi­tion • cor­rect • avoir la charge de • aus­si

la posi­tion est cor­recte et appro­priée.

Neuf Au-Dessus

上 九 shàng jiǔ

shì lǔ kǎo xiáng

regar­der • mar­cher • exa­mi­ner • augures

Sur­veiller la démarche et exa­mi­ner minu­tieu­se­ment

qí xuán

son • faire demi-tour

le mou­ve­ment de son pied.

yuán jí

ori­gi­nel • bon augure

Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice.


Struc­ture du Trait du Haut

Le der­nier trait repré­sente en géné­ral la sor­tie de la situa­tion ou ce qui est tout en haut.
S’a­gis­sant d’un trait yang à un rang pair, il est donc affai­bli à cette posi­tion de l’Hexa­gramme 10.
Il est au som­met du tri­gramme ☰ 乾 qián cor­res­pon­dant à l’élé­ment 天 tiān “Ciel”.
Son Déri­vé est H58 l’hexa­gramme 兌 duì “Échan­ger”.
La seule For­mule Man­tique pré­sente dans ce cha­pitre est : 元吉 yuán jí.

Inter­pré­ta­tion

C’est le bon moment pour prendre de la hau­teur afin d’é­va­luer l’en­semble du che­min par­cou­ru et exa­mi­ner les signes et pré­sages qui s’an­noncent. Cette réflexion appro­fon­die per­met­tra, si néces­saire, de rec­ti­fier la démarche et d’en­vi­sa­ger les actions à venir, repar­tant d’un nou­veau pied en direc­tion d’une grande réus­site.

Petite Image du Trait du Haut

yuán jí zài shàng

ori­gi­nel • bon augure • se trou­ver à • au-des­sus

Fon­da­men­ta­le­ment pro­pice au som­met :

dà yǒu qìng yǐ

grand • y avoir • féli­ci­ter • aus­si

grande réjouis­sance.

Grande Image

大 象 dà xiàng

shàng tiān xià zé

au-des­sus • ciel • sous • brume

Au des­sus le ciel, en des­sous la brume.

mar­cher

Mar­cher.

jūn zǐ yǐ biàn shàng xià

noble • héri­tier • ain­si • débattre • au-des­sus • sous

Ain­si le noble héri­tier, débat­tant du supé­rieur et de l’in­fé­rieur,

dìng mín zhì

affer­mir • mul­ti­tude • aspi­ra­tion

affer­mit l’as­pi­ra­tion de la mul­ti­tude.


Struc­ture de la Grande Image

L’hexa­gramme 10 est com­po­sé du tri­gramme ☱ 兌 duì en bas et de ☰ 乾 qián en haut.Le tri­gramme nucléaire du bas est ☲ 離 lí, celui du haut est ☴ 巽 xùn.Les tri­grammes absents de l’Hexa­gramme 10 sont ☷ 坤 kūn, ☶ 艮 gèn, ☵ 坎 kǎn, ☳ 震 zhèn.
Le per­son­nage emblé­ma­tique de l’Hexa­gramme 10 est : 君子 jūn zǐ, le noble héri­tier.

Inter­pré­ta­tion

Le ciel au-des­sus et le marais en des­sous sym­bo­lisent la dif­fé­ren­cia­tion entre le haut et le bas. Eta­blir et faire res­pec­ter les hié­rar­chies natu­relles, telles que celles pré­sentes dans un éco­sys­tème équi­li­bré, encou­rage et sou­tient toutes les ten­dances per­son­nelles. Atten­tion tou­te­fois à ne pas créer des divi­sions super­flues, ren­for­cer des inéga­li­tés ou négli­ger des syner­gies poten­tielles.

Hexagramme 10
Réfé­rences externes

Grand Dic­tion­naire Ric­ci

L’Hexa­gramme 10 selon WENGU

L’Hexa­gramme 10 selon SAOLIM

L’Hexa­gramme 10 selon YI JING LISE